La malédiction des trente deniers

L’évasion d’Olrik d’un pénitencier américain interrompt les projets de vacances de Blake et Mortimer, le premier devant se rendre d’urgence aux Etats-unis. Mortimer, peu soucieux de réaliser seul ce qu’ils avaient projeté à deux, reçoit fort opportunément une lettre de Grèce mentionnant une mystérieuse découverte archéologique et sollicitant son aide : pain bénit pour notre distingué archéologue amateur. Bien entendu à peine arrivé sur le sol grec, notre barbu se retrouve entrainé dans de trépidantes aventures à base de Lincoln noire, d’énigmes historiques,  de malfaiteurs mégalomanes, de mystérieux manuscrits et de crochets du gauche ravageurs…
Jean Van Hamme revient aux commandes après L’étrange rendez-vous auquel cet opus semble directement succéder, bien qu’entre temps Yves Sente et André Juillard nous ait offert trois albums dont Le sarcophage du 6e continent qui m’avait beaucoup plu je dois dire. La malédiction des trente deniers fait bien evidemment référence au Mystère de la grande pyramide, album légendaire de Jacob lui-même. Bon je dis légendaire parce que c’est sans conteste un de mes préférés sinon mon préféré mais cela n’engage que moi après tout. On y retrouve l’ambiance essentiellement pragmatique et britanique du duo avec en arrière plan ce léger parfum de fantastique, de mysticisme peut être ici, qui donne à leurs aventures ce singulier piment. J’ai déjà dit que j’étais une jacobsienne convaincue, on ne se refait pas. Le dessin de Sterne et Spiegeleer respecte tout à fait l’esprit du maître, le scénario par contre rappelle un peu trop Hergé à mon sens, Belos Beloukian le malfaisant milliardaire au yacht me faisant un tantinet trop penser à Rastapoulos mais baste prenons cela comme un clin d’oeil et ne boudons pas notre plaisir de retrouver deux de nos personages bd favoris by Jove. (Grand Tolkien je parle de moi au pluriel maintenant). Ligne clair, ambiance années cinquantes, aventures musclées mais néanmoins érudites que demander de plus ?

La malédiction des trente deniers – Jean Van Hamme, René Sterne, Chanta de Spiegeleer d’après les personnages d’Edgar P. Jacob – 2009

PS :  AH si un bémol de taille, c’est un tome 1… grrr va falloir attendre Tolkien sait combien de temps pour la suite !

PPS :Cliquez sur la mini planche pour la voir en grand !

Ce contenu a été publié dans BD. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à La malédiction des trente deniers

  1. lou dit :

     
    je parle de moi au pluriel maintenant
    C’est un pluriel de modestie (on dit aussi « de majesté », mais c’est moins juste) – l’accord (par exemple des participes passés) se fait au singulier.
    Ainsi… nous sommes venu vous remercier de cet article, nous ne connaissions pas ce nouvel opus. On ne nous dit pas tout !
    Je vais me l’offrir pour mon anniversaire. A quelques mois près… mieux vaut anticiper.
     

    • yueyin dit :

      Et il est quand cet anniversaire d’ailleurs ???? Je me suis rendu compte en rédigeant ce billet que j’avais raté le précédent album (le sanctuaire du Gondwana) honte sur moi, honte sur mon tendre et cher qui ne me l’a pas offert : IL ME MANQUE UN BLAKE ET MORTIMER !!!! tout fout le camp…
      Es-tu amateur toi aussi Lou ?

  2. Joelle dit :

    Je vais donc aatendre la parution de la suite avant de me lancer dans cette lecture … je déteste rester le bac dans l’eau ! mdr !

  3. didouchka dit :

    Ah une autre fan de Blake et Mortimer!! Moi aussi j’ai bien aimé ce nouvel épisode, et je grille d’impatience pour avoir la suite. Pas avant septembre prochain ai-je lu ici et là…
    Je n’avais pas pensé au rapprochement Beloukian/Rastapopoulos, mais en effet, c’est tout à fait ça!

    • yueyin dit :

      Ah oui j’adore cette série à la grande surprise de mon estimé mari, grand fan de bd, qui la trouve beaucoup trop bavarde tss tss, bavarde !!! non mais des fois… our Beloukien c’est la première fois que je relève ce genre de facilité, cela m’a un tout petit peu agacée m’enfin…

  4. Theoma dit :

    côté BD je viens d’avoir un coup de coeur pour Rosalie Blum ! Ton billet me donne envie de découvrir ce titre !

  5. Gambadou dit :

    moi aussi je suis jacobsienne, mon mari l’a acheté, mais je ne l’ai pas encore lu

  6. lou dit :

     
    J’ai un faible pour La Marque jaune, l’atmosphère londonienne, le smog, et les super-pouvoirs de l’immortel Olrik.

    Pour le volume qui te manque, tu glisses au moment le plus opportun :
    _ tiens ! il paraît qu’il y a un volume de Blake et Mortimer qu’on n’a pas, il paraît que c’est le meilleur…

    Mon anniversaire, c’est le 3 juin, j’ai 13 ans de moins que Guy Bedos, autre Gémeaux, qui depuis quelques années ne demande que peu de choses en cadeau : des bougies, trente.
     

    • yueyin dit :

      Ah oui la marque jaune, je l’aime celui-là – quelle atmosphère… en fait les seuls que je n’aime pas trop ce sont les  espadons :-)))
      je note ton anniversaire messire gemeaux…

  7. lou dit :

     
    L’espadon est particulièrement bavard.
    Et puis Jacobs (où ai-je lu cela ?) a regretté la fin. Le nettoyage à la bombe A ou en 1953 déjà H. Mais il faut revoir le contexte (de l’information à l’époque) et il s’agit d’une fiction.

    Pour l’anniversaire, si j’arrive jusque là 🙂 c’est « bougies=30 », ou un poème.
    [on évitera : on n’a pas tous les jours vingt ans, ça n’arrive qu’une fois seulement – ou alors, si c’est dit gentiment]
     

  8. chiffonnette dit :

    Ben pas grand chose! J’ai adoré retrouver ce bon vieux Mortimer! Et du coup j’ai envie de tout relire! Ahhhh, l’Espadon, les pyramides, Olrick et sa moustache! Que de bonheur!

  9. Alors là, je suis scié !!!
    Je ne pensais pas que Jacobs avait autant d’admiratrices, je pensais naïvement qu’il ne touchait que les garçons, aventuriers rêveurs, s’identifiant à Blake ou Mortimer…
    Quant à moi j’ai toujours eu du mal à choisir mes préférés : Hergé, Jacobs, Franquin, Goscinny, Morris ? C’est selon l’humeur, l’âge, le moment, mais toujours au final, des plaisirs de lecture, d’évasion et d’aventure…

    • as dit :

      Oui on m’a déjà dit que j’avais des goûts de garçon, il faut dire que je lisais tout ce qui me tombait sous la main donc aussi livres réputés pour garçon, jules vernes, fenimore cooper, curwood, London et bien sûr toutes les BD, sans parler des comics… j’étais une grande fan (je le suis toujours) j’aime beaucoup franquin, morris aussi enfin tous ceux que tu cites mais j’ai toujorus eu une préférence pour les aventures de Blake et Mortimer (sauf peut être pour l’espadon qui est celui que j’aime le moins) :-))))
      Bon j’aime aussi les trucs de filles alors comment m’en sortir ????

  10. Tu es cuite, fichue, irrécupérable, définitivement coincée dans une personnalité riche aux potentialités fémino-masculino-androgynique. Pfiou, que te dire ? Continue peut-être à bloguer et lire, peut-être finiras-tu par trouver un alter oppossum potentiellement compatible.

    Bonne chance !

    • yueyin dit :

      Ah c’est séduisant comme possibilité, ou alors plus simple ces catégories sont mal foutues, voire ineptes et ne correspondent pas vraiment aux lecteurs sauf peut être à ceux qui y croient… ou les deux Nan en vrai ce qui me manque, c’est du temps pour lire TOUT ce qui m’intéresse 😉

  11. dasola dit :

    Bonsoir yueyin, merci pour ce billet, car je me demandais s’il était bien. Je ne l’ai pas encore lu car j’attends j’attends la parution du 2ème tome pour pouvoir lire les deux en même temps. Sinon, mon Jacobs préféré reste La marque jaune mais en effet, les 3 tomes du mystère de la grande pyramide n’est pas mal non plus. J’ai lu tous les volumes écrits par Jacobs avec grand plaisir. Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *