Zarbie les yeux verts

Tout est pour le mieux dans la famille idéale, papa beau et célèbre reporter sportif, maman douce, présente et compréhensive, un grand demi-frère à admirer, une petite soeur à chouchouter, une grande maison, de l’argent, tout, Frankie a tout. Certes, du haut de ses 14 ans elle perçoit des tensions mais ne veut pas les voir, certaine qu’elles ne sont que passagères. Peu à peu cependant, l’adolescente va voir la vie familiale changer et éprouver un profond ressentiment contre sa mère qu’elle rend responsable de la situation car elle doit bien savoir pourtant que certaines choses sont innacceptables pour son père, alors pourquoi les fait-elle quand même, pourquoi?
Ce roman m’a mis profondément mal à l’aise, l’histoire est racontée par Frankie elle-même qui voit  beaucoup de choses mais les comprend à sa façon ou refuse simplement d’y penser. Seulement le lecteur lui interprète les signes beaucoup plus rapidement qu’elle ce qui crée une empathie très destabilisante avec la mère de l’adolescente. En tous cas c’est ce que moi j’ai ressenti. L’écriture puissante de Joyce Carrol Oates vous englue dans une atmosphère poisseuse d’angoisse, terrifiante, ou les personnages courrent au drame, le savent, mais sont impuissants à changer quoi que ce soit.
On sent la critique sous la plume acide de l’auteur, critique d’un manque de transparence, d’un manque de communication et d’honnêteté entre proches, d’une passivité devant l’innacceptable au nom de l’apparence, de la lacheté, d’une soi-disant protection des enfants. C’est bien fait, puissant, efficace, pour autant je ne peux pas dire que j’aie réellement pris du plaisir à cette lecture, un peu trop noire probablement pour moi. Je pense cependant que des adolescents le percevraient différemment, leur identification allant plutôt à Frankie qu’à sa mère. Glaçant!


Zarbie les yeux verts – Joyce Carrol Oates – 2003 – Gallimard Scripto – à partir de 13 ans


Lu dans le cadre du club lire et délire, le thème du jour « un auteur à l’honneur : Joyce Carol Oates »

Ce contenu a été publié dans livre jeunesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à Zarbie les yeux verts

  1. Theoma dit :

    Je suis une des rare à ne pas accrocher avec la plume de l’auteure….

  2. Doriane dit :

    j’avais beaucoup aimé mais hésiterai longtemps avant de le mettre entre les mains d’ados, de toute façon, je ne le donnerai pas à lire à 13 ans !

  3. saxaoul dit :

    Il est sur les étagères de « mon » CDI mais je ne l’ai jamais lu. Je ne sais pas si je le lirai un jour. Ton billet m’a refroidie un peu… En plus, je ne connais pas encore l’auteur alors c’est peut-être pas le bon livre pour une première découverte.

  4. L3D4V dit :

    BIjour biJOur Mam’ Yue Yin,

    Tu m’as encore bien donné envie de lire ce bouquin d’un auteur que je ne connais pas … Mais en ce moment le malaise c’est mon fond de commerce…Alors je crois que je vais m’laisser tenter !

    Bonjour chez vous

  5. Anjelica dit :

    Malgré son ambiance glauque, je pense que ce livre me tente.

  6. Anjelica dit :

    Encore une journée agréable et divertissante comme d’hab

  7. ALaure dit :

    Ton intervention d’hier m’a vraiment donné envie de le lire.

    Bon dimanche et bisouxxx.

  8. Joelle dit :

    J’aime beaucoup cette auteure car je trouve qu’elle crée toujours des atmosphères étranges et étouffantes mais je n’ai jamais lu ce qu’elle fait en littérature jeunesse ! Celui-ci a l’air excellent en tout cas !

  9. aBeiLLe dit :

    Après la lecture de ton billet sur ce livre, je suis certaine que j’y trouverais tout ce que j’aime chez cette auteure! :o)

  10. chiffonnette dit :

    Un déluge de compliments à Oates! Du coup, je me demande si je ne vais pas commencer par ses oeuvres pour ado!! Celui-ci m’a l’air parfait, j’en ai beaucoup entendu parler au fil des ans et la manière d’envisager le récit me semble intéressante! Vendu!

  11. choupynette dit :

    C’est difficile de prendre du plaisir avec Oates, du moins dans certains de ses romans en tout cas…!!

  12. aBeiLLe dit :

    J’ai lu Les Chutes, Nous étions les Mulvaney, Sexy, Je vous emmène, Corky et Corps. Mon préféré est sans conteste Nous étions les Mulvaney.
    Mon prochain sera Eux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *