Les roses de Saadi

J’ai voulu ce matin te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les noeuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les noeuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée.
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

 

Marceline desbordes-Valmore (1786-1859) Poèsies

Ce contenu a été publié dans poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Les roses de Saadi

  1. Mr Kiki dit :

    C’est marrant , ce poème qui parle de roses et de noeuds me fait penser à une chanson « folklorique »…

    Je vous souhaite un bon dimanche Madame YueYin.

    A bientôt

    • yueyin dit :

      Mr Kiki, j’ai toujorus peur quand vous parler de chanter ;-)cette chanson est-elle audible par toues les oreilles ou réservées aux oreilles averties ????

  2. Turquoise dit :

    Ohlala ! Le commentaire de Monsieur Kiki me fait craindre le pire ! Mouarf !

  3. Le Papou dit :

    Bon! j’aime Marcelline que je ne connaissais pas avant

  4. Choupynette dit :

    j’en suis toute chose…

  5. lou dit :

     

    Je rejoins, un peu tard, Monsieur Kiki.

    Plus clairement : c’est cochon, non ?

     

    C’est tellement beau.

     

     

  6. Celsmoon dit :

    Toujours aussi magnifique chez toi 🙂

  7. caro dit :

    Tiens c’est rare un blog où l’on met ses poèmes préférés !! que de bons souvenirs avec celui là ! un de mes préférés !!

  8. ed hardy watches dit :

    Pour avoir le courage de s’exprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *