De grandes espérances

Elles s’y sont toutes mises! Cuné, Isil, Erzebeth, Fashion, qui m’a offert De grandes espérances pour mon anniversaire, d’autres encore. Et Charlie Rules par-ci et Dickens par là, le Docteur (Who) lui-même a ajouté son grain de sel (saison1-épisode3) sans parler de Dame Agatha. Lisez plutôt cet extrait de Rendez-vous à Bagdad dont je vous parlais récemment.

« Richard (…) se contenta de demander à Victoria ce qu’elle était en train de lire. Elle fit la grimace.
– Ici vous savez, pour les romans, il n’y a pas grand choix : A Tale of Two Cities, Pride and Prejudice et The Mill on the Floss. Je lis A Tale of Two Cities.
– Vous ne l’avez jamais lu ?
– Jamais. Je considérais Dickens comme une auteur ennuyeux.
– Quelle idée!
– Et je m’aperçois qu’il est passionnant! »

Dickens, Austen, Elliott, sacré choix! De toutes façons, je ne saurais mieux dire que Dame Agatha et Victoria réunies, j’ai toujours eu peur de m’attaquer à Dickens, impressionnée par l’aura, la réputation, la prolixité, que sais-je, de l’auteur. Et je m’aperçois qu’il est passionnant.

Le jeune Pip, villageois orphelin, élevé à la dure par sa soeur acariâtre et son débonnaire forgeron de beau-frère, voit s’ouvrir devant lui de magnifiques perspectives : argent, éducation, indépendance et de « grandes espérances » pour la suite, entendons promesse d’héritage et de fortune. Peu à peu à travers ses expériences, plus ou moins réussies, ses rencontres parfois étonnantes voire oniriques parfois prosaïques, les mille évènements petits et grands de la vie, Pip va apprendre à se connaitre et à décider ce qu’il veut réellement faire de sa vie.
Dit comme ça, c’est pauvre j’en ai bien conscience. Disons que c’est un roman d’apprentissage doublé d’un roman d’aventures des plus allègres, d’une peinture fascinantes d’une certaine société victorienne et surtout une galerie de personnages inoubliables, dont la célèbrissime miss Havisham que j’avais déjà souvent rencontrée au détour d’une citation, d’un hommage voire d’un dessin animé, sa pupille la polaire Estella, Joe à la puissance bienfaisante et quasi-tellurique, l’amitié absolue de Herbert, Wemmick et son étonnante tour d’ivoire, Jaggers, Compeyson, Biddy, Magwitch le forçat bien sûr, d’autres encore. Autant de personnages hauts en couleur, complexes, nuancés, tour à tour attachants et repoussants, toujours intéressants et, comment dire, sonnant vrai. Bien que la caricature ne soit jamais loin,  les acteurs de cette histoire sont étonnamments crédibles et humains.
Il est bien difficile de parler des grandes espérances en quelques lignes, presque aussi difficile que de le reposer, une fois bien installée au coeur de ses pages. Monumental!

De grandes espérances – Charles Dickens – 1861 – traduction de Charles Bernard-Derosne revue par Jean-Pierre Naugrette.

Les avis de Kali, Cuné, Chiffonette, Lilly

1/2

3/2 – le coup de coeur d’Erzebeth (challenge réussi (incredible), mais je continue…)

Janvier 1/12

Ce contenu a été publié dans roman britanique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

36 réponses à De grandes espérances

  1. Isil dit :

    Charlie rocks and rolls and rules (voilà, au moins ça c’est fait). Ça ne m’étonne pas du tout que tu aimes.
    Quel bon goût cette Erzébeth qui l’a choisi en coup de coeur!

  2. Cuné dit :

    Et dire que ce n’est même pas là son meilleur roman, tu imagines ? ;o)
    Je plaisante, mais ça reste un souvenir très fort, et je sais que je relirai ces grandes espérances !

    • yueyin dit :

      aaahhhh même pas, laors la maison d’âpre vent ou un conte e deux villes ???? bon en même temps je n’en ai aucun sous la main et après ta démonstration sur les différentes traductions brrrr !!!

  3. BlueGrey dit :

    Je n’ai encore jamais lu Dickens, car tout comme toi, j’ai un certain a priori envers le monsieur mais là, je sens mes résistances fondre…

  4. Karine:) dit :

    Trop, trop contente que tu aies cédé aux charmes de Charlie!!!  Maintenant, il faut lire Bleak House.  Oui oui… obligée.  Pas le choix!!

  5. hydromiel dit :

    Je le veux aussi pour mon anniv celui là

  6. erzébeth dit :

    Dans mes bras, Yue Yin ! 🙂
    Ca me fait super plaisir que tu aies aimé, c’est un roman si merveilleux que je suis réellement ravie qu’il t’ait séduite 🙂
    Ce Charles, c’est le meilleur !

  7. lael dit :

    ton avis m’enthousiasme, je l’ai reçu lors du doctor swap et fera partie de mes lectures challenges! j’ai hâte!

  8. Ori dit :

    De sacrés personnages, ce sont d’aileurs les personnages secondaires dont je me souviens le plus!

  9. BlueGrey dit :

    Ah ben vi t’en, j’le veux b’en !!! Merkiii !

  10. chiffonnette dit :

    J’ai tellement adoré ce roman!!

  11. kalistina dit :

    Bien d’accord, notamment pour les personnages (un peu pénible, ce Pip)!

  12. Marie L. dit :

    Je ne savais pas encore quel Dickens choisir pour pousuivre ma découverte de l’auteur! Voilà qui est fait! Merci à toi! 🙂
    Et si tu veux participer au challenge « Lunettes noires », reste plus qu’à regarder le film! 😉

  13. Theoma dit :

    ah ! je suis ravie que tu sois aussi enthousiastes ! J’en garde un formidable souvenir mais j’aimerais bcp le relire un jour avec mon regard d’adulte.

  14. Folfaerie dit :

    J’avais tout simplement adoré ! Drôle et émouvant à la fois, des personnages auxquels on finit par s’attacher, non vraiment un grand bouquin. Je me demande si ce n’est pas le Dickens que je préfère. Sauf que j’entends beaucoup d’avis positifs sur The bleak House, et celui-là je ne l’ai pas encore…

    • yueyin dit :

      Justemetn je pense que je vais le demander pour mon petitversaire bleak house, enfin la maison d’âpre vent parce que je ne crois pas pouvoir attaquer directement en anglais 🙂

  15. keisha dit :

    Et je viens en rajouter une couche!
    je ne me souvenais plus de cet extrait de A Christie…
    Austen, Dickens, Eliott ? On dirait ma PAL ou ma LAL…Ou ma liste de livres déjà lus…
    Maintenant que tu connais Miss Havisham tu peux lire ou relire Jasper Fforde.
    Et comme dit Cuné : Pff ce n’est même pas le meulleur, alors dépêche toi d’en lire d’autres!

  16. Restling dit :

    J’ai aussi choisi ce titre pour le challenge des coups de coeur de la blogosphère, j’ai hâte de le lire !

  17. alinea dit :

    je dois le lire aussi dans le cadre des coups de coeur  de audouchoc.

  18. Schlabaya dit :

    Pas lu ce Dickens-là, mais ça ne saurait tarder, j’adore cet auteur. Il a un sacré talent pour dépeindre des personnages hors du commun !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *