Harry Potter and the chamber of secrets

Je ne suis guère en avance et pour tout dire carrément en retard mais qui m’en tiendra rigueur en ces temps si froids et humides que nous vivons. Non que  quelques virus de petite tenue puissent pour l’instant se mesurer au seigneur des ténèbres en matière de noirs desseins mais enfin ils suffisent très grandement à nous désorganiser, l’avenir tranchera…
Alors qu’en est-il du deuxième tome des aventures de notre jeune sorcier de Poudlard ? Après un début d’été plutôt morne, Harry connaîtra tour à tour les abysses du désespoir et, pour la première fois, la chaleur de la vie de famille, avant de faire une rentrée fracassante (et en voiture volante) à Poudlard son vrai « chez lui », rentrée qui sera à la hauteur de l’année à venir…
Ce deuxième tome marque une véritable évolution dans la vie de Harry et de ses deux plus proches amis, bien que cette remarque risque de devenir un tant soit peu redondante car c’est justement une chose que j’admire dans la série de Dame Rowling. Tout cela pour dire que j’ai trouvé l’évolution des personnages très crédible. Nos « seconde année » se considère déjà comme des vétérans, au point de ne  tout bonnement pas remarquer les plus jeunes, simple source de stress, mais sont toujours très loin de pouvoir considérer les adultes comme des personnes à part entière, ou du moins aptes à entendre une quelquonque confidence. Le silence est toujours de règle entre générations mais les personalités se dessinent, Dumbledore insondable mais aussi confiant, Macgonagall sévère mais maternelle, Rogue cruel mais complexe. Entre ces personnages récurrents, Lockhart apporte sa note à la fois comique et j’en ai peur réaliste (Ah Gilderoy, inoubliable Kenneth Branagh).
Pour le primo lecteur, c’est une intrigue bien menée dans un cadre enchanteur qui commence de surcroît à se ramifier de façon tout à fait satisfaisante, Harry découvre de nouveaux aspects de ses pouvoirs et se confronte avec ses premiers choix… Pour le relecteur, de multiples allusions résonnent de façon tout à fait nouvelle : Harry soupçonne parfois Rogue de lire dans ses pensée, (tss tss vraiment ?) l’aversion de quelques sang-pur envers les nés de moldus pour être  encore marginale s’exprime  déjà clairement (et sans trop de contestation finalement), la prise de position d’un jeune sorcier pour un elfe contre un de ses semblables présage d’autres alliances, et surtout surtout Harry découvre son très célèbre et incontournable expelliarmus.  Et de qui le tient-il ? J’avoue que je l’avais oublié et la réponse ne manque pas de sel… Enjoy !

Harry Potter and the Chamber of secrets – J. K. Rowling – 1999

Le billet  de Cachou qui tient les comptes et les liens de ce très magique challenge

PS. Je n’ai pas repéré d’étrangeté dans la traduction cette fois-ci (car je l’ai lu dans les deux langues encore une fois) ouf !
PPS. C’est quand même une sacré bonne série…

avec le premier tome, cela fait déjà deux….

Ce contenu a été publié dans livre jeunesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

26 réponses à Harry Potter and the chamber of secrets

  1. lou dit :

     
    Quel courage, Yueyin ! et tu tiendras le rythme encore une quarantaine d’années ? pour les aventures de Harry, le centenaire volant 🙂
     

    • yueyin dit :
      héhé va savoir :-))) je fais partie de ceux qui apprécient que dame rowling ait brisé net toute possibilité de faire durer les aventure de HP indéfiniment mais rien n’empêche de relire…
  2. Pimpi dit :

    Finalement, je suis en train de me dire que je vais peut-être les relire quand même… tous ces billets me donnent envie!!!

  3. Lhisbei dit :

    Eh bien en VO en plus ! je ne te félicite pas …

  4. The Bursar dit :

    Tu es encore dans les temps, dans la mesure où il y en a encore qui n’ont pas publié de billet sur le 1, je crois(je ne peux pas donner de liste, car je l’avoue, je ne tiens pas une liste dans les profondeurs de mon bureau avec les noms de chacune et où je mettrai une petite croix à chaque fois qu’un ouvrage ait lu…). Une différence que j’ai repéré il y a longtemps, c’est que le nom du village près duquel vivent les Weasley disparaît dans la version française.
    Moi, j’aime le progrès qui fait qu’Harry ne suspecte par Rogue d’avoir ouvert la chambre des secrets. Dans ce tome-là, je trouve plus logique qu’ils n’aillent pas voir les adultes, parce qu’au départ quand Ron dit à Harry de ne pas parler des murmures, c’est surtout pour protéger Harry.

    • yueyin dit :

      Ah bon pas de petit carnet noir ?????
      Oh ça ne m’a pas surpris non plus qu’ils ne parlent pas aux adultes et ça commence fort avec le coup de la gare mais c’est de leur âge je trouve :-))) c’est sûr que dans ce tome, lockhart est bien plus pénible que rogue avec harry (on se demande même s’il n’y aurait pas une sorte de compréhension mutuelle entre nos deux ennemis quand gilderoy est là… car après tout harry respecte au moins les pouvoird de rogue s’il ne l’aime pas :-))) et puis comme je te dis, j’adore le coup du duel et vraiment je l’avais oublié celui-là :-)))

  5. The Bursar dit :

    Toute la valeur du club de duel m’est aussi enfin apparu. N’empêche que heureusement qu’il lui a appris ce sort, parce que si on regarde bien, on a pas l’impression qu’ils apprennent grands choses, vu le nombre de sort utilisé à travers les sept tomes. Je trouve Gildy agaçant à la relecture, je ne me rappelais pas qu’on y avait autant le droit mais les vengences de Rogue sont très savoureuses. je trouve le coup de la voiture excessif, mais je commence à croire que nous sommes minoritaires dans ce cas.

    • yueyin dit :

      Nooon je suis d’accord pour la voiture, c’est un brin too much mais seulement parce qu’elle vole, j’ai vu des gamins faire des trucs équivalent :-)))
      Sinon ou Gildy ça va bien un peu surtout qu’au bout d’un moment c’est sans surprise mais en même temps les réactions des autres (rogue mais aussi minerva ou flitwick) sont excellentes… j’avais complètement oublié la scène de la saint valentin, j’ai essayé de visualiser le truc houhouhou !!! Je crois bien qu’ils n’apprennent que deux choses pendant le club, mais quelles choses !!! heureusement le prof de défense contre les forces du mal sera autrement plus doué l’année prochaine (j’aime Lupin, c’est un vrai prof et je pense le premier adulte à qui harry va pouvoir se confier non ?! bon je le relis bientôt de toute façon)

  6. The Bursar dit :

    Oui, c’est le premier, mais malheureusement ça ne dure jamais, c’est ce qui m’avait le plus attristé pour Sirius. J’avais aussi oublié le coup de la Saint-Valentin donc là c’était bien, ça permettait de varier. Moi ce que j’ai hâte de vérifier dans le 3, c’est si le comportement de Rogue à la fin, quand il apparaît comme le grand méchant qui ne veut rien entendre, c’est si en fait il n’est pas motivé par la vengence parce qu’il croit que Sirius est le traître qui a causé la mort des Potters.

    • yueyin dit :

      excellente question, c’est vrai que ça pourrait être une sorte de pompom, je veux dire le type l’a humilié quand il était gamin, venait d’une des plus grande famille de dark sang pur mais leur a tourné le dos et en plus il aurait été responsable de tu sais quoi… pas fou ça !!!!
      j’aime beaucoup le trois de toute façon, l’apprentissage de la magie y occupe beaucoup de place avec les leçons de Lupin notamment et j’adore ça… c’est malin maintenant j’ai hâte de le relire :-))))

  7. The Bursar dit :

    J’adore aussi le trois pour lupin. Pour Rogue, je me demande si du coup la vraie raison c’est pas la troisième et si les deux premières n’étaient pas jsutes superficielles, ce serait marrant de voir qu’il est en fait animé par exactement les mêmes motivations qu’Harry quand il se met en chasse de Sirius. J’ai hâte de le relire mais je saurais me retenir car je déteste publier un billet longtemps après avoir fini le livre.

  8. Maribel dit :

    Ton billet me rappelle à mon devoir! Je n’ai pas beaucoup lu ces temps-ci, donc malheureusement je ne l’ai pas encore terminé (pas que je sois tenté d’en finir, au contraire!!).
    C’est fou on voit pleins de liens avec ce qui arrive plus tard dans les autres tomes. Notamment la fameuse armoire à disparaître, et il me semble qu’on en parlait aussi dans le premier tome. Une relecture est toujours aussi passionnante qu’une première lecture.
    Comme cette série est bonne! C’est toujours génial de se replonger dans l’univers. Vive J.K. Rowling, et vive Rogue! 😉

    • yueyin dit :

      C’est ce qui est génial dans la relecture et c’est là aussi qu’on voit la solidité de l’histoire qu’a conçu dame rowling… tout se tient depuis le début, ce n’est pas si courant dans une série… et ça me fait penser que j’ai oublié le logo de ma team : hedwige rule !!!!

  9. bladelor dit :

    Entièrement d’accord avec ton PPS ! 😉
    Au fait, pense à m’envoyer de temps en temps un email avec les liens de tes billets pour le challenge car pour l’instant pas un seul n’est enregistré…

  10. Marie dit :

    J’ai vraiment apprécié les Harry Potter… mais en français je l’avoue !

    • yueyin dit :

      je l’ai avais lu en français au départ… puis en anglais pour les trois derniers parce que je ne pouvais pas attendre la suite, puis relu en français et encore… enfin tu vois c’est un peu fouilli tout ça 🙂

  11. Lael dit :

    je dis bravo car même en retard tu tiens ton challenge en plus en VO je suis admirative, je voulais m’inscrire mais j’aurais voulu les relire en octobre vers Halloween période idéale il me semble pour lire Harry potter

  12. Saru dit :

    C’est marrant, j’avais pas du tout vu le silence de Harry envers les adultes comme une sorte de « conflit » entre générations. Je voyais juste ça comme une faiblesse dans l’histoire de J.K. Rowling, mais en fait, pourquoi pas… Bon, je trouve quand même que le coup de la voiture, c’est un peu gros, puisque la mère de Ron était quand même toute proche et aurait sûrement pu faire quelque chose…

    • yueyin dit :

      Ah mais voilà toujours ce fossé, jamais ils ne demandent quoique ce soit aux adultes (bon cela dit je suis d’accord pour la voiture) mais il y a une cohérence dans la série, à mesure qu’ils grandissent ils commencent à faire confiance à certains adultes – bon il faut dire que harry n’a pas vraimetn de raison de compter sur d’autres que lui et Roon en tant que 6e garçon de la famille a ses raison aussi pour se débrouiller seul… cela commence à changer dans le 3 avec l’arrivée de Lupin et sirius 🙂

  13. Marie dit :

    J’ai lu toute la série des Harry Potter ! Ma fille aînée (8 ans) vient de s’y attaquer elle aussi et en 15 jours elle a dévoré les 4 premiers tomes !
    D’ailleurs, prépare-toi à t’ennuyer ferme dans le tome 4, surtout consacré aux jeux et histoires de tous les gamins boutonneux de Poudlard… L’intrigue proprement dite démarre à une centaine de pages de la fin !   Par contre dans les tomes 5, 6 et 7, il n’y a plus aucun temps mort, tout va très vite, tu devrais adorer ! D’ailleurs, je ne sais pas si ma pépette pourra les lire car ça fait beaucoup plus peur…

    • yueyin dit :

      C’est une relecture en fait ce challenge… j’ai déjà lu tous les HP et plusieurs fois mais je n’ai pas du tout trouvé le 4e ennuyeux au contraire, c’était vraiment très prenant avec le tournoi et tout 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *