Hongrie hollywood express

hongrie1904, un petit Janos nait dans la famille Weismuller à Szabadfalu, petit village austro-hongrois de la vieille europe. 1984 le grand Johnny Weismuller s’éteint à Accapulco dans une indifférence et une misère quasi totale. Entre les deux, il y a des records du monde, Ellis Island, l’or olympique, une étoile sur rodeo drive, le lac Michigan, Tarzan, plusieurs mariages, un crawl atrocement photogénique, Maureen O’sullivan, Cheetah, l’alcool, Las vegas, la gloire, la déchéance, l’Amérique enfin… Que reste-t-il de nos idoles ? Gabriel Rivages se pose la question et se raconte, raconte ce qui reste de sa vie mêlé au destin fulgurant et cruel d’un mythe de l’Amérique moderne, Johnny « Tarzan » Weismuller, l’homme qui l’homme que, enfant d’émigrés pauvres, nageur, mannequin, star, attraction de foire !
Quel subtile et étrange plaisir de tomber sur un otni ! Car ceci n’a rien d’une biographie classique, ni même atypique, d’ailleurs ce n’est pas une biographie. C’est plutôt un portrait, un collage, pas forcément de Johnny d’ailleurs, de l’Amérique peut être, celle dont on rêve, celle où tout est possible, où un petit Janos peut devenir une star, celle d’une époque, d’un creuset.
Narration dites-vous ? C’est plus compliqué que cela, pardon plus simple. De courts chapitres qui s’emboitent, se répondent, s’enroulent, se répètent, s’éloignent, reviennent : un instantané, un poème, une nécrologie, une liste, une histoire, un résumé, une anecdote, un palmarès, encore une histoire… et au bout du compte à notre surprise quelque peu émerveillée – alors que les pages ont semblé tourner toutes seules – un portrait mosaïque étrangement vivant, étonnamment poétique qui pose l’éternelle question de la célébrité, de la gloire, de l’enchainement de circonstances qui la produit, de ce qu’elle fait de ceux qui croient en elle. Mythique !
Hongrie Hollywood Express – Eric Plamondon – 2012 – 1984 vol I – éditions Le Quartanier (2013 éditions Phébus en France)
l’avis de Karine
PS : Ce bel otni est le premier volume d’une trilogie sur l’amérique populaire contemporaine avec comme point névralgique 1984, année de la mort de Weismuller et Brautigan, année de la sortie du premier ordinateur Apple, année de mon bac – les prochains volume traitent donc de Brautigan et Steve Jobs. Le mien reste à écrire 🙂

quebec14bis

Ce contenu a été publié dans roman québécois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Hongrie hollywood express

  1. Karine:) dit :

    Il faut que je déniche les deux autres! J’avais beaucoup aimé ce roman, totalement hors-norme!

  2. Valentyne dit :

    Je note cet otni 🙂
    Le titre me disait quelque chose et je me suis rappelée un titre vu à la bibli (mais pas lu ): Tokyo Montana express du Brautigan que tu cites dans ton billet)
    Bonne journée 🙂

  3. argali dit :

    C’est original ! Je le note. J’ai beaucoup aimé l’écriture de Plamondon. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *