L’indien blanc

Lorsque Henri Standing Bear, son immutable ami, est invité à Philadelphie pour une exposition sur l’art amérindien, Walt Longmire saisit l’occasion pour passer quelques jours avec sa fille Cady, avocate en pleine ascension dans la cité de l’amour fraternel (oui c’est le petit nom de Philadelphie pour les non initiés). Seulement à son arrivée, Cady est plongée dans un coma profond après une agression et Walt se sent aussi incapable de la quitter que de rester simplement assis à attendre qu’elle se réveille. En cherchant à en savoir plus sur la vie de sa fille, il se retrouve entrainé dans une affaire aux ramifications profondes où son obstination aussi tranquille que désespérée va faire merveille d’autant qu’il dispose de quelques alliés précieux…

La troisième enquête de Walt Longmire après Little bird et Le camp des morts tient toutes les promesses des précédents opus. Certes cette fois Walt est un peu déplacé, arpentant les trottoirs d’une grande ville plutôt que les étendues plus ou moins désertes de son comté du fin fond du Wyoming, mais sa force tranquille est bien là. Comme ce flegme obstiné teinté de timidité et profondément humain qui en fait un enquêteur si attachant. Autour de lui quelques amis hauts en couleur et une ville qui est presque un personnage à part entière. J’avoue que c’est la première fois que Philadelphie m’apparait comme une destination attirante – à tort sans aucun doute mais que voulez-vous ? L’intrigue est bien construite, retorse, menée sans temps mort mais en laissant le temps aux personnages d’exister et à l’atmosphère de s’installer. Parfois le Nature Writing s’invite en ville... Urban cow boy !

L’indien blanc (Kindness goes unpunished) – Craig Johnson – traduit de l’américain par Sophie Aslanidès – Gallmeister noire – 2011

Dans les épisodes précédents
Little bird
Le camp des morts

PS : J’ai vraiment hâte au prochain épisode, je vais être o-bli-gée de passer à l’anglais, je le sens!

PPS : Et j’aime Walt et Henry, définitivement…

Ce contenu a été publié dans Polar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

26 réponses à L’indien blanc

  1. Chimère dit :

    Toujours pas repris le premier, mais je note, je note…Je constate que toi tu es bien accrochée quand même. 

  2. keisha dit :

    Le suivant, Enfants de poussière, est paru.

    Si tu es aussi accro que moi, pour la suite : attendre ou …la VO! Il ne m’en resque qu’un à lire!

    • yueyin dit :

      Ahhh merci Keisha 🙂 oui j’ai boien peur d’être accro et malgré ma pal, je vais avoir du mal à attendre (et puis ça ne ferait pas de mal à mon anglais après tout :-))

  3. BlueGrey dit :

    Je ne l’ai pas encore lu celui-là… Vivement !  🙂

  4. In Cold Blog dit :

    Comme l’a déjà dit Keisha (qui dégaine plus vite que son ombre dès qu’il s’agit de Walt ), il te reste encore un volume à découvrir en français avant de devoir te plonger dans la VO.  Il m’est même avais que d’ici à ce que tu l’aies terminé, une nouvelle traduction devrait avoir été publiée

  5. Le Papou dit :

    Amour allégorique alors sinon ce serait fraternel

  6. Le Papou dit :

    C’est mon prochain, la la la la lère !

     

    Le Papou

  7. Joelaindien dit :

    Hello ! un passage et un petit coucou pour te signaler que suite à l’ouragan Sandy, et les debâts sur les conséquences du réchauffement climatique j’ai fait une carte des catastrophes naturelles dans le monde depuis 2008, très instructif sur certains points ! @+

  8. Je n’avais pas accroché au premier, alors je ne continue pas.

  9. Le Papou dit :

    Il y en a encore 2 en français : L’enfant de poussière  et  »Dark horse » toujours chez Gallmeister.

    Ton Pap préféré ?

  10. Theoma dit :

    as-tu vu la série longmire ?

  11. Violette dit :

    je crois que j’avais déjà noté, y’a plus qu’à maintenant!

  12. Aifelle dit :

    Dark Horse ne sort qu’en février 2013 ! il est vrai que ce n’est plus très loin. Dès que j’ai un creux (!) je prends « l’indien blanc ». C’est là que j’en suis de la série.

  13. Joelaindien dit :

    merci 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *