Nikolski

Nikolski.jpg Les enfants des nomades modernes sont-ils condamnés à errer sans fin ? Telle pourrait être la question en filigranne de ce récit à la fois doux et amer.

Trois personnages se croisent, trois enfants perdus devenus adultes en recherche de quelquechose, d’une place peut être, pas forcément au soleil mais bien à eux.

Noah l’enfant des grandes plaines du Saskatchewan, devenu étudiant en archéologie, se consacre aux déchets, aux traces laissés par d’autres nomades plus anciens. Joyce l’enfant de la côte nord, veut devenir pirate comme ses ancêtres et en attendant passe ses nuits à pêcher en ordure. Le narrateur enfin se retranche derrière les rayons d’une librairie d’occasion et classe pour s’y retrouver.

Ils ne se connaissent pas mais tous ont un point commun, nomade lui aussi, symbolisé par le nom d’un lieu lointain, Nikolski, petit village des îles Aléoutiennes au confins de l’Alaska, « 36 habitants, 5000 mouton, un nombre indéterminé de chiens ». Est-ce assez pour construire ou toute quête des origines est-elle vaine pour ceux dont les racines sont trop ténues pour s’y raccrocher ?

Je me suis laissé bercer par ce livre, par son ambiance montréalaise, par son écriture savoureuse, par la vie sur les marges de ces trois électrons libres. Un très joli livre étonnant, souvent drôle, parfois léger, discrètement cynique, un zeste frustrant sur la fin… Que du bonheur !

L’avis de Chimère à qui je dois cet excellent moment.

Nikolski – Nicolas Dickner – Alto 2005 – Denoel 2007

Ce contenu a été publié dans roman québécois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Nikolski

  1. Florinette dit :

    Je ne me serais jamais intéressée à ce livre, mais ce que tu en dis me plaît déjà, donc…dans la LAL !! ;-))

    • yueyin dit :

      Merci Florinette, je n’en avais pas non plus entendu parler bien qu’il ait eu un prix au québec à sa sortie. Mais Chimère l’a présenté dans le cadre de son challenge 2007 et je suis tombé dessus à la bibliothèque : bonne pioche 🙂
      J’espère que toi aussi tu seras séduite 🙂

  2. Chimère dit :

    Celui là je le voulais depuis très longtemps de sa sortie au Québec et depuis que Frisette en avait parlé en des termes que je ne pouvais pas ignorer. Je n’ai pas été déçue…

    • yueyin dit :

      J’ai vraiment eu de la chance, je venais de lire ton comm quand je suis toùmbé dessus à la bibliothèque… je l’ai pris et vraiment merci… j’ai boien craqué en plus ça m’a rappelé plein de souvenir… être étudiante à montréal c’était tout à fait ça :-), si je te jure ! ici je ne sais pas trop, je n’ai fait qu’un an mais là bas oui; les aparts, la récup, le marché tout !!!! Un auteur que j’aimerai retrouver mais il semble qu’il n’est pas encore publié autre chose ou alors je l’ai raté !

  3. Karine:) dit :

    Ce livre me fait de l’oeil depuis un petit bout de temps… j’hésite toujours!  Peut-être que je vais me décider suite à ton commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *