Rivière Mékistan

Riviere-mekistanQuand Alice apprend la mort de son père, un itinérant – un clochard – amérindien alcoolique, ce qu’elle ressent ressemble plus à de la colère et du dégout qu’à du chagrin. Obligée de disposer du corps, elle songe tout d’abord à vider ses cendres dans une décharge mais se laisse convaincre de les ramener à Mékistan, le petit village où il a grandi, où elle-même est née, d’où sa mère l’a emmenée quand elle était tout enfant et où elle n’est jamais retournée. Partie pour deux jours, Alice ne s’attend à rien et certainement pas à retrouver qui que ce soit chez ces Cris qu’elle ne comprend ni ne connait mais c’est pourtant bien une famille qui l’attend à Mékistan, une sorte de famille…
Dans une langue d’une simplicité presque irritante, un peu rude, un peu frustre mais intensément touchante, Lucie Lachapelle nous conte une histoire tout aussi simple, celle d’une jeune femme amputée d’une partie d’elle-même sans le savoir.  Une femme qui se confronte pour la première fois à ce qu’elle s’efforce depuis toujours d’ignorer par incompréhension, par contagion peut être de la frustration d’une mère déçue, par l’abandon qu’elle reproche à un père malade d’alcool, par toute cette constellation d’aprioris, de mauvaises interprétations, d’ignorance qui sépare depuis toujours les amérindiens des blancs. Une rencontre troublante, réaliste, vibrante, sans aucun angélisme – personne n’est bon ni mauvais dans cette histoire, pas même ce père qu’elle apprend à connaitre à travers les yeux des autres, certainement pas la vieille Lucy qui décide de s’occuper de cette presque petite fille qui lui revient, encore moins ces enfants pleins de joie et de colère… Il n’y a que des personnes, humaines, imparfaites qui tentent de vivre, de préserver les leurs ou d’oublier à en mourir. Poignant !
Rivière Mékistan – Lucie Lachapelle – 2010 – XYZ
Les avis de Karine et Anne
PS : J’ai lu également Histoires nordiques de la même auteure et j’ai tout autant aimé… une auteure que je compte bien suivre et dont j’ai la ferme intention de lire TOUS les livres.

quebec14bis

Ce contenu a été publié dans roman québécois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Rivière Mékistan

  1. le Papou dit :

    Décidément je vais me faire un Québec en octobre :-) grâce à toi u plutôt à cause de tes billets.
    Le Papou

  2. Anne dit :

    Un bien beau rappel de ce roman touchant ! Chouette, les nouvelles sont encore dans ma PAL 😉

  3. Jerome dit :

    Encore une belle plume québécoise, tu les accumules et me fais découvrir des tas d’auteurs dont je n’avais jamais entendu parler jusque là, merci !

  4. claire jeanne dit :

    J’ai adoré ce livre et je l’ai lu deux fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *