Norlande

47896.jpgDu fond de l’hôpital où elle survit depuis huit mois, Clara tente de se reconstruire en écrivant et racontant à une amie lointaine – française en l’occurence -, l’enchainement qui l’a conduite à être là, sur place, le jour de « l’évènement ». Cet évènement qui a modifié le cours de tant d’existences et peut être même modifié en profondeur tout un mode de vie ; cet évènement enfin dont Clara se sent intimement responsable…

Dans un pays nordique imaginaire – mais aisément reconnaissable – Jérôme Leroy transpose les circonstances et les effets du massacre d’Utoya en 2011 ou plusieurs dizaines de très jeunes norvégiens ont été assassinés par un fou furieux effrayé par la tolérance et le multiculturalisme. Donnant la parole à une survivante dont on ne sait si le profond sentiment de culpabilité relève du complexe du survivant ou d’autre chose, il trace aussi le portrait d’une société ou les signes se multiplient mais où chacun péfère penser que ce qui n’est le fait que d’une minorité ne met pas vraiment en danger le monde tel que nous l’avons contruit. Jusqu’au jour où…

L’auteur mène son récit fort habilement au travers du regard d’une rescapée, traumatisée certes mais bien vivante, ce qui lui permet d’éviter tout suspens déplacé et de se concentrer sur l’essentiel – comment une telle chose a-t-elle pu arriver ? Les pages tournent toutes seules et, tout au plus, pourrais-je lui reprocher une courte tentation démonstrative dans l’exposé, aspérité bénigne qui m’a peut être frappée parce que je n’ai plus l’âge du public cible et donc moins besoin de repères ; Un bon roman qui donne à penser et que j’ai illico placé entre les mains de mes deux ados filles préférées. Inquiétant !

Norlande – Jérôme Leroy – Syros – 2013

Ce contenu a été publié dans livre jeunesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Norlande

  1. Yspaddaden dit :

    Tout à fait intéressant. Sur le même thème, je voudrais lire « Hate List » roman ado aussi.

  2. bladelor dit :

    Vais le lire bientôt donc ton avis positif m’encourage !

  3. Lou dit :

     

    Si les démonstrations te rebutent, tu dois souffrir rn lisant Lou : – )
    Ai-je encore l’âge de lire un roman pour ados ?
    D’un autre côté, quand tu nous apprends que tes deux filles sont encore dans l’adolescence… cela nous laisse une chance.
     
    A propos du tueur :
    Une première expertise psychiatrique a conclu qu’il était atteint de « schizophrénie paranoïde », et donc irresponsable pénalement, et une seconde qu’il était sain d’esprit.
    Je m’interroge sur la santé mentale de l’expert qui l’a trouvé sain d’esprit.
     
    J’attaquerai Toni Morrison ou Blondel ou Guenassia au mois d’avril.

     

    • yueyin dit :

      Ah mais Lou, c’est différent, ses démonstrations me conviennent tout à fait, surtout quand je les comprends… 😀 

      Après avoir lu ce livre, je suis allé lire un peu tout ce que je trouvais sur Utoya, ce dingue fait froid dans le dos (je m’interroge aussi sur la santé mentale dudit médecin 🙁 )

  4. Lou dit :

     

    quand je les comprends… 😀
    Tu ne peux pas t’empêcher ! Il n’y a pas plus clair que Lou, même l’eau de roche est trouble en comparaison : – )))
    Je vois avec plaisir que tu optes pour les smileys non-émoticons : – )

     

  5. Et tes ados, qu’en ont-elles pensée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *