Le palais des miroirs

undefined Tout commence en 1885, le canon britanique tonne près de Mandalay capitale du roi de Birmanie. Réfugié dans son Palais des miroirs celui-ci est impuissant à enrayer l’avancée coloniale. Son pays est trop riche, recèle trop de matières premières interessantes pour rester aux marges de l’empire.
Sous les murs du palais, un jeune indien de 12 ans,
Rajkumar orphelin échoué là par hasard, rêve d’un avenir meilleur. Le destin de l’ambitieux gamin des rues va être bouleversé par un regard. Lorsque la famille du roi est emmenée en exil, il entrevoit une des jeunes servantes, Dolly, et se jure de la retrouver, plus tard, quand il sera riche, ce dont il ne doute pas.
Et la vie lui donne raison, inspiré par son mentor et protecteur, un vieux chrétien d’origine chinoise, Rajkumar construit son propre empire dans le commerce du bois de Teck. Pendant ce temps, la famille royale birmane s’étiole dans une petite ville isolée de la côte ouest de l’Inde. Mais
Rajkumar n’oublie pas…
A travers trois générations d’une famille essaimée entre l’Inde, la Birmanie et la Malaisie, Amitav Ghosh retrace l’histoire d’un sous-continent défiguré par les démons du XXe siècle. A tout instant ces personnages sont rattrapés par leur appartenance, leur histoire, leurs allégeances. Leur identité s’est diluée dans l’exil et les changements trop soudains, trop rapides. Rien n’est simple pour ceux qui vivent de profonds conflits entre identité théorique et éducation. Puis vient la prise de conscience politique et la guerre avec ses nouveaux bouleversements…
Dans un style fluide et imagé, l’auteur nous offre un très beau roman, à la fois saga familiale pleine de souffle, peinture quasiment anthropologique d’un monde disparu et analyse sans concession des conséquences de la colonisation britanique en asie du sud-est. Magnifique  !

Le palais des miroirs – Amitav ghosh – 2000 – traduit de l’anglais par Christiane Besse, le seuil 2002

lettre G

Fragment d’interview de l’auteur  trouvé sur le net

Ce contenu a été publié dans roman indien. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

38 réponses à Le palais des miroirs

  1. freude dit :

    Il me plait celui-là.J’espère le trouver à la bibli. Il n’existe pas en poche ?

  2. Philippe dit :

    je note celui-ci car j’avais adoré l’autre…

  3. Tietie007 dit :

    Merci pour ce compte-rendu !

  4. In Cold Blog dit :

    Tout pareil que Flo (non, M’dame, j’ai pas copié, j’vous jure !) 🙂

  5. Karine:) dit :

    Pas le choix de noter!!!  Ca semble vraiment intéressant et c’est une partie du monde au sujet de laquelle j’en connais très peu!

  6. Florinette dit :

    Vraiment très tentant !! :-))

  7. Loutarwen dit :

    Il fait également parti de mon challenge, tu me conforte dans mon choix 😉

  8. Naïk dit :

    En général, je ne suis pas très attirée par le côté saga familiale sur plusieurs générations, mais l’aspect plus anthropologique  m’intéresse, alors je note

  9. Isil dit :

    Merci pour cette découverte. Ca m’a l’air exactement le genre d’histoire que j’aime. Je vais le noter.

  10. Gambadou dit :

    Ton commentaire fait très envie, et la couverture est superbe. Je note.

  11. stephane dit :

    Un auteur à découvrir pour moi!

  12. Naina dit :

    Il est sur ma LAL mais la date de lecture reste inconnue. Je quitte momentanément les rivages du sous-continent.

    • yueyin dit :

      Ah, je pensais même que c’était toi qui me l’avait conseillé tu vois 🙂  En tout cas pour ue première incursion dans la littérature indienne, j’ai été conquise ! Et ou te diriges-tu ces derniers temps alors ?

  13. Flo dit :

    J’ai longtemops hésité à le lire car je pensais que c’était un peu « cucul » mais là je note (grrr !!! 😉

  14. fashion victim dit :

    Je vois que les lectures challengesques ont commencé partout! :)) je note, je note… mais je viens de me rendre compte que ce n’est pas la peine : je l’ai mis aussi dans mon challenge! Pfff, quelle mémoire… 😀

    • yueyin dit :

      ben oui je crois que les abc asie ont eu aussi pas mal de titre en commun, tant mieux ça nous fera des critiques croisées :-))) et toi tu as commencé (souire innocent :-D) ? note que je ne suis pas sûr de me souvenir comme ça au débotté (si j’ose dire) des 26 titres de mon challenge !!!!

  15. fashion victim dit :

    Je te rappelle que j’n ai déjà lu deux! :)))

  16. fashion victim dit :

    Mais évidemment que j’ai commencé! (indignation vertueuse:)))) J’en ai même lu et chroniqué 2, non mais!!! :))))

    • yueyin dit :

      L’indignation comme art d’éviter les tendancieuses questions que c’est beau :-D… n’empêche qu’on est quand même rudement courageuse d’avoir choisi un tel thème (et après mure réfléxion en plus :-)))))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *