La vie en lunettes roses

Ce mini-recueil de nouvelles tourne depuis un certain temps dans la blogosphère et j’avais de la curiosité pour cette auteure new yorkaise, apparemment culte aux Etats-Unis. De fait, je suis ravie d’avoir pu la découvrir.
D’un côté les sujets m’ont laissé relativement froide. La jeune femme d’un professeur de facultée vit dans le brouillard rose d’une consommation constante de psychotrope, du genre de ceux qu’on trouve facilement sur les campus. Une autre mène une aventure quasi muette et fondamentalement destabilisante pour son partenaire masculin.
Tout cela m’a nettement rappelé tous ces romans des années soixante-dix qui mettaient en scène une jeunesse aussi libérée que totalement paumée, intéressant mais sans plus.
D’un autre côté le style fuide et élégant de Laurie Colwyn et son talent pour camper ses personnage donnent un réel intérêt à ces nouvelles que j’ai finalement lu avec grand plaisir. Maintenant je crois que j’aimerai plus volontiers lire un de ses romans pour retrouver cette écriture toute en finesse. Une belle découverte !

Merci à Fashion pour ce les avis de Valedebaz, Uncoindeblog, Clarabel

La vie en lunettes roses (1981) suivi d’une fille dangereuse (1973)  – Laure Colwin – Traduit de l’anglais (américain) par Michèle Lévy-Bram – Autrement 2003

 

Ce contenu a été publié dans nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à La vie en lunettes roses

  1. sylire dit :

    De Laurie Colwin, j’ai lu plusieurs ouvrages et je n’ai pas tout aimé.
    Mon préféré c’est « accidents », et celui que je n’ai pas aimé c’est « une vie merveilleuse ».
    Je n’ai pas lu le recueil de nouvelles dont tu parles.

  2. LVE dit :

    Je passe mon tour…

  3. Valdebaz dit :

    ce n’est pas mon préféré mais un petit opus sympa tout de même

  4. Karine:) dit :

    Je ne connais pas l’auteure mais « Accident » me tente depuis un moment.  C’est bien celui avec des cerises sur la couverture poche?  Si c’est le cas, alors il me tente à cause de la couverture!!! 😉

  5. Georges F. dit :

    Merci de nous avoir signalé cette nouvelliste que je ne connaissais pas. C’est ce qu’il y a de bizarre, quand on est nouvelliste… on peut écrire de jolis recueils qui sortent dans la plus grande discrétion : pas un mot dans les médias, pas un mot chez les libraires. Heureusement, il y a les blogs comme le vôtre pour pousser un petit cri dans ce grand silence : « Oh, regardez ce que j’ai trouvé ! ».
    Continuez à pousser vos petits cris, les nouvellistes les entendent avec délice. Sinon, ils finiront par écrire des romans. Je suis bien placé pour le savoir !

    • yueyin dit :

      Apparemment Laurie Colwin, auteure culte aux usa, a été traduite tardivement en France et d’ailleurs de façon posthume – elle est morte en 1992.
      A vrai dire je commence tout juste à apprécier les nouvelles, je l’avoue… jusque là je les trouvaient essentiellement frustrantes mais ça va mieux maintenant… cela dit je lirais bien un roman de Laurie Colwin (mea culpa 😉

  6. florinette dit :

    De cet auteur je n’ai pas aimé « Une vie merveilleuse », mais cela ne m’empêchera pas d’en lire d’autres, comme celui-ci par exemple…

    Bonne journée Yueyin, bises !! 

  7. Finette dit :

    Bonjour Yueyin!
    un petit mot pour te dire que j’ai bien reçu « La vie en lunettes roses ». Merci pour ta gentille et jolie carte. Je vais garder aussi les timbres des peintres, j’aime beaucoup.
    En ce qui concerne Laurie Colwin, j’avais essayé de lire un de ses romans (je ne sais plus lequel) mais j’avais vite abandonné car trop réfractaire au style. Peut-être que ce recueil de nouvelles me donnera l’envie de retenter d’autres romans de cet auteur…Affaire à suivre!

    • yueyin dit :

      Enfin tu l’as reçu, je l’ai trainé avec moi je en sais combien de temps sans le poste (j’ai honte !!!) J’ai récupéré un roman d’elle pour voir car j’aime son style mais je ne sais pas si j’aimerai ses sujets … nous verrons donc :-)))

  8. Isil dit :

    Tiens, j’ai ce livre qui traine quelque part (un libraire me l’avait offert je crois) depuis plusieurs années. Je l’ai littéralement balancé dans un coin (les couvertures roses ont tendance à me rebuter) et ne m’y suis plus intéressée. Je devrais peut-être le rajouter à ma PAL (ou le revendre, il est comme neuf ;o) maintenant qu’il devient à la mode).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *