Fendragon

fendragonVoici donc le premier livre qui m’est échu dans le cadre de la chaîne des livres organisé par Ys. Il se trouve en effet que je suis juste après Fashion Victim dans cette fameuse chaîne et c’est ce petit joyau de fantasy qu’elle a décidé de faire tourner.
Dans les contrées désolées et ravagées des pays d’hivers, Gareth, adolescent candide et idéaliste, est à la recherche de Fendragon, seul homme vivant ayant jamais vaincu un dragon. Lorsqu’il le trouve cependant le personnage est passablement différent du héros des ballades chantées à sa gloire. Le Fendragon est un rustre qui patauge dans la boue du matin au soir et raconte sa victoire sur le dragon avec amertume, une boucherie d’après lui, où il lui a fallu user de toutes les ruses avant d’achever le monstre à la hache. Au temps pour les rêves dorés de Gareth, seulement un dragon ravage les alentours de la capitale du pays de Belmarie et John Avensin Fendragon est le seul qui ait une chance face à lui. Pour Jenny sa compagne, cette chance est bien trop mince, mais Fendragon y voit la possibilité d’obtenir de l’aide pour sa contrée depuis longtemps abandonnée par les troupes du roi…
Il y a deux aspects passionnants dans ce roman, tout d’abord une superbe revue de détail de tous les classiques de l’Heroic Fantasy à la lumière crue d’une réalité moins glamour que prévue. Le Chevalier est myope et père de famille, il pense qu’aller hardiment à la rencontre du dragon une épée à la main est du dernier stupide et s’intéresse à l’élevage des porcs. Et ce n’est que le début… Ensuite l’auteur y brosse une superbe peinture des choix auxquels les femmes sont confrontés. Car le véritable personnage central de ce roman est très certainement Jenny, née-mage aux pouvoirs limités, écartelée entre ses aspirations de sorcière et ses enfants, entre le besoin de solitude nécessaire au développement de ses pouvoirs et le temps qu’elle dispense à ses semblables. Se pose l’éternelle question du renoncement à un aspect de soi – la réussite personnelle – pour obtenir autre chose – une famille – à moins que ce ne soit l’inverse.
La fin du roman, tout en étant plus classique que la première partie, est extrêmement satisfaisante, exploitant à loisir  les aspects tant terrifiants que fascinants de l’image du dragon allongé sur son tas d’or.
C’est un vrai plaisir de s’attacher à ces personnages complexes, imparfaits, emmêlés dans leur contradiction mais profondément humains, le tout dans une langue aussi rêveuse que vigoureuse, un rien malicieuse et souvent drôle. Magique !

Fendragon – Barbara Hambly – 1985 – traduit de l’anglais par Michel Demuth 1991 – Point Fantasy 2006

Fendragon venant de Fashion, part bientôt vers Isil

PS : Ce roman est conçu comme un tout, il parait cependant que l’auteur lui a, par la suite, donné deux suites jamais traduites en français tss tss !!

Ce contenu a été publié dans SFFF. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

52 réponses à Fendragon

  1. Leiloona dit :

    Quand je lis un joli billet, je regarde toujours où le livre se trouve dans la chaîne.
    Encore 9 personnes avant moi !

  2. Isil dit :

    Je ne lirai pas ce billet, je ne lirai pas ce billet, je ne lirai pas ce billet… hem, je fuis avant de craquer 🙂

  3. levraoueg dit :

    Mais quelle idée j’ai eu de m’inscrire à cette chaîne !? Je sens le blocage arriver à grands pas

  4. kesalul dit :

    J’aime ce type de fantasy. Je connaissais pas et j’ai bien envie de découvrir…

  5. Chimère dit :

    J’avais beaucoup aimé moi aussi le cassage en règle de certains clichés du genre et le personnage de Jenny est formidable. Je vais le relire avec plaisir ce livre là.

  6. Anjelica dit :

    Un bon point alors pour ta 1ère lecture de cette chaîne

  7. Tiphanya dit :

    Et bien flûte alors, après tout cet enthousiasme, je me sens de trop. J’ai lu ce livre il y a trois ans et je n’avais pas aimé. D’un autre côté c’est un univers avec lequel je n’accroche pas trop.

  8. BlueGrey dit :

    Screugneugneu de screugneugneu ! Cette chaîne des livres a quand même quelque chose de très frustant : l’impatience succitée dans l’attente des livres à venir !

  9. Karine:) dit :

    Je sens que je vais vous suivre en parallèle pour ce livre!  Pas pour tous mais pour celui-ci, certainement.  J’en avais déjà entendu parler – en bien – d’ailleurs!!

  10. Gambadou dit :

    Tiens, je ne l’avais pas noté pour mon fils, c’est chose faite maintenant !

  11. bookomaton dit :

    La fantasy est un genre que je lis TRES peu, mais ton billet pique ma curiosité !!! Et venant de Fashion, je ne me fais pas trop de souci quant à la qualité de l’ouvrage 🙂

  12. Constance 36 dit :

    Moi qui adore la fantasy… Ton billet donne vraiment envie, allez je le note direct !!

  13. Lael dit :

    Je suis intriguée!!! je note! généralement j’aime bien la fantasy!

  14. Isil dit :

    Eh ben tout pareil dis donc! J’ai beaucoup aimé. Je ne doutais pas d’apprécier parce que j’aime Hambly pour ses romans policiers mais je ne pensais pas aimer à ce point.

  15. Armande dit :

    Je viens d’achever la lecture de ce roman, qui m’a tenue en haleine deux soirées. je partage ton avis : ce récit est tout simplement magique !

  16. Leiloona dit :

    J’ai eu du mal avec ce roman … finalement je l’ai jusqu’au bout, mais je n’en garderai pas un grand souvenir.

  17. fashion dit :

    Plongée dans le ravissement de bon matin par la grâce de ton billet, quel bonheur! J’aime ce roman pour tout ce que tu en dis : le non-glamour des héros et le courage des femmes. Il y a effectivement deux suites qui n’ont jamais été traduites et que j’ai découvertes dans la PAL de mon cher et tendre. Tss, tss, les hommes alors…

  18. keisha dit :

    Connais pas du tout, mais j’en ai envie ; j’espère ne pas être friustrée de ne pas connaitre la suite !

  19. Pascale dit :

    J’ai lu ton billet en diagonale car je suis dans la chaîne et je ne voudrais pas trop en savoir avant de le lire. En revanche j’ai lu tes impressions et j’ai hâte que mon tour arrive 🙂

  20. Ys dit :

    Le plus dur maintenant, ça va être d’attendre mon tour vu que ce livre, je l’ai à la maison depuis…. (non, je ne préfère rien dire…)  et que je ne l’ai toujours pas lu 🙁

  21. Stephie dit :

    J’ai survolé ton billet, d’autant que je suis à l’autre bout de la chaîne et que je serai donc la dernière à le lire.

  22. bladelor dit :

    Rôôô ! Que j’ai hâte de le lire, celui-ci ! Bon, plus que 3 ans à attendre ! :o)

  23. Suzanne dit :

    Bonjour yueyin,
    je cherche à vous joindre à propos d’une opération organisée par le site http://www.Chez-les-filles.com et une maison d’édition parisienne, pourriez-vous m’écrire à mon adresse suzanne@chez-les-filles.com ?
    Cordialement, Suzanne

  24. Lune de pluie dit :

    Un genre que je vais découvrir!

  25. Hathaway dit :

    Piouf, avant qu’il arrive jusqu’à moi celui-là 🙁
    Je vais reprendre une phrase que l’on utilise beaucoup depuis le début de cette chaîne « Ce n’est pas un livre que j’aurais choisi de moi-même  » mais là je dois avouer qu’il me tente enormement !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *