L’amour

Un poème de circonstance peut-être, toujours grâce à la divine Marceline…

Vous demandez si l’amour rend heureuse ;

Il le promet, croyez-le, fût-ce un jour.
Ah ! pour un jour d’existence amoureuse,
Qui ne mourrait ? la vie est dans l’amour.

Quand je vivais tendre et craintive amante,
Avec ses feux je peignais ses douleurs :
Sur son portrait j’ai versé tant de pleurs,
Que cette image en paraît moins charmante.

Si le sourire, éclair inattendu,
Brille parfois au milieu de mes larmes,
C’était l’amour ; c’était lui, mais sans armes ;
C’était le ciel… qu’avec lui j’ai perdu.

Sans lui, le coeur est un foyer sans flamme ;
Il brûle tout, ce doux empoisonneur.
J’ai dit bien vrai comme il déchire une âme :
Demandez-donc s’il donne le bonheur !

Vous le saurez : oui, quoi qu’il en puisse être,
De gré, de force, amour sera le maître ;
Et, dans sa fièvre alors lente à guérir,
vous souffrirez, ou vous ferez souffrir.

Dès qu’on l’a vu, son absence est affreuse ;
Dès qu’il revient, on tremble nuit et jour ;
Souvent enfin la mort est dans l’amour ;
Et cependant… oui, l’amour rend heureuse !

Marceline Desborde-Valmore (1786-1859) Mélanges

Ce contenu a été publié dans poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à L’amour

  1. TINUSIA dit :

    Je ne connaissais pas… quel bel hommage à l’amour !

  2. lou dit :

     
    Il faut imaginer Sisyphe amoureux, je l’ai écrit récemment.

    C’est un vrai bonheur ces poèmes du dimanche et tu peux suivre le fil à l’infini…

    … ou presque, quand tu te lanceras dans les Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau…
     

  3. aBeiLLe dit :

    Je ne connaissais pas cette poétesse avant que tu nous la présentes, c’est magnifique! :o)

  4. katell dit :

    On ne la lit jamais assez cette poétesse!!!!

  5. Nanne dit :

    Je ne connais absolument pas cette poétesse, mais ce que je sais c’est qu’elle a une façon de parler de l’amour comme je l’apprécie ! Avec passion, ardeur, délicatesse et sensibilité … Un magnifique poème pour le jour des amoureux éternels que nous sommes tous et toutes.

  6. Marie L. dit :

    VOilà qui est juste! Marceline DV rend à l’Amour ce qui lui appartient: bonheur et … (un peu de ) souffrances… 🙂

  7. Turquoise dit :

    Heu…Cela n’a pas de rapport, je rebondis en fait sur ton « En passant » : c’est vrai que c’est exaspérant cette nouvelle barre sur les blogs d’ Over-Blog. En plus, c’est idiot : la rubrique « vous avez aimé ce blog vous aimerez aussi » est aussi stupide que les conseils d’Amazon ! Heureusement qu’on peut la fermer (je l’ai découvert hier, par hasard…) mais ça reste énervant pour le visiteur…
    bon, à part ça, ce n’est pas le type de poème qui me touche beaucoup, mais il fau reconnaître que Marceline s’y conait en amuuuuuuuuurrrr! Mouarf !
    Bonne semaine, Yueyin à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *