Le Silmarillion

Que dire du Silmarillion qui ne soit fade ou insipide à côté du texte lui-même? J’ai souvent lu qu’il était ennuyeux, quelle idée? En ce qui me concerne cette relecture fut tout sauf ennuyeuse, plutôt magique, épique, merveilleuse…

Techniquement le Silmarillion se compose de cinq parties sélectionnées et complétées par Christopher Tolkien à partir de poèmes, notes et carnets de son père écrits entre 1910 et 1973 date de sa mort. Ces cinq chapitres de tailles disparates retracent les origines et l’histoire du monde en commençant par la création de l’univers (Eä) et de la terre du milieu (Arda) par Iluvatar, en continuant par l’histoire des Valar et des Maiar, puis celle des enfants d’Illuvatar, elfes et humains.

L’Ainulindalë est une courte cosmogonie de la terre du milieu, la Valaquenta décrit le panthéon des Valar et de leurs serviteurs les Maiar, la Quenta Silmarillion conte le destin des fabuleux Silmarils et du Premier Âge du monde, l’Akallabêth retrace l’histoire de Numënor jusqu’à sa chute au Deuxième Âge et enfin Les Anneaux de pouvoir introduit et résume l’histoire du Troisième Âge d’Arda et de la guerre de l’Anneau.

Certes j’aime les récits mythologiques et épiques en général (et oui, j’aime aussi Tolkien d’amour je l’ai peut être déjà discrètement sous-entendu quelque part), ceci explique peut être cela. Mais pour moi le Silmarillion est l’égal des grands récits mythologiques, grandioses et cruelles explications du monde mettant en scène des personnages plus grands que nature, aux destins plus torturés et déments les uns que les autres. Comme, de surcroît, je suis tombée sous le charme du Seigneurs de anneaux il y a bien longtemps déjà, retrouver des lieux, des références, des personnages même ou leurs ancêtres est toujours absolument fascinant. Je voudrais bien faire quelques mentions spéciales, mais lesquelles ? Beren et Luthien les amoureux magnifiques, les enfants de Hurin, Eälendil voguant vers Aman un Simaril au front, la chute de Numënor dans les flots furieux de la colère d’Iluvatar, vraiment je ne sais que choisir. Non pas de mentions spéciales, tout est beau dans le Silmarillion, bien que la dernière partie soit un tantinet frustrante et donne furieusement envie de relire le Seigneur des Anneaux pour avoir la version longue de la fin du Troisième âge… J’ajouterai pour être parfaitement honnête que comme dans tout récit mythologique, le foisonnement de personnages, leurs liens de familles complexes et leurs changements de noms multiples peuvent se révéler un rien désorientants mais on s’y fait très bien, d’ailleurs il y a des arbres généalogiques en annexe… aucune excuse donc. Grandiose !

Le Silmarillion – J.R.R. Tolkien, édité par Christopher Tolkien et Guy Gabriel Kay – 1977

Lu dans le cadre de Challenge Middle earth, version Valar. une affaire qui marche !!!

 

 

 

Lecture commune avec ma Co-Valar, Isil, la lune d’Arda… qui doit donner son avis aujourd’hui

L’avis éclairé ET magnifiquement illustré de notre estimé co-valar El jc de Quadrant alpha

 

PS : J’ai relu le Simarillion en français dans mon vieil exemplaire du livre de poche  mais si quelqu’un veut m’offrir l’edition en anglais illustrée par Ted Nasmith qu’il ne se retienne surtout pas…

PPS : On me dit en coulisse que je n’ai pas utilisé les mots enchanteur, prenant, fabuleux voire fantabuleux, mais c’était pour faire sobre, sinon j’aurais pu…

Ce contenu a été publié dans Middle Earth challenge. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à Le Silmarillion

  1. Isil dit :

    Bon eh bien, si je te dis que j’adhère, tu es vraiment surprise? Que dire de plus à part, c’est beau, lisez le!

    • yueyin dit :

      j’ai un peu honte de ne rien avoir trouvé à dire de plus contructif, ilo y a 3 millions de choses à dire mais quand j’aime trop j’ai encore plus de mal à ordonner mes billets 🙂 Shame on me !

  2. Isil dit :

    J’ai le même problème. Dans ma tête, il y avait plein de trucs intelligents à dire mais il y a un moment où ça se perd en route 🙂

  3. El JC dit :

    Fantabuleux j’adhère ;o) A mettre entre toutes les mains des amoureux d’imaginaire et de merveilleux.

    • yueyin dit :

      Voufffff  il parait que j’ai oublié épique finalement… une honte !!! mais quel livre, sauf qu’il ma désespérément donné envie de lire le seigneur tout de suite… dur !

  4. Mais non, tu n’as pas oublié épique: « Certes j’aime les récits mythologiques et épiques »

  5. Joelle dit :

    Je ne l’ai pas encore lu car j’ai eu beaucoup de mal à aborder Le seigneur des anneaux (malgré mon engouement pour ce style d’histoire) … après maints essais infructueux en français, j’ai trouvé la raison ! La traduction française ne me convenait pas du tout car une fois commencé en anglais, j’ai mis moins d’une semaine pour le lire et je ne compte pas m’arrêter là dans l’oeuvre de Tolkien … mais en anglais uniquement !

  6. Ca m erappel un ami fan de tolkien (lu + de 20 fois le Seigneur des anneaux) et qui ne fait que me conseiller ce bouquin-ci.

  7. bladelor dit :

    Et bien, entre Isil et toi, cela donne furieusement envie de s’y plonger !

  8. sofynet dit :

    Ah là là… Je n’avais pas prévu la lecture du Silmarillion dans le cadre du cahllenge (je suis une petite joueuse !) mais là, tu me donnes vraiment envie de m’y plonger !!! 

  9. Restling dit :

    Décidément il faut à tout prix que je le lise !!!

  10. Karine:) dit :

    J’ai souvent eu envie de le lire suite à mes lectures du seigneur des anneaux, pour mieux saisir certaines allusions… mais bon, j’ai toujours eu peur de m’ennuyer… weeeeeird.  We’ll see.

    • yueyin dit :

      Il faut céder à ses envie Karine, d’autant qu’il est impossible que tu t’ennuies en lisant de Silmarilion, comment serait-ce possible ??? non non non c’est génial !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *