Un moment

Grâce à Lou, je continue le parcours poétique du dimanche avec une dame de lettres que je ne connaissais pas jusqu’alors – shame on me !


Un moment suffira pour payer une année ;
Le regret plus longtemps ne peut nourrir mon sort.
Quoi ! L’amour n’a-t-il pas une heure fortunée
Pour celle dont, peut-être, il avance la mort ?

Une heure, une heure, amour ! Une heure sans alarmes,
Avec lui, loin du monde ! Après ce long tourment,
Laisse encor se mêler nos regards et nos larmes ;
Et si c’est trop d’une heure… un moment ! Un moment !

Vois-tu ces fleurs, amour ? C’est lui qui les envoie,
Brûlantes de son souffle, humides de ses pleurs ;
Sèche-les sur mon sein par un rayon de joie,
Et que je vive assez pour lui rendre ses fleurs !

Une heure, une heure, amour ! Une heure sans alarmes,
Avec lui, loin du monde ! Après ce long tourment,
Laisse encor se mêler nos regards et nos larmes ;
Et si c’est trop d’une heure… un moment ! Un moment !

Rends-moi le son chéri de cette voix fidèle :
Il m’aime, il souffre, il meurt, et tu peux le guérir !
Que je sente sa main, que je dise :  » C’est elle ! « 
Qu’il me dise :  » Je meurs !  » alors, fais-moi mourir.

Une heure, une heure, amour ! Une heure sans alarmes,
Avec lui, loin du monde ! Après ce long tourment,
Laisse encor se mêler nos regards et nos larmes ;
Et si c’est trop d’une heure… un moment ! Un moment !

 

Marceline desbordes-Valmore (1786-1859) – Romances

Ce contenu a été publié dans poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Un moment

  1. katell dit :

    On ne la lit pas assez c’est vrai! Merci de la mettre en vedette dominicale 😀

  2. Céline dit :

    Superbe poème ! J’aime beaucoup ce qu’elle écrit. Et en particulier, les poèmes sur ses enfants, et sur la mort d’une de ses filles sont bouleversants.
    Je trouve que c’est un des très grands poètes français du XIXème, injustement méconnue. Merci de la mettre en lumière !

    • yueyin dit :

      je suis contente que cela te plaise Céline car effectivement elle semble peu connue (du moins du profane genre moi) alors qu’elle a eu une grande influence sur la poésie du XIXe 🙂

  3. Marie L. dit :

    Tiens, voilà une poétesse qui n’est pas souvent mise à l’honneur! Pourtant, elle évoque si bien l’Amour…
    Merci à toi! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *