Harry Potter & the philosopher’s stone

Nous y voici, le (Re) Reading HP prend son envol et j’ai fait mes devoirs. J’ai relu le premier opus de cette célébrissime série non pas une mais deux fois et demie (parfaitement, une en français, une en anglais et une demi-fois re en français) et j’ai bien sûr (re)regardé le film. Bref une challengeuse parfaite, rien de moins… enfin jusque là, parce que maintenant il faut rédiger un billet et là c’est une autre paire de manche. Car enfin que dire sur une histoire que tout le monde connait ou pense connaitre sur le bout du doigt ?
Est-il nécessaire de rappeler l’essentiel, un orphelin mal aimé et solitaire se voit offrir, le jour le ses onze ans, tout ce dont un enfant peut rêver, de la magie, la sensation d’être quelqu’un qui compte,  un doudou vivant, des figures parentales, des amis, des ennemis, du poulet rôti à gogo et des montagnes de bonbons affolants que je rêve personnellement de goûter. (J’ai déjà mangé des dragées surprises de Bertie Crochue mais bien que certaines aient eu d’étranges saveurs, je les soupçonne de ne pas être totalement authentiques). La première fois que je me suis laissé tentée par cette lecture, j’ai dû me lever aux aurores le lendemain matin pour acheter toutes affaires cessantes toutes les suites qui existaient (trois à l’époque) et je les ai lues au moins deux fois de suite… Quand le tome 5 est sorti, je me suis remis à l’anglais pour pouvoir savoir, trop impatiente… (j’ai d’ailleurs découvert à cette occasion que je pouvais  effectivement lire en anglais – trop fun)! Je l’ai même lu à haute voix (oui in extenso parfaitement). Vous l’aurez compris, j’aime ce monde magique et j’adore m’y immerger,  je suis ce que j’appellerai une archifan!

Pourquoi tant d’intérêt ? C’est difficile à définir, tout d’abord le cadre magique est … magique! Tous nos rêves d’enfant y sont concentrés, alliés à de multiples allusions à toutes les mythologies possibles… Certes nul besoin de connaitre le nom d’Argus aux cents yeux pour détester Argus Rusard le concierge de Poudlard mais cela ajoute au plaisir. Parfois elles échappent même à ceux qui devraient savoir, cela éviterait à l’étranger qui vend touffu (Fluffy en anglais n’est-ce pas chou ?)  à Hagrid de passer de nationalité grecque dans le livre à irlandaise dans le film… (Réellement un chien à trois têtes irlandais, est-ce bien raisonnable !). De plus ce monde est parfaitement logique et crédible, il tient la route, les différents aspects se répondent, se complètent et sont cohérents entre eux. J’ajouterai, bien que ce soit un peu mettre la charrue avant les boeufs, que cette cohérence se poursuit sur les sept tomes ce qui n’est pas le cas de toutes les séries, croyez-en une habituée. Un exemple parfait de la solidité de cet imaginaire est bien sûr le Quidditch, un jeu si parfaitement au point qu’on pourrait y jouer si seulement les balais voulaient bien voler. Mais après tout Dame Rowlings est anglaise et les anglais sont doués pour inventer des sports c’est bien connu. Et puis il y a les personnages bien sûr, enfants comme adultes, bien loin de la perfection, ils ont tous leur failles, leurs défauts, leurs insuffisances, ils évoluent aussi, profondément, autant avec l’âge qu’avec les épreuves, gardant suffisament de zones d’ombres et d’ambivalence pour que doutes et surprises  perdurent tout au long des sept tomes. Je pense notamment au personnage de Drago Malefoy, beaucoup moins monolithique qu’on pourrait le craindre au départ. Quoi d’autres un style fluide, un brin d’humour, une touche d’ambiance so british, des clins d’oeil, de la magie, du mystère, un méchant d’envergure (de l’envergure de… mettons Darth Vader au hasard…), un rythme régulier qui suit celui de l’école… Que du bonheur à la lecture comme à la relecture.

Pour dire quand même un mot de ce premier tome précisément, je me suis rendue compte que je ne l’avais pas relu depuis bien longtemps et j’ai pris une immense plaisir à retrouver Harry, Ron et Hermione beaucoup moins matures, avec des préoccupations plus enfantines, plus scolaires et des plaisirs plus… alimentaires (incroyable la quantité de friandises qu’ils ingurgitent). Les autres personnages sont encore des inconnus mais pas pour nous bien sûr qui pouvons prendre grand plaisir à voir se dessiner les prémices de leur personalité ou de leur avenir.  L’histoire se déroule sans heurts, nous permettant de faire connaissance avec le monde des sorciers tout en nous tenant en haleine, quelques jalons sont mis bien en place attendant de trouver leur utilité par la suite. un seul bémol  la partie chez les Dursley s’étire un peu trop. D’habitude je la saute (ben oui ça fait partie des droits du lecteur non ?), cette fois je l’ai relu en entier. Elle est sans doute nécessaire mais quand même un brin longuette pour moi qui frétille à l’idée de retrouver le chemin de traverse…

Une chose en revanche que je remarque pour la première fois en lisant à la suite les versions anglaise et française. J’ai découvert des choses étranges dans la version française, non que le livre soit mal traduit, mais le traducteur a parfois (souvent) pris des raccourcis dont je ne m’explique pas l’utilité. Un exemple ?

Cette scène se place juste après que Harry ait conduit Ron devant le miroir du Rised.
The snow still hadn’t melted next morning.
‘want to play chess, Harry ? » said Ron.
« no »
« Why don’t we go down and visit Hagrid? »
« no… you go… »
« I know what you’re thinking about, Harry, that mirror. Don’t go back tonight. »
« Why not? »
« I dunno, I’ve just a bad feeling about it – and anyway, you’ve had too many close shaves already. Filch, Snape and Mrs Norris are wandering around.  (…) »

Le lendemain matin, la neige n’avait toujours pas fondu.
_ On fait une partie d’échec ? proposa Ron.
_ Non, répondit Harry
_ Je sais à quoi tu penses… Le miroir c’est ça ? N’y retourne pas cette nuit.
_ Pourquoi ?
_ C’est trop risqué. Rogue, Rusard et Miss Teigne n’arrêtent pas de se promener dans les couloirs. (…)

Alors c’est moi, ou il y a un raccourci ? Il est vrai que c’était le premier…

C’était le (Re) Reading HP épisode 1, en direct de la merveilleuse et magnifique Hedwige team dont ma camarade Lhisbei et moi-même formons tout l’effectif (limité mais néanmoins passionné l’effectif…)!

PS : Je vous fait un billet sur le film (que j’aime bien) cette semaine sans faute…

PPS : Après avoir relu le tome 1 et en possession de toutes mes facultés, j’affirme ici à mes risques et périls, que la seule chose qui soit séduisante chez Snape (alias Rogue) c’est son incarnation par Alan Rickman…
Ce contenu a été publié dans livre jeunesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

34 réponses à Harry Potter & the philosopher’s stone

  1. erzébeth dit :

    Saperlipopette, Yue, OU as-tu trouvé des dragées Bertie Crochue ?!
    Pour le reste, tu me donnerais presque envie de relire pour la 3e (4e ?) fois ce premier tome, alors que ce n’est vraiment pas mon préféré…

    Et ton blog-it me transperce encore et toujours le coeur – ce qui prouve au moins que j’en ai un, comparé à Isil ! 😉

    • yueyin dit :

      Ah malheureusement on n’en trouve plus, j’en ai mangé au canada, y’en a qui avaient des gouts très zarbi, d’autres justes chiliques 😀
      (pour Isil nous sommes bien d’accord erzie :-))))) (isil si tu nous lis, dont acte !)

  2. The Bursar dit :

    Tu l’as vraiment relu 2fois et demi ??? je suis impressionnée. J’adore ton résumé, j’ai été aussi frappée par la quantité de viandes rôties dans ce film. Il y a effectivement pas mal de raccourci dans la traduction française, je m’en suis aperçue, dans le 2, où le nom du petit hameau près duquel les Weasley vivent disparaît. Je ne les lis plus qu’en anglais à cause de ça.

    • yueyin dit :

      Ah mais oui vraiment vraiment… c’est dingue il n’arrête pas de manger, d’ailleurs j’ai noté que la traduction fait sauter une des premières allusions à la préférence de harry pour les tartes à la mélasse tss tss tss…

  3. Doriane dit :

    Je ne me suis pas inscrite à ce Challenge pour cause de PAL trop importante, mais j’ai lu et relu ce tome plusieurs fois (dont deux en anglais, la seule fois où j’ai tenté la lecture en anglais), je suis fan « à vie »… et mes enfants me réclamaient justement hier des « dragées surprise de Bertie Crochue », malheureusement, on n’en trouve plus !  IL FAUT LIRE HARRY POTTER !

    • yueyin dit :

      Absolumet il faut lire Harry, c’est d’ailleurs comme ça que les miens d’enfants se sont mis à la lecture ce dont je ne remercierai jamais assez Dame Rowling 😀

  4. bladelor dit :

    Bon, tu prêches une convaincue, je suis définitivement fan. Par contre je n’ai encore jamais lu la série en anglais, mais j’y songe fortement… J’ai juste peur de ne pas être à niveau, mais je tenterai quand-même. Très perturbant cette histoire de traduction raccourcie… As-tu remarqué d’autres raccourcis ?

    • yueyin dit :

      Plein !!! J’en ai remarqué plein, jamais très grave, ni très longues mais plein quand même ! Peut être qu’il y en a moins dans les suivants, en tous cas je n’en avais pas remarqué dans les trois derniers que j’ai lu d’abord en anglais (merci Harry de m’avoir fait renouer avec la lecture en anglais !)

  5. Isabelle dit :

    J’ai souvent envie de relire la série des HP, que j’ai déjà relue d’ailleurs mais bon ça n’exclue pas recommencer hein? Toutefois, j’ai tellement de livres en attente, tellement d’autres encore à découvrir, qu’en ce moment ça me dissuade. N’empêche que ton billet témoigne bien du fait que l’univers imaginé par JK Rowling est bel et bien magique. Et cette magie là, même les pauvres moldus que nous sommes y ont accès. Et ça c’est chouette (et c’est pas Edwige qui dira le contraire….)!

    • yueyin dit :

      C’est certainement une des séries de livres que je relis le plus et toujours avec un plaisir immense… mais c’est vrai qu’on a tellement à lire qu’un petit challenge de relecture est une bonne occasion de s’y remettre 😉 Et vive Hedwige, notre sainte patronne à nous :-)))

  6. Maribel dit :

    Tu parles très bien du livre 🙂 Ravie de trouver une autre fan.
    Bien que je les ai lu aussi en anglais, je n’avais jamais remarqué les raccourcis. C’est horrible! De quel droit ont-ils modifiés une telle oeuvre!?
    Je suis en train de le lire en français, mais il faudra que je me refasse une lecture en anglais très bientôt alors…
    PS: J’ai aussi mangé des dragées Bertis Crochus il y a quelques années, ce n’était pas très bon… hihi

    • yueyin dit :

      euh la dragée effectivement bonnes n’était peut être pas le qualificatifs adéquat mais j’ai adoré en manger quand même :-)))) un petit bout de cet univers magique à portée de main 😀

  7. Cynthia dit :

    Billet très complet et très intéressant je trouve! Je le relirai dès que je me déciderai à relire les aventures d’Harry 😉

  8. Lhisbei dit :

    je suis 100% d’accord avec ton PPS le raccourci est en effet bizarre

  9. pimprenelle dit :

    Ton billet est très intéressant! Et je t’admire parce que je suis loin du re-reading… Je n’ai lu que le premier tome et le second ne me tente pas…

  10. Cachou dit :

    Ca m’intrigue cette histoire de raccourcis! J’ai décidé de tous les relire en français (j’avais lu les 4 premiers en français et les trois derniers en anglais) histoire d’avoir l’excuse de m’acheter le coffret reprenant les 7 mais ce style de remarque me fait quand même regretter ma décision. Toujours délicat, les traductions, surtout quand on apprend qu’on nous floue de certaines précisions!

    • yueyin dit :

      Je l’avais lu et relu en français sans que cela me gêne jamais mais cette fois en les lisant d’affilé cela m’a sauté aux yeux !!!Et oui la traduction c’est toujorus délicat mais là je ne comprends pas bien l’idée car ce n’était ni difficile ni subtil ni rien de tout cela à traduire… la version française est simplement … plus courte !

  11. Karine:) dit :

    Je l’ai lu  pratiquement à sa sortie, alors que ce n’était pas la grande mode alors!  J’avais beaucoup aimé… et dû attendre pour la suite!!!  C’est l’imagination et la cohérence du tout qui m’avait plu!  Ce monde m’a semblé si réel si vite!  Et j’avoue que le coup du chien à trois têtes irlandais, c’Était pas mal… mais que j’étais un peu toute seule à trouver ça bizarre!!!!  Quant à Snape, je l’ai aimé mais plus tard!!!  Pas tout de suite (et j’avoue que Rickman a aidé… juste un peu, hein!!)

    • yueyin dit :

      Et bien non karine, tu n’étais PAS seule, non mais franchemetn les chiens à trois têtes c’est grec et c’est tout :-)))))
      LA cohérence de l’univers et de l’histoire de Harry m’épate à chaque relecture (mais tu le sais on en a pas mal parlé déjà… et c’est une chose vraiment magnifique de voir chaque morceau du puzzle s’emboiter exactement à son heure…  Je trouve le personnage de snape passionant, subtil, complexe, profond mais pas séduisant pour un sous, c’est un professeur partial, injuste, humiliant, limite tortionnaire qui abuse de sa position d’autorité sur des enfants, bon certes on finira par connaitre aussi ses bons côtés mais ça ne le dédouane pas du reste … Bon dans les films c’est autre chose of course – d’ailleurs il a le cheveu moins gras 😉 !!!

  12. bladelor dit :

    Même si ce sont des raccourcis « pas graves’ comme tu dis, c’est pour le moins inquiétant… Un argument supplémentaire ppur m’inciter à lire la saga en anglais…

    • yueyin dit :

      Ah mais certes, surtout que l’écriture est abordable tu verras 🙂 je me suis déjà racheté le second en anglais, en plus en poche adulte il a une très jolie couverture 🙂

  13. choupynette dit :

    je crois qu’il faut enqueter sur ces mots manquants…

  14. 2 x et demi tu es sacrément courageuse ou passionnée 😉  ce premier tome est sympa mais ce n’est pas mon préféré

  15. Valou076 dit :

    Une relecture qui m’a passionnée aussi… alors que je connais l’histire par coeur !

    c’est décidément un défi qui était incontournable pour moi.. je vais tenter de me refaire les fimms cet été aussi !

  16. fashion dit :

    C’est bien cette implication dans ce challenge, bravo!
    Et je suis d’accord avec toi à 100% pour Snape, incroyable, non ?

  17. Stephie dit :

    Ah Harry Potter. J’ai déjà tout relu à la sortie du 7e. Mais je recommencerai un jour 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *