Amelia Peabody’s saga

En fait c’est bien difficile de parler des aventures d’Amelia Peabody. D’abord parce que c’est une série, chaque épisode contribuant à construire et enrichir à la fois les personnages et le monde dans lequel ils évoluent, celui de l’égyptologie de la fin du XIXe et du début du XXe siécle, ensuite parce que c’est un ton, une écriture, un personnage, les histoires étant écrite à la première personne. Et on s’attache, on s’attache !!!

De plus, dans le cadre de mon journal de lecture, par où commencer. Je les relis souvent dans le désordre, juste comme ça pour me délasser entre deux livres (ou même au milieu d’un) ! Evidemment je pourrais résoudre la chose en commençant par le premier tome. Après tout ça se défend.

"Un crocodile sur un banc de sable", premier opus donc, campe les personnages centraux de la série soit Amelia et son futur mari Emerson, egyptologue passionné, Walter le frère d’icelui et sa future femme Evelyne. C’est probablement l’un de ceux qui reste au plus près de l’archéologie. La description de la vie d’une mission archéologique à Amarna est directement inspirée de la vie de Petrie l’un des plus célèbre archéologue de l’époque. Il parait d’ailleurs que les étudiants en égyptologie peuvent s’amuser à identifer les tombes qui abritent nos archéologues. Cette dimension reste présente tout au long de la série mais elle devient , il me semble, plus un arrière plan qu’un sujet au fur et à mesure des tomes. bref le crocodile est une bonne façon de faire connaissance avec Amelia et l’époque romanesque et exotique (à nos yeux) dans lequel elle vit .

 D’un autre côté "Le mystère du Sarcophage" voit la première saison de Ramsès, fils unique des Emerson et mérite le détour – pour le coup j’en suis tombé de ma chaise – j’ai déjà dit que j’ai la chance de pouvoir éclater de  rire en lisant.

Je pourrais aussi bien tous les citer jusqu’à "la vengeance d’hathor" qui voit Ramsès mari et père mais ça ferait long. Disons qu’après avoir lu l’un de ces romans, si vous avez envie d’en lire un autre,  vous courrez le risque de vous retrouver fan d’Amelia et possesseur(e) d’une pile de romans d’un mètre (à peu près) de haut – la série comprend à ce jour 18 épisodes dont plusieurs non traduit malheureusement et un hors série magnifique : Amelia’s Peabody’s egypt – a compendium.

Ce contenu a été publié dans Polar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Amelia Peabody’s saga

  1. solanne dit :

    bonjour, si tu aimes ces livres je traduis "lord of the silence" sur un blog… j’en sui au chapitre 8…

    c’est la suite de la pyrapide oubliée (falcon at the portal ) qui est sorti en janvier 2007…

    Tant que la druduction francaise n’est pas parue, c’est parfaitement légal. Je l’effacerai le jour où le livre sortira.

  2. yueyin dit :

    excellente idée, je ne manquerai de passer te voir :-)

  3. Mystik-angel dit :

    Bonjour,

    Je te remercie d’etre passer sur mon site. Maintenant je comprend mieu pourquoi tu me parlais des fautes d’orthographes, je voit que tu es passionner de lecture. Mon probleme c’est que j’ecris, mais je lis pas.

    A bientot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *