Le cid

Comme je cherchais quel poème choisir en ce froid dimanche de novembre pour participer un rien aux  beaux dimanches poétiques de Celsmoon, j’ai pensé tout à coup à Georges Fourest, un poète que j’aime d’amour et qui a été cité pas plus tard que l’autre  jour par mon incompréhensible cousin chat, monsieur Libellus Lou… Et dans cettte oeuvre je crois que je vais sélectionner ce bijoux dédié par l’auteur lui-même à un dramaturge des plus célèbre me dit-on…


Va, je ne te hais point
Pierre Corneille

Le palais de Gormaz, comte et gobernador
est en deuil; pour jamais dort couché sous la pierre
l’hidalgo dont le sang a rougi la rapière
de Rodrigue appelé le Cid Campeador

Le soir tombe. Invoquant les deux saints Paul et Pierre
Chimène, en voile noirs, s’accoude au mirador
et ses yeux dont les pleurs ont brûlé la paupière
regardent, sans rien voir, mourir le soleil d’or …

Mais un éclair, soudain, fulgure en sa prunelle :
sur la plaza Rodrigue est debout devant elle !
Impassible et hautain, drapé dans sa capa,

le héros meurtrier à pas lents se promène :
« Dieu ! » soupire à part soi la plaintive Chimène,

« qu’il est joli garçon l’assassin de Papa ! »


Georges Fourest (1867-1945)

Ce contenu a été publié dans poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Le cid

  1. Mango dit :

    Belle chute qui a fait rire tant de potaches! Il fallait la trouver! 🙂

  2. Thom dit :

    J’adore. Je connais mal Fourest, je l’avoue, mais là, j’adore, surtout la chute… 😉

    Dis, c’est dans quel recueil ?

    • yueyin dit :

      Le recueil s’appelle la negresse blonde, il est excellent, section carnaval de chefs d’oeuvres… dans mon édition il est suivi du géranium ovipare, sympa aussi… j’en ai encore un ou deux que j’adore :-))) dans ses poèmes courts (non que les longs soient moins bons mais je suis plus attiré par les formes courtes va savoir pourquoi…) – il a particulièrement le sens des chutes justement, j’aime beaucoup celui sur Caligula et son pseudo sonnet perssimiste et objurgatoire, tiens j’en publieraii un autre dimanche prochain 😀

  3. Turquoise dit :

    Excellent choix, Yueyin ! Je connaissais la chute, mais pas son auteur. Tu viens de combler ma lacune, je repars donc en ayant appris quelque chose, c’est chouette !
    Bon dimanche, à bientôt !

  4. Florinette dit :

    Je ne connaissais pas et je dois dire que j’aime beaucoup !
    Bonne semaine Yueyin ! 🙂

  5. BlueGrey dit :

    Tout comme Florinette : je ne connaissais pas, mais j’aime beaucoup ! Une bien jolie découverte.

  6. BlueGrey dit :

    Ah ouiii ! Je veux bien. Merci !

  7. tina dit :

    Ah c’est lui ! Qui a écrit « qu’il est beau l’assassin de papa ! » Je ne connaissais que ce bout-là, pas le poème. Délicieux.

  8. marina dit :

    vous etes tous bébés bandes d’anes,ah moi j’adore pfff.Ctrop bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *