Ciel Bleu

Galsan Tschinag nous conte ici une histoire d’enfance, son enfance, dans un campement Touvas en Mongolie. Le récit étonnant de poésie d’une vie nomade, dure, entièrement axée sur l’élevage et le groupe familial, où chacun du plus petit au plus vieux trouve sa place et joue son rôle.  Seules les exigences du gouvernement communiste viennent troubler cette harmonie. La scolarisation obligatoire des  enfants les coupe un temps de leur matrice, les obligeant à une vie grise et sédentaire de pensionnaire. Mais il y a encore les vacances, le retour vers le campement et les courses interminables dans un décor trop somptueux pour que je me risque à le décrire.

C’est l’enfant Galsan qui nous raconte ce quotidien avec en fil d’ariane sa relation avec son chien Arsilang, le lion, qui symbolise son enfance. Il décrit aussi sa grand-mère choisie, seule au monde et adoptée par sa famille, ses parents rudes mais attentifs aussi, son  frère et sa soeur plus grands, partis plus tôt pour l’école et revenus différents… Une fenêtre ouverte sur un désert sans autre  limite que le ciel. Magnifique.

Galsan Tschinag, agé aujourd’hui d’une soixantaine d’années, est né et a été elevé dans les steppes du haut Altaï en Mongolie occidentale. A la fin de ses études secondaires à Oulan-bator, il intègre un cursus de linguistique en RDA. Ciel bleu, son premier roman, a été écrit en Allemand. Aujourd’hui en plus de l’écriture, il se consacre à la protection des traditions de son peuple, les Touvas.

Ciel bleu, une enfance dans le haut Altaï – Galsan Tschinag – éditions Métailié – 1994

Ce contenu a été publié dans roman mongol. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Ciel Bleu

  1. Thom dit :

    Trois jours sans 10/18…ça va ? tu supportes le sevrage ? 🙂

  2. choupynette dit :

    c’est tentant.

    Le sevrage oui, mais…chassez le naturel…. ;-))

  3. yueyin dit :

    Sevrage difficile certes mais Kafka et son château m’aident bien je dois le dire…

  4. Hervé dit :

    J’avais adoré ce livre! Je te recommande aussi la suite !

  5. yueyin dit :

    Est-ce que la suite c’intitule bien 20 jours et un, je l’ai dans ma pile mais je ne me suis pas encore décidée…

  6. Basak dit :

    Tiens,

    ce bouquin là m’avait surprise et dépaysé.

    bon,  alors j’ose  une annonce :

    « oyez oyez, premier roman cherche lectrices et lecteurs avides de découvertes »

    Liriez-vous un roman auto-édité,
    aurez-vous la curiosité de tourner les pages d’un bouquin peu facile à lire ?

    … j’en ai publié un…
    que je propose de vous faire parvenir en format pdf afin,
    s’il vous inspirait, d’en faire une critique à votre goût.

    Qu’en pensez-vous ? L’aventure vous tenterait-elle ?

    en attente d’une réponse que j’espère positive,
    cordialement,
    Basak


    http://collinemonde.blogspot.fr

    http://about.me/basak

  7. Basak dit :

    alors là, t’inquiète pas, je suis comme toi : si je n’aime pas, je ne me force pas.

    Je te propose le pdf du roman, que tu es libre d’aimer ou détester, et même de ne pas le lire si tu as, tout simplement, autre chose à faire   ^^’

    Si tu es toujours ok, à quel mail puis-je te l’envoyer (700Ko) ?

    Si c’est non, il suffit de le dire : je ne mords pas ;D

    bien cordialement,

    Basak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *