Les enquêtes d’Armand Gamache

 

Voici quelques temps, je suis tombée tout à fait par hasard sur une série de romans policiers québécois dont je n’avais jusqu’alors jamais entendu parler. Séduite par l’idée d’aller trainer mes guêtres mentales dans les Cantons de l’Est et encouragée par des circonstances strictement matérielles (j’avais les bouquins sous la main), je me suis donc plongée dans la première enquête du sieur Armand, puis dans la seconde et ainsi de suite jusqu’à épuisement des stocks – c’est à dire les six ouvrages publiés pour l’instant. Vous vous doutez donc que dire que j’ai aimé serait au-dessous de la vérité. Ce fut un coup de cœur qui s’est allègrement prolongé sur six romans (lu d’affilé) ce qui n’est pas si commun.

Alors que vous dire et comment vous convaincre de vous précipiter sur ces délicieux romans ? Armand Gamache, la cinquantaine, est un enquêteur haut gradé de la Sûreté du Québec, francophone mais parfaitement bilingue, amoureux du Québec et de son histoire et profondément humain et tolérant. L’homme parfait me direz-vous ? Evidemment non, il lui arrive comme à d’autres de faire des erreurs (et même des grosses) mais ses qualités le rendent extrêmement attachant, d’autant que ce style d’enquêteur – heureusement marié, contemplatif, jouissant de la vie et de nombreuses amitiés tranche un tantinet sur le policier standard des polars d’aujourd’hui immanquablement alcoolique, négligé, torturé et de préférence doté d’une famille à (gros) problèmes. Ici rien de tout cela (et pourtant la famille d’Armand n’est pas toujours épargnée par son métier – non je ne spoilerai pas), des gens normaux en somme avec l’avantage d’être sympathiques et intéressants (et oui, j’ai beau avoir bon fond, il m’arrive de trouver des gens (voire des personnages) antipathiques ou assommants).

 

Le village dont Armand tombe amoureux, et qui sera le décor principal des six romans (sauf pour l’un d’entre eux qui se déroule à Québec – excellent au demeurant et qui nous offre une belle plongée dans l’histoire de la ville et de son fondateur le grand Samuel* mais chut), se nomme donc Three Pines – village de rêve, situé dans les Cantons de l’Est, non loin de la frontière américaine et auquel on ne peut accéder qu’en se perdant. Au cours des années, il a su retenir bon nombre de gens intéressants, séduits par son calme enchanteur et son atmosphère amicale à mille lieux du stress urbain de leur vie précédente. (je ne vous les présente pas ici mais sachez que le village compte un couple de restaurateurs atypiques et passionnés, une libraire du même métal, et plusieurs artistes) Un village a majorité anglophone donc, auquel va se confronter l’équipe de Gamache, fondamentalement francophone, car si la délinquance et l’incivilité urbaine sont quasi inconnues à Three Pines, le meurtre hélas fait trop partie de la nature humaine (comme aurait pu le confirmer miss Marple) pour en être absent (il y est même déraisonnablement présent mais ne boudons pas notre plaisir). Cette rencontre de deux mondes, qui se côtoient au quotidien tout en s’appliquant souvent à plus ou moins s’ignorer, nous renvoie une belle image d’un Québec riche et complexe, complet en quelque sorte grâce à la bienveillante supervision de l’inspecteur-chef qui veille à ce qu’aucun préjugé ne vienne durablement polluer ses enquêtes.

Des histoires intrigantes, des personnages attachants, un style des plus agréables, un cadre enchanteur et une ambiance, comment dire… délicieusement confortable… que dirais-je de plus pour vous convaincre ? Sinon que je songe sérieusement à explorer les Cantons de l’Est cet été pour trouver Three Pines (si je disparais de la circulation, vous saurez où me trouver). Enchanteur !

Les enquêtes d’Armand Gamache – Louise Penny – Flammarion Québec – traduits de l’anglais par Michel Saint-Germain (En plein cœur), Claire Chabalier et Louise Chabalier. En France Louise Penny est publié chez Acte sud (pour l’instant les trois premiers romans sont parus)

PS : Un journaliste québécois (dont hélas j’ai oublié de noter le nom mais si je le retrouve je complèterai) a proposé de créer la dénomination « Polars réconfortants » pour ces enquêtes, je plussoie…

La première enquête de l’inspecteur-chef Armand Gamache s’intitule En plein cœur (Nature morte en france chez Acte sud donc), elle est suivi par Sous la glace, Le mois le plus cruel, Défense de tuer, Révélation brutale** et Enterrez vos morts***

* Pour les non-initiés, Samuel Champlain ou de Champlain est le fondateur officiel de la ville de Québec en 1608 et par là même, un des père fondateur de la province du Québec.

** Ce roman m’a fait connaitre Emily Carr (une peintre exceptionnelle qui aimait les arbres et les totems) et le Groupe des Sept dont je n’avais jamais entendu parler, shame on me !

*** C’est celui qui se passe dans le vieux Québec c’est tout ce que vous en saurez ici niarf niarf.

Ce contenu a été publié dans roman québécois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à Les enquêtes d’Armand Gamache

  1. Cuné dit :

    Ooooooh, je veux !!!!!

  2. Le Papou dit :

    Bonjour Mâme Yue Yin,

    Tout d’abord, je suis dedans, enfin dans mon premier.

    Ensuite Armand Gamache me fait un peu penser à Brunetti, l’enquêteur de Donna Leon, dans sa calmitude (merci Segolène) et sa vie tranquille et j’aime bien.

    Pour quelqu’un qui m’a reproché mes * je trouve que tu comences pas mal à les utiliser.

    L’ambiance du premier me fait penser à des séries anglaises comme Barnaby.

    Le Papou

    • yueyin dit :

      Peut être oui mais je trouve les histoires beaucoup mieux ficelées que celles des Donna Leon 🙂 (et moi je mets mes notes en bas de page monsieur Papou, j’adore les notes mais EN BAS DE PAGE !) 😉

  3. Yspaddaden dit :

    Encore une heureuse découverte. Et qui donne envie de voyager en plus…

  4. Pffff, certains titres ne sont pas encore parus en France…..

  5. Cuné dit :

    Bon écoute j’ai lu « En plein coeur » et ça ne le fait pas pour moi. Je trouve ça très naïf et malgré de réelles qualités d’atmosphère, ça ne me prend pas (je ne fais pas de billet parce que j’en ai marre de faire des billets négatifs :))

    Mais un grand merci pour l’envoi, ça m’a permis de tester !!

    Bisous

    • yueyin dit :

      L’important c’est de se faire plaisir… et nous avons tous nos goûts ! je me suis coulée dans cette athmosphère comme un chat sur son coussin, c’est mon côté félinouche 🙂

  6. Cuné dit :

    Mais je lirai peut-être les autres aussi, tu sais, j’ai aimé la libraire-ex-psy, les descriptions de nourriture, le point de vue « anglo vs franco », les poèmes… Bref, pas mal de choses, tout de même 🙂 (La fille qui est incapable de se décider, t’sais :))

  7. maggie dit :

    J’avais repéré cet auteur et je suis bien contente de voir qu’elle est publiée chez Acte sud… J’ai hâte de lire ses romans policiers…

  8. anjelica dit :

    j’ai noté cette série et je pense que je la lirais cet été.

  9. Suzanne dit :

    Ma série coup de coeur jusqu’à présent. J’adore et j’ai déjà hâte au prochain volet. 

  10. BlueGrey dit :

    MERCI ma Yue de m’avoir fait découvrir Armand Gamache et Three Pines ! Un vrai bonheur de lecture !  🙂

  11. fournel annie dit :

    je suis complètement fan au point d’acheter les ouvrages directement chez flammarion -Quebec puisque la 11eme enquête en français d’ Armand Gamache est sortie au Québec et qu’en France il n’y a pour le moment que 7 ouvrages édités par Acte sud. Et sans rien vouloir spolié je peux vous assurer que toutes sont excellentes et que j’aurais du mal à dire ma préférée . Comme vous, grâce à Louise Penny définitivement entrée dans la liste de les écrivains préférés, j’ai découvert les cantons de l’est , Emily Carr le vieux Quebec et une furieuse envie d’aller voir de plus prêt nos cousins du Canada .

    • yueyin dit :

      C’est même la douzième qui vient de sortir si je ne me trompe, Un outrage mortel que je viens de chroniquer ce mois-ci 🙂 Désormais c’est un rituel, je les lis dès qu’ils sortent, un seul m’a déçu, ce qui sur 12 est fort raisonnable 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *