Soulless

Depuis le règne d’Elizabeth 1ère, l’Angleterre a fait le choix d’accepter et intégrer les être surnaturels et ma foi, cela lui a parfaitement réussi. Nul ne doute en effet que les conseils avisés de loup garous en matière militaire et de vampires en matière diplomatique aient plus que contribué, et contribue encore, à la grandeur de l’Empire britannique.

Pour autant, il n’est pas question, en ce respectable XIXe siècle, de déroger aux convenances, Miss Tarabotti est donc particulièrement choquée, lors d’un bal de la bonne société, lorsqu’elle se faire attaquer sans présentation d’aucune sorte par un vampire des plus mal habillés. Non que cela lui fasse perdre ses moyens. En plus d’un caractère bien trempé, voire épineux, et d’un physique peu conventionnel, deux choses qui relativisent sensiblement ses chances de mariage, Alexia Tarabotti est née sans âme. Les êtres surnaturels qui s’aventurent à la toucher, se voient rendre dans l’instant  leur humanité et par là même leur vulnérabilité. De parasol en épingle à cheveux, le dit vampire décède définitivement, ce qui entraine toutes sortes de formalités et l’intervention de Lord Maccon, chef du bureau des êtres surnaturels, imposant, autoritaire, loup garou et singulièrement agaçant. Très vite les incidents impliquant vampires et loups garous se multiplient et miss Tarabotti, peu incline à la prudence, compte bien être partie prenante de l’enquête et comprendre de quoi il retourne…

Quelle femme cette Alexia et quel homme ce lord Maccon! Bien sûr ils font plus que rappeler, dans leur allure comme dans leurs dialogues, l’explosif couple Peabody Emerson, clin d’oeil pimenté d’un peu de surnaturel et agrémenté de sciences à la sauce steampunk. Des dirigeables sillonnent le ciel victorien au départ de Hyde park, des scientifiques cherchent à mesurer l’âmes et dompter l’électricité, la Reine Victoria dispose d’un conseil de l’ombre comprenant un loup garou et un vampire, et tout à l’avenant… J’ai adoré l’ambiance, pouffé de rire aux dialogues et grandement apprécié les  personnages tous plus pittoresques les uns que les autres,  mention spéciale à lord Akeldama, le vampire fashion victim (si !) aux vestes extravagantes et aux surnoms aussi comestibles que fleuris (mon préféré, j’hésite, little creampuff peut être)… excellent !

L’avis de Chimère qui m’a offert ce bijou fait pour moi et que je remercie un million de fois…

 

Soulless – The parasol protectorate 1 – Gail Carriger – 2009 – Orbit

 

PS : Ce premier tome vient de sortir en français sous le titre Sans âme chez Orbit

PPS : Deux suites sont déjà disponibles en anglais, Changeless et Blameless… tout un programme qui me tente terriblement, le second se passerait en grande partie en Ecosse me dit-on…

PPPS : Le site de l’auteur, on y trouve des pensées charmantes qui prête à méditations du genre « Les absurdes mœurs victoriennes et leurs modes ridicules étaient de toute évidence dictées par les vampires… »


Ce contenu a été publié dans SFFF. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

32 réponses à Soulless

  1. Karine:) dit :

    JE ne lis pas ton billet hein!  Je vais le lire bientôt, et de splans pour que je devine la fin avant de l’avoir commencé!

  2. Le Papou dit :

    Je deviens accro (à croc..mouahaha) à la bitlit

  3. Stéphanie dit :

    suis très tentée 🙂

     

  4. George dit :

    depuis le billet enthousiaste j’ai bien envie de découvrir ce roman !

  5. Valérie:) dit :

    Je note, je note -suis déjà allée faire un tour sur le site de l’éditeur ;)…

  6. Choupynette dit :

    donc, comme je disais dans ton billet citation: tu prêtes ma copine?? 😀

  7. Lystig dit :

    cela a l’air amusant ?

  8. Stéphanie dit :

    je l’ai commandé 🙂

    • yueyin dit :

      la communauté des lectrices du parasol protectorate est en marche :-)))) depuis heir je dois me trouver des tas de raisons convaincantes de ne PAS commander le deuxième… argh !

  9. Joelle dit :

    J’étais assez tentée par le côté steampunk mais j’étais refroidie par le fait que ce soit une série ! Et là, tu viens préciser que le tome 2 se passerait en Ecosse … argh, encore une tentation de plus !!!

  10. Le Papou dit :

    réponse laconique : Ouuuuiii !

  11. Chimère dit :

    Ne passe pas commande, les tomes 2 et 3 arriveront chez toi c’est promis !  Je t’ai dis qu’il y avait des momies dans le 2ème tome en plein dans un château écossais.

    Pour ceux qui hésitent parce que c’est une série, le premier tome est une histoire complète et se suffit à lui même c’est après que la série devient feuilletonnante. 

     

    Et pour ma part j’ai un faible pour soit My little tea biscuit ou soit my creamy pudding cup dans les expressions de ce cher Akeldama qui est le personnage le plus drôle et extravagant de la série. 

    • yueyin dit :

      noooon des momies, un château, l’écosse… tu es beaucoup trop gentille Chimère… je saute partout là !!! my sweetest crumpet, my little marshmallow rrrrhhhhhhhh ! et j’adore mord Akeldama 😉

  12. Pimpi dit :

    J’ai hâte, j’ai hâte, j’ai hâte de le lire!!

  13. Alwenn dit :

    Je l’ai noté il y a quelques jours chez Clarabel, et du coup, je vais attendre impatiemment sa sortie en français pour le découvrir !

  14. hydromiel dit :

    Je ne lis pas, je ne lis pas………. je repasserais lorsque j’aurais lu mon exemplaire

  15. Syl. dit :

    Sandy a donné un ordre : « Lisez-le ! »… Je vais le lire avec grand plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *