L’été où je suis devenue jolie

Depuis toujours, Belly passe les vacances d’été au bord de la mer avec sa famille et celle de Susannah, la meilleure amie de sa mère. Tous les ans, Belly, la plus jeune et la seule fille, essaie de trouver sa place entre son frère ainé Stefen et les deux fils de Susannah, le ténébreux Conrad, pour qui elle se consume depuis ce qui lui semble des siècles, et le très blagueur mais toujours présent Jérémiah qu’elle considère comme son meilleur ami. Mais cette année, Belly aura 16 ans et il est temps que les choses changent…

Bon je l’avoue, quand j’ai lu le billet de Karine, il n’y a même pas une semaine, j’ai eu terriblement envie de m’évader dans une histoire doudou moi aussi. Aussitôt ressenti aussitôt fait, la chair est faible que voulez-vous. Je l’ai commandé (d’occasion je suis parfois oversérieuse), reçu et lu dans la foulée… Et bien sûr cela a parfaitement fonctionné. Mes dernières lectures étant en anglais, elles furent un tant soit peu ardues quoique des plus plaisantes, alors me retrouver dans cette atmosphère toute de souvenirs d’enfance et de plage fut une parenthèse de douceur. Evidemment ils m’ont un peu agacée ces ados, toujours persuadés que rien ni personne ne peut les comprendre, mais ce fut fugace parce qu’après tout… c’est un passage obligé. J’ai aimé le rapport qu’entretient Belly avec cette maison ou chaque geste, chaque attitude éveille un souvenir. J’ai aimé la relation des deux mères qui vivent leur amitié depuis toujours jusqu’à avoir fait de leurs enfants des « presques » cousins… Presque étant le mot qui convient ici. J’ai aimé aussi cette position délicate de Belly juste entre enfance et adolescence, vivant très consciemment ce moment fugage où rien ne pourra plus jamais être comme avant. J’ai moins aimé son aveuglement obstiné et sa façon de se conduire systématiquement comme une gamine de trois ans de moins mais c’est peut être moi, d’ailleurs en général j’ai trouvé que ces adolescents étaient vraiment très jeunes pour leur âge mais cela ne m’a en rien gâché mon plaisir. Un roman doudou à savourer pour retrouver l’ambiance douce amère des étés d’enfance quand tout était parfait… Ensoleillé !

 

L’été où je suis devenue jolie – Jenny Han – 2009 –  traduit de l’anglais par Alice Delarbre 2010 – albin michel, Wiz

 

L’avis (très tentant donc) de Karine

Ce contenu a été publié dans livre jeunesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à L’été où je suis devenue jolie

  1. Pimpi dit :

    Je l’ai reçu aussi lors de notre dernier swap, de Karine, tiens… 🙂

  2. Le Papou dit :

    Pas pour moi , je pense mais pour Mmzelle la deuxième qu’a peur de ses exams blancs, peut -être ?

    Au fait, toi tu l’as été, tu l’es et tu le seras toujours!

  3. Karine:) dit :

    Ils m’ont moins énervée que toi, même ai bon, ce sont des ados hein… c’est certain que des fois, ils sont genre… instables dans leur âge mental.  Mais le côté « nostalgique » et souvenirs m’a beaucoup plu!

    • yueyin dit :

      tout pareil !!! j’aurais voulu retrouver les étés passés tout d’un coup… pas seulement ceux de mon enfance d’ailleurs, ceux où les enfants étaient petits aussi, encore une période terminée soupir

  4. maijo dit :

    Un livre doudou, ça ne se refuse pas. Je le note, celui-ci.

  5. Joelle dit :

    Je crains d’avoir les mêmes bémols que toi … mais d’abord, il faudrait que j’arrive à mettre la main dessus à la biblio !

  6. bladelor dit :

    Un vrai bonbon ce livre, beaucoup aimé.

  7. Marie dit :

    Tu me tentes ! Ce genre de livre paraît effectivement bien doux à lire…   🙂

     

  8. freude dit :

    Moi c’est le titre qui me plaît, je trouve qu’il est pelin de promesses et d’espoir, un peu comme l’adolescence. A l’occasion , pourquoi pas .

  9. Isa dit :

    Un roman que j’ai lu cet été. Ce n’est pas une lecture aussi légère qu’il n’y parait. Beaucoup de thèmes forts son abordés dans ce premier tome. Un roman extrêmement plaisant dont j’attends la suite avec une certaine impatience.

  10. Cécile dit :

    J’avais beaucoup aimé et la suite est encore mieux j’ai trouvé !

  11. Cess dit :

    Oui la suite sort en français cette année mais en anglais c’est « It’s not summer without you » et il y le 3ème et dernier tome qui sort en anglais dans quelques mois… 

  12. hathaway dit :

    Vu et repéré chez Karine, ce livre a tout pour me plaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *