Bouncer

Depuis longtemps, j’achète pas mal de bandes dessinées. Pour moi bien sûr et pour mon tendre demi qui est un grand lecteur mais uniquement s’il y a des images… Il m’arrive donc d’acheter des bd que je n’ouvre même pas. Nos goûts étant parfois aux antipodes. Par exemple il adore Jodorowski, moi moins et il aime Boucq moi pas du tout. Ceci explique que j’ai acheté les cinq volumes de Bouncer sans jamais les ouvrir. et puis l’autre jour comme les derniers tomes, tout juste offerts, trainaient au pied du lit, j’ai ouvert le premier pour jeter un oeil… cinq tomes et une paire d’heures plus tard, je fis amende honorable. A ma grande surprise, j’ai craqué pour la série !

La guerre de sécession tout juste achevée, des bandes de soldats en rupture de bans écument plus ou moins le pays, dissimulant leurs exactions sous des oripeaux idéologiques avant de plonger dans le banditisme pur et dur. Seth,15 ans, voit sa vie basculer, lorsqu’une de ces bandes débarque chez lui menée par un homme que son père semble bien connaitre. Seth réussit à se réfugier auprès d’un inconnu qui lui avait toujours été désigné comme le dernier recours : le bouncer, videur manchot du saloon de Barro une petite ville dangereuse et corrompue  à souhait. Dès lors, Seth va plonger dans une histoire brutale qui plonge ses racines dans un passé troublé : celui de sa propre famille.

Un scénario solide où quelques unes des obsessions de Jodorowski (la mutilation, la famille, la vengeance) s’intègrent tout à fait au cadre violent de l’ouest américain. Le graphisme de Boucq tend vers un le réalisme puissant qui magnifie autant les « gueules » des personnages que les paysages grandioses. La colorisation enfin, toute en teintes chaudes parfois à la limite du monochrome sur certaines planche contribue à créer l’ambiance  étouffante, poussiéreuse qui baigne les albums. Une excellente série – les deux premiers forment une seule histoire, celle de Seth. Les suivants se recentrent sur le Bouncer et la ville de Barro.

Du pur western spaghetti, violent, cruel, crasseux, à lire mais hors de portée des enfants…

Bouncer – T1 Un diamant pour l’au delà T2 La pitié des bourreaux – François Boucq, Alexandro Jodorovski, Nicolas Fructus – Les Humanoïdes associées – 2001 – 2002

(cliquer sur la planche)

Ce contenu a été publié dans BD. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Bouncer

  1. Gambadou dit :

    Oh, oh, c’est bientôt l’anniversaire de Bédéphile et il n’a pas celles la. Tout à fait son style. Merci pour l’idée ;-))

  2. Moustafette dit :

    Je ne lis pas de bd, c’est juste pour te faire un petit coucou  ! 

  3. Florinette dit :

    Je l’avais déjà repérée chez Killroy cette BD, elle m’intrigue….

  4. malaurie dit :

    Ah ! oui.
    Très bonne série, ultra violente, souvent déroutante, complètement déjantée… comme Jodo. Il y a quelques jours je suis allé voir un de ces films (ils ressortent en ce moment) El Topo. C’est fou de voir autant d’audace au cinéma. Rare sont les cinéastes d’aujourd’hui à en avoir autant, mais je dois vieillir car j’ai été bien moins séduit qu’il y a quelques années lorsque j’avais vu Santa Sangre : "Fenix, un enfant du cirque, vit avec une mère totalement folle, dévote fanatique qui vénère "Santa Lirio", une vierge qui fut amputée des deux bras. Elle même amputée par un mari dont elle brûla le sexe à l’acide, elle oblige Fenix à lui servir de "bras", et le pousse dans sa folie mystique à tuer toutes les femmes qu’il rencontre." Un vrai chef d’oeuvre pour moi.

    • yueyin dit :

      Mais c’est que je ne connaissais pas du tout les films de Jodo… apparemment il ne limite pas son obsession des mutilations à la bd… Je me demande si je pourrais trouver ses films, pour voir, quoique ça parait quand même un brin violent… !

  5. Killroy dit :

    Coucou 🙂

    Tiens regarde par ici : http://killroymurdoch.over-blog.com/article-4887954.html et ici aussi : http://killroymurdoch.over-blog.com/article-4930920.html

    J’ai super bien aimé ces 2 premiers tomes… La suite je ne sais pas car pas (encore) lue 😉

    Bizzz et bonne fin de WE 🙂

    • yueyin dit :

      j’ai ajouté tes liens à l’article j’aurais dû y penser mais je persiste et je signe plutôt morricone en musique d’ambiance iark iark (même si run to the hills est un monument je suis d’accord, j’avoue)

  6. Killroy dit :

    Merci pour les liens, c’est super gentil 🙂

    …Désolé car je n’ai pas trop de temps ces derniers jours…

    Bizzz & bonne soirée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *