La septième vague

Nous avions laissé Emmi et Léo à la fin de Quand souffle le vent du nord en pleine crise (je ne préciserai pas laquelle mais il est bien difficile de chroniquer une suite sans révéler quelques bribes du précédent tome) voire en pleine « rupture » puisque leurs échanges semblaient définitivement terminés pour diverses raisons sur lesquelles je ne reviendrai pas. Seulement, seulement Emmi vit mal cette interruption et tente régulièrement de renouer le fil malgré la désolante monotonie du message d’erreur qu’elle ne manque pas de recevoir. Jusqu’au jour où…

En même temps, tout un chacun se doute bien que le fil va se renouer puisqu’il s’agit d’une suite et qu’en l’absence de Léo celle-ci n’aurait que peu d’intérêt me semble-t-il. (Oui j’aime Léo, j’assume !) La relation entre nos deux cyber épistoliers reprend donc, directement au coeur du sujet, immédiatement passionnée car rien n’est résolu, comme il se doit après une non solution trouvée dans la fuite. De message en message, de propositions en refus, d’acceptation en retour en arrière, Léo et Emmi retissent et éprouvent les sentiments nés de leurs mots, qui d’avèrent bien trop solides pour être simplement écartés. Les propos sonnent juste (tellement que la mauvaise foi d’Emmi bien que parfaitement crédible a failli me la faire détester), les hésitations, atermoiements et revirements de même, les deux personnages nous séduisent et nous font grincer des dents tour à tour – d’autant plus qu’ils sont seuls sous nos yeux, les autres étant réduits à des ombres dont on parle mais qui n’interviennent jamais. Impossible d’abandonner cette histoire une fois dedans, il nous faut savoir ce qu’il va advenir de ce couple si improbablement réuni. Se rejoindront-ils à la parfin ?  Lu en apnée !

La septième vague – Daniel Gattauer – 2010 – traduit de l’allemand par Anne-Sophie Anglaret – Grasset 2011

les avis éclairés et enthousiastes de Cuné, Fashion, Stephie, BladelorTamara, Leilonna, beaucoup d’autres certainement…

PS : J’ai beaucoup aimé cette septième vague, fin comprise, mais malgré mon bovarysme assumé je continue de penser que le premier se suffisait littérairement à lui-même.

Ce contenu a été publié dans roman allemand. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à La septième vague

  1. Pimpi dit :

    Leoooooooooooooo!!! J’ai trop hâte de pouvoir le lire!!!

  2. bladelor dit :

    Je suis d’accord, le premier se suffisait à lui-même et j’avais d’ailleurs très peur d’être déçue avec ce second volume. Mais finalement, pourquoi se priver d’une part supplémentaire de douceur ?!

  3. gambadou dit :

    je n’ai pas vraiment accroché au premier, je ne lirai donc pas le second ! tant pis pour moi, je ne saurai pas si ils vont enfin se rencontrer !

  4. Cuné dit :

    Ah moi je n’ai jamais assez de Leo, je veux bien même un troisième, un quatrième, un cinquième, un sixième, un septième. Sept, voilà qui serait un chiffre acceptable… ;o)))

  5. Didi dit :

    Oh non le premier de se suffisait pas à lui même et j’ai beaucoup aimé retrouver les personnages et ne pas rester comme une carpe à la fin du premier !

    J’ai adoré lu en apnée comme toi !

     

  6. dasola dit :

    Bonjour Yueyin, je pense aussi que le premier tome suffisait mais la fin avait un peu abrupte voire frustrante et puis succès commercial oblige, l’auteur ne pouvait pas refuser un second volet. Je pense qu’il doit s’arrêter là. La boucle est bouclée. Bonne journée.

    • yueyin dit :

      je suis d’accord, et après tout qui se plaindra que des lecteurs avides aient réclamé une suite à cette belle histoire 🙂 Bonne journée Dasola

  7. Constance dit :

    Ravie de n’avoir pas encore lu le premier, ainsi jz pourrai enchaîner les deux !!

  8. Malika dit :

    Le premier m’avait beaucoup trop ennuyé pour que je tente le second !!

  9. lancellau dit :

    Oui, le 1er se suffisait à lui-même, mais qu’est-ce que c’est bon de retrouver Léo quand même!! Il faut bien l’avouer!!

  10. Luna dit :

    J’étais vraiment très enthousisate à l’idée de découvrir ce livre vu tout le bien que j’en avait entendu, sans compter du premier tome (que je n’ai pas lu…), alors quand je l’ai découvert à la bibliothèque autant dire que je me suis ruée dessus !

    Au final, c’est une grosse déception. C’est trop sentimental pour moi : c’est crédible, beau, mais Emmi est totalement le genre de fille amoureuse que je ne supporte pas. Elle est tellement présente qu’elle m’a étouffée ! A tel point que j’ai lu ce roman à deux voix comme si on voyait toute l’histoire de son côté…

    C’est très bien écrit, on croit réellement à cette histoire, mais je ne l’ai pas aimé… Tant pis.

  11. Stephie dit :

    J’ai adoré aussi mais je suis d’accord avec toi, le premier aurait pu se suffire à lui-même. Merci de me classer dans les « avis éclairés », rires 🙂

  12. Cécile dit :

    Tout pareil que Cuné !!! 🙂
    La fin du premier n’était PAS DU TOUT satisfaisante. Frustrante. oui. Horrible. oui. un brise coeur oui. Satisfaisante… arghhh noooooon !!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *