Anita Blake

Comme chacun sait j’accumule régulièrement un abyssal retard dans mes billets de lecture… de là à dire que je lis plus vite que j’écris, il n’y a qu’un pas que l’évidence nous oblige à franchir d’un pas allègre. D’autant plus allègre qu’aujourd’hui je vais raccourcir ma liste de « billets en devenir » de 9 entrées et non ce n’est pas de la triche, c’est de la stratégie rédactionnelle.
Anita Blake est releveuse de cadavre à St Louis. Mais si, c’est un métier! Et même un métier bien payé quoiqu’assez salissant et souvent fatiguant pour cause de nuits blanches car bien sûr les cadavres se relèvent de nuit. Pourquoi donc ennuyer des morts qui ne demandent rien à personne vous demandez-vous avec raison ? Mais pour de multiples raisons – régler des questions d’héritage, recueillir des témoignages ou simplement dire son fait à un défunt avec qui on a un compte à régler – peu importe pour le patron d’Anita du moment que le client a les moyens.
A côté de ce métier somme toute honorable, bien que dépendant d’un don naturel de nécromancienne qui ne met pas tout le monde à l’aise, Anita est aussi l’executrice officielle du coin. En effet depuis que les vampires ont acquis les mêmes droits citoyens que tout un chacun, se pose la question des délinquants vampires, difficile de les emmener gentiment en prison pour un policier lambda sans se faire hypnotiser, croquer ou autre joyeuseté du même genre. La loi est donc assez expéditive pour ce type de déviant. Quand ils ne sont pas sages, l’exécutrice est chargée de ramener l’ordre à coup de crucifix, pieux, balles d’argent et lames du même métal… sans parler de l’eau bénite qui rend bien service parfois.
Enfin dernière corde à son arc, Anita est consultante pour la police en cas de crime un peu trop étrange, officiellement du fait de son diplôme en biologie surnaturelle, en pratique grâce à son expérience assez considérable en bizarreries diverses. Car si Anita est plutôt petite et menue, elle est aussi têtue, mal embouchée, couturée de cicatrices, armée jusqu’aux dents et tout à fait disposée à tirer… pour tuer.
Autour d’elle gravitent pas mal de personnages récurrents qui prennent peu à peu leur place au fur et à mesure des tomes, le maître vampire de la ville de St louis qui a plus que des vues sur elle, quelques Loup garous plutôt séduisants dont l’alpha de la meute locale (forcément), un tueur à gage mercenaire spécialisé dans le surnaturel qui répond au doux surnom de « la mort », un policier hyper efficace et un brin rigide mais d’une loyauté absolue, quelques léopards garous un peu trop porté sur le sexe et pas encore de raton laveur mais il reste pas mal de tomes à traduire, tout peut encore arriver…
Chaque tome met en lumière un aspect particulier du surnaturel, vampires, loup garous, zombies (la spécialités d’Anita tout de même), nécromancie, démonologie et puis peu à peu les thèmes se croisent et font des petits avec des histoires mélant un peu de tout. D’autant que la chaste Anita du début se retrouve au bout d’un moment faire ménage à trois avec un vampire et un loup garou, moi je dis que, pour l’exécutrice en titre, c’est un peu fort de café. C’est d’ailleurs l’avis de pas mal de gens et ne va pas sans lui causer nombre de soucis sanglants.
Les histoires sont plutôt bien vues et variées, le dernier tome paru en français – papillon d’obsidienne – nous permet de rencontrer quelques ‘ »vrais » aztèques pas forcément fréquentables mais bien effrayants, les standards de la littératures vampirique et associés sont bien revisités et le rythme toujours enlevé. C’est souvent violent et parfois assez sexe, agaçant aussi parce qu’Anita en plus d’être vraiment coriace et de séduire tous les sexy-quelquechoses qui passent à sa portée (à son coeur défendant bien sûr), éprouve systématiquement le besoin de nous décrire sa tenue (et celle des autres) au grand complet jusqu’à la couleur des chaussettes (véridique, les siennes sont toujours blanches ou noires, faut-il y voir un symbole ? sinon elle porte parfois des bas sous des robes fendues de partout pour pouvoir attrapper plus facilement ses flingues… oui je sais ça fait vraiment trop Alias) et quoiqu’il en soit je me rue dans ma librairie préférée à chaque sortie d’un nouvel opus, parce que imperfections ou pas, Anita elle décoiffe ! Pour amateur, peut entrainer de graves addictions.

Les aventures de l’exécutrice comptent pour l’instant 17 épisodes, dont neuf traduits en français sont d’abord sortis chez pocket et fleuve noir puis été réédités récemment chez Milady qui s’appête maintenant à publier les suivants en grands formats. Narcisse enchaîné, le tome 10, ne devrait plus tarder…

Les aventures d’Anita
Plaisirs coupables
(Guilty Pleasures 1993)
Le Cadavre rieur (Laughing Corpse 1994)
Le Cirque des Damnés (Circus of the Damned 1995)
Lunatic Café
(The Lunatic Cafe 1996)
Le Squelette sanglant
(Bloody Bones 1996)
Danse Mortelle
(The Killing Dance 1997) chez Fleuve Noir puis changement de titre pour la réédition chez Milady, Mortelle séduction
Offrande brûlée
(Burnt Offerings 1998)
Lune Bleue
(Blue Moon 1998)
Papillon d’Obsidienne
(Obsidian Butterfly 2000)
Narcisse enchaîné
(Narcissus in chains 2001)
(Cerulean Sins 2003)
(Incubus Dreams 2004)
(Micah 2006)
(Danse Macabre 2006)
(The Harlequin 2007)
(Blood Noir juin 2008)
(Skin Trade mai 2009)

Ce contenu a été publié dans SFFF. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

32 réponses à Anita Blake

  1. tina dit :

    Bravo pour ton papier ! C’est vraiment ça. Si ce n’est que je trouve que c’est de plus en plus gore et sex au fil des livres (pour une fois, je les ai interdits à mes filles, trop jeunes…), ce qui n’est pas pour me déplaire… Par contre, même si comme toi je me précipite à chaque fois qu’ils sortent, je commence un peu à me lasser des descriptions des tenues d’Anita… bref, un super bon moment à passer avec ces romans, pour qui aime le genre, ou pour qui veut le découvrir. Quant aux vampires et autres loups-garous, miam ! Suuuuuuurtout les loups-garous. Suuuuuuurtout le chef de meute, qui s’encanaille un brin…
    Au fait, bon bloganniversaire ! 

  2. Karine:) dit :

    Je n’en ai lu qu’un seul.. mais je compte bien poursuivre, vu que j’ai aimé!!!  On verra jusqu’où je vais dans le gore et le sexe!!  C’Est que je suis une fille pure, moi!!! ;))) 

  3. Maribel dit :

    Je vais regarder dans mon carnet voir si je l’ai déjà noté. Cette série me tente bien!

  4. Pimpi dit :

    J’ai le premier livre dans ma PAL, donc comme je suis bien décidée à réussir mon défi Objectif PAL (on ne précise pas en combien de temps), je vais le lire, c’est sûr!!!

  5. chiffonnette dit :

    Je l’aime bien Anita moi aussi! Et puis Jean-Claude… Miam!! 🙂
    Dans la catégorie bit-lit j’ai découvert Morgane Kingsley, pas mal, mais parfois un brin glauque!

  6. May dit :

    Des léopards garou ? C’est un truc de fou ! 17 volumes ? T’es accro, y’a pas ! 

    • yueyin dit :

      un truc de oufs même… et je n’ai lu que les neuf premiers faut pas croire, je suis flemmarde… bon en vrai j’en ai acheté un en angalis cet été parce qu’il était vraiemtn pas cher mais bon… pas lu encore 😉

  7. Theoma dit :

    Bien tentée mais le nombre de volume m’inquiète un peu…

  8. Anjelica dit :

    lara cherche de la nouveauté, je vais lui en parler. Les vampires l’inspirent plus qu’à moi 😉

  9. Angua dit :

    Je me suis arrêtée au premier, sans grosse envie d’aller plus loin… ceci dit, je trouve aussi que c’est une lecture agréable, mais un peu trop rapide dans l’action pour moi! Je crois que ça vient du côté « série télé » de l’écriture…

  10. gambadou dit :

    rien que les titres me font frémir…. (et bravo pour le coup de 9 d’un coup !!!)

  11. Ankya dit :

    Je fais partie de celles qui n’ont pas encore commencé cette série 🙁

  12. loulou dit :

    le premier tome est dans ma PAL

  13. chiffonnette dit :

    Malheureusement non c’est pas à moi! Mais si j’arrive à le récupérer, je te le prête!

  14. Theoma dit :

    mais c’est qu’elle a de l’humour Md’ame Yueyin !
    Non mais un à la fois, tssssss

  15. Caro[line] dit :

    Je vois que les couvertures de Pocket ne sont pas mieux que celles de Milady et que ces dernières ne s’arrangent pas… Pour ma part, j’ai tenté la lecture du 1er tome mais a rapidement abandonné, c’était tellement clichés avec Anita qui déteste les vampires mais est TROP attirée par Jean-Machinchose qui est trop séduisant. Ca m’a vite saoulé !!! (Et pourtant, j’étais en vacances, l’esprit tranquille !!!) Ce sera au moins une « addiction » qui ne passera pas par moi !!!

    • yueyin dit :

      hihi cliché cliché c’est vite dit en tout cas c’est plus ancien que d’autres variations sur le même thème… j’ia trouvé que l’univers était assez original même si depuis le romans sur le même modèle se multiplie 🙂 ùais bon je suis très bon public c’est connu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *