Virginia

Eté 1943, en vacances sur une plage plutôt tranquille d’un Danemark occupé par l’armée allemande, un jeune garçon va connaitre à la fois un premier amour fugace et une expérience traumatisante qui le marqueront à vie.
Ce tout petit livre est intéressant par le style clair et élégant de l’auteur. Les descriptions sont étrangement vivantes et évocatrices et les monologues intérieurs transcrivent magnifi- quement la solitude et  la vacuité du narrateur.
L’histoire par contre m’a décue, si elle m’a bien accrochée au début par l’intensité des silences qui engluent les rapports entre les membres de ce curieux succédané de famille en vacances, elle se dilue ensuite et perd sa densité. Les personnages manquent de substance et restent des ombres dans un récit trop lâche. L’écriture si belle de l’auteur fait que j’ai lu ce roman avec plaisir mais en restant nettement sur ma faim.

Merci Nath pour ce

Les avis de Anjelica, Anne, Arlette, Clochette, Florinette, Elfe, Katell, Stéphanie, Tamara j’en oublie certainement

Virginia – Jean-Christian Grondahl – Gallimard 2004 – traduit du danois par Alain Gnaedig

Ce contenu a été publié dans roman scandinave. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à Virginia

  1. Karine:) dit :

    Je demeure tentée même si la plupart des avis lus correspondent au tien…  à lire sans trop d’attentes, donc!

  2. Anne dit :

    Je vois que ton ressenti rejoint complètement le mien…

  3. florinette dit :

    C’est exactement ce que j’ai ressenti et comme toi c’est surtout l’écriture de l’auteur qui m’a le plus séduite ! 😉

  4. Moustafette dit :

    J’ai trouvé que ces personnages qui restent des ombres, comme tu le dis, rendent bien les sentiments et l’atmosphère qui entourent les protagonistes de cette « histoire » ratée.

    • yueyin dit :

      C’est vrai que c’est une belle façon d’interpréter ce récit, comme les personnags ont raté « leur » histoire, ils n’ont jamais réussi à vivre vraiment et sont restés des ombres insubstancielles, ça se défend tout à fait… En tout cas j’ai beaucoup aimé le style de l’auteur et l’atmosphère qu’il crée autour de ses personnages surtout au début de l’histoire….

  5. Gaël dit :

    À découvrir peut-être si j’arrive à attraper le livre au vol…

  6. anjelica dit :

    En effet, c’était prometteur mais pas suffisamment profond.

  7. Gaël dit :

    Non non, pas d’inscription! Je préfère vraiment les intercepter en l’air, au sens littéral du terme! 🙂

  8. katell dit :

    L’atmosphère du roman est l’essentiel. cependant, les personnages m’ont plu par leur aptitude à passer à côté de leur vie.
    L’écriture est d’une réelle beauté qui ne laisse pas du tout indifférent!

  9. nath dit :

    Merci pour ton avis… Sais-tu où en es ce livre, il voyage toujours ? A bientôt…

    • yueyin dit :

      A vrai dire non il ne voyage plus, il est ici car je ne sais pas à qui je dois l’envoyer… je t’ai laissé un commentaire pour te demander qui étais le prochain mais peut être n’ai je pas vu la réponse ?

  10. Eeguab dit :

    Moi j’ai apprécié la sensibilité de cet Eté 42 à la danoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *