Les visages

Ethan Muller est un galeriste new-yorkais en vogue autant par passion pour l’art que par la volonté affichée de se démarquer de son milieu familial, une riche et impitoyable famille de requins de l’immobilier. Cependant quand l’homme de confiance de son père lui propose de venir expertiser une  énorme quantité de dessins entassés dans un appartement abandonné d’une des résidences paternelles, il n’hésite pas longtemps avant de s’approprier le tout et d’organiser une première exposition. Il faut dire que ces dessins sont d’une qualité exceptionnelle, formant un puzzle immense et hallucinant de visages, silhouettes, horreurs et merveilles et que l’auteur présumé reste introuvable. Tout parait aller pour le mieux au pays du cynisme, jusqu’au jour où un policier à la retraite apprend à Ethan que l’un des visages représentés est celui d’un enfant assassiné quelque quarante ans plus tôt…

Les visages est un roman foisonnant, difficile à classer, un peu polar car il y est bien question d’une enquête et même de plusieurs, un peu pamphlet par sa critique acide du milieu de l’art contemporain, essentiellement roman d’apprentissage et de filiation, exploration minutieuse d’une dynastie férocement décidée à réussir par tous les moyens quelque en soi le prix humain. La construction est étonnante d’habileté, les pans de l’histoire s’imbriquent minutieusement autour d’Ethan, du XIXe siècle à nos jours, remontant pièce par pièce une machinerie étonnamment complexe. Un roman très visuel, captivant et bien écrit (et traduit) qui reste présent à l’esprit bien des mois après la lecture (et pour un peu me réconcilierait avec les polars). Excellent !

 

Les visages – Jesse Kellermann – traduit de l’américain par Julie Sibon – Sonatine – 2009

 

Un grand merci à Stéphanie pour le prêt, son avis ici, avec celui de Cuné, d’Amanda, d’Ys, du Papou

Ce contenu a été publié dans Polar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

35 réponses à Les visages

  1. Lystig dit :

    j’attends avec impatience sa sortie en poche…

  2. Karine:) dit :

    C’est une lecture commune avec l’auteur de tes jours??? ;))  Je veux le lire celui-là.  Dans ma pile, d’ailleurs!

    • yueyin dit :

      En fait je l’ai lu au début de l’été mais je n’avais pas fait de billet et comme le papou écrivait son billet, ça m’a donné envie de l’écrire enfin 🙂 visiblement j’ai plus aimé que lui 😉

  3. Karine:) dit :

    Yep, on dirait!  Mais bon, n’empêche que je veux absolument le lire!

  4. Karine:) dit :

     (… ben… un jour, en tout cas …)

    Tu vois, je point-de-suspensionne, ce soir 😉

    • yueyin dit :

      Ben je te le conseille voilà :-)))) quand à l’habitude de point de suspensionner, je vais te dire, je dois me retenir pour pas en mettre toutes les deux phrases, et aux autres je mettrai des points de suspensions (plusieurs) (mais oserais-je encore ?) ;-))) j’exerce un self control de follaïiïee en fait :-))))

  5. Joelle dit :

    Le côté polar m’intéresse mais le côté critique du milieu de l’art nettement moins (même s’il y a de fortes chances que je sois d’accord avec cette critique !). Du coup, j’hésite encore un peu mais de toute façon, je ne l’ai pas encore vu à la biblio … comme quoi, il est souvent emprunté !

  6. zarline dit :

    J’ai beaucoup aimé moi aussi mais impossible de me rappeler du fin mot de l’histoire. Pas si inoubliable que ça de mon côté donc… Il va falloir que je m’y replonge…. (Le point-de-suspensionnement semble être contagieux sur cette page).

  7. Le PapouOk dit :

    Ouais t’as pas tort et moi la complexité a entraîné la confusion

    Q ? : Sans réfléchir, qui est Victor par rapport à Ethan ? J’ai dit sans réfléchir…

  8. Petite Fleur dit :

    Sans être révolutionnaire, c’est encore un très bon roman que proposent ces éditions. Pas vraiment thriller, parce que l’enquête n’est pas le principal du roman. C’est plutôt un moyen de découvrir son histoire pour le narrateur. Critique du milieu de l’art également. Et puis le lecteur se laisse emporter rapidement. J’ai désormais hâte de savoir si le père (Jonathan Kellerman) est aussi doué que le fils pour l’écriture. Ca tombe bien, j’en ai un dans ma PAL 🙂

    • yueyin dit :

      Non tu as raison ce n’est pas un thriller sans quoi j’aurais moins accroché, c’est un genre que je n’aime pas en général… par contre l’enquête imbriquée dans la vie du narrateur, ça j’aime vraiemtn beaucoup 🙂

  9. Emeraude dit :

    j’avais beaucoup aimé à sa lecture et je suis entièrement d’accord avec tout ce que tu dis. Sauf que après quelques mois, si je n’ai pas oublié le fond de l’histoire ou la fin, j’avoue que ce n’est de loin pas le premier polar auquel je pense quand on me demande des conseils. Et ce n’est pas une question de date de parution parce que je vends très facilement Shibumi par exemple chez Gallmeister ou, rien à voir « on n’a pas toujours du caviar » qui sont sorti bien avant les visages !

    On peut dire que contrairement à toi je l’ai oublié, même si quand on m’en reparle, tout me revient facilement en mémoire…

    • yueyin dit :

      Oui je comprends ce que tu veux dire… honnêtement je en sais pas si c’est le premier polar qui me viendrait à l’idée (moi c’est dame agatha ma référence je pars de loin en somme) mais je l’ai offert deux fois depuis ma lecture… par contre tu m’intrigue avec shibumi, c’est quoi c’est quoi c’est quoi ????

  10. Theoma dit :

    Tout le monde l’a lu, yapluquemoi !

  11. Maeve dit :

    J’avais beaucoup aimé aussi !

  12. Bien aimé aussi ce roman qui nous plonge (un peu) dans l’univers des galeries.

  13. Restling dit :

    Il est sur ma liste depuis… des lustres ! Je vais aller regarder si il est sorti en poche.

  14. Le Papou dit :

    Et bien non ! Ils sont cousins germains, Ethan est le fils de David dont la soeur mongolienne a enfanté Victor.

    Donc ! je confirme LE PAPOU A BIEN AIMÉ mais ce manque de clarté m’a gêné tout au long du roman.

     

  15. anjelica dit :

    Tu me confirmes que j’ai bien fait de le noter

  16. Emeraude dit :

    shibumi de trevanian aux editions gallmeister. J’en parlais là : j’en parlais là :

    http://lireetecrire.over-blog.fr/article-24023940.html

    Il faut le lire, c’est un chef d’oeuvre !!

  17. Miss Alfie dit :

    J’attends sa sortie en poche en janvier pour l’acheter et le lire, depuis le temps qu’il est sur ma LAL !

  18. Ys dit :

    Quand on lit beaucoup, ils sont rares ces livres qui restent bien présents en mémoire, c’est vrai. Mais celui-là, je ne suis pas prête de l’oublier, un grand moment. Et il en reste d’autres à traduire de cet auteur, on attend 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *