Histoire d’Alice qui ne pensait jamais à rien (et de ses nombreux maris, plus un)

aliceÀ l’enterrement de sa mère, Paul fait la connaissance d’Alice, la sœur de celle-ci, qu’il n’avait jamais eu l’occasion de rencontrer. Mariée très jeune, elle avait suivi son premier mari au Canada et n’avait jamais, depuis, remis les pieds en Belgique. Curieux, Paul accepte de partager quelques moments avec cette charmante vieille dame à l’élégance discrète et peu à peu, de restaurants en salons de thé, de promenades au parc en dîners raffinés, Alice se met à lui raconter sa vie – la vie étonnante et mouvementée d’une femme toute simple, vouée au deuil mais douée pour le bonheur…

Francis Dannemark est un des auteurs que j’ai décidé de découvrir pour le mois belge sur recommandation toute spéciale de Julie des Magnolias, une des mes très chères partners in crime (oui oui je sais, nous sommes déjà presque à la fin du mois, MAIS tout d’abord ne pas écrire ne signifie en rien que je ne lis pas, ensuite le mois à été prolongé genre quitte ou double et enfin découvrir des auteurs belges voilà l’important.) Bref tout cela pour dire que ce roman fut une délicieuse expérience de lecture. Enfin un livre qui respire le bonheur, grâce à cette Alice, personnage authentiquement heureux, peut être pas tous les jours certes, comme elle l’avoue elle-même, mais toujours prête à repartir, à se laisser à nouveau séduire par la vie, par l’amour – sans trop réfléchir voire sans réfléchir du tout… C’est une vie bien plaisante que Francis Dannemark nous convie à partager, dans un style tout de douceur et d’élégance. Reposant !

Histoire d’Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un) – Francis Dannemark – Robert Laffont – 2013

Lu dans le cadre du mois Belge organisé par Denis

PS : J’ai aimé ce roman et j’en lirai d’autres de sa plume mais rien que pour son art du titre, l’auteur m’aurait séduite : titre à rallonge et parenthèse, que du bon !

c-est-du-belge.jpg

Ce contenu a été publié dans roman belge. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

26 réponses à Histoire d’Alice qui ne pensait jamais à rien (et de ses nombreux maris, plus un)

  1. keisha dit :

    Réjouis toi : l’auteur affectionne les titres à rallonge!

  2. sophie dit :

    j’avoue qu’il me tente ….

  3. Cécile dit :

    Voila qui me tente fort 🙂

  4. Le Papou dit :

    Je ne l’avais pas noté chez les autres mais là…tu me tentes. J’ai envie de lectures tranquilles.

    Le Papou

  5. Yv dit :

    Très bon livre, joyeux et gai, comme l’était son précédent au titre pareillement long : La véritable vie amoureuse des mes amies en ce moment précis

  6.  

    Le titre est tout un roman, et puis un Dannemark qui est un Belge, une fois, c’est intéressant.

     

  7. Noukette dit :

    Titre à rallonge et parenthèses… C’est vrai que ça donne envie ! 😉

  8. DENIS dit :

    C’est vrai que ses titres sont originaux et il est poète en plus.

    Je note celui-ci et en est lu un autre que je vais présenter ce soir je pense ‘Du train où vont les choses à la fin d’un long hiver ».

    Merci pour ta participation au challenge qui continue à l’infini… avec l’accent encore en février sur la Belgique sans oublier les îles francophones en avril et liberté totale bien sûr de publier quand on veut du francophone (hors France métropolitaine)

  9. Tiphanie dit :

    Le titre est sympa en effet, je ne suis cependant pas sûre de vouloir le lire!

  10. Karine:) dit :

    Ca semble mignon comme tout ça!  pourquoi pas!

  11. Le Papou dit :

    Ben…Je vais pleurer aussi !

    Le Papou

  12. Stephie dit :

    Rien que la couverture et le titre sont un appel à la lecture 😉

  13. Eléa dit :

    J’adore le titre et la couverture. Depuis le temps que j’entend parler de cet auteur, je l’ai inscrit sur ma liste de la biblio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *