Les jardins du roi

les-jardins-du-roi-afficheEn pleine conception des jardins de Versailles, André Le Nôtre décide de confier à une femme, Sabine de Barra, la réalisation du Bosquet des Rocailles, la salle de bal à ciel ouvert commandée par Louis XIV. A la fois déconcerté et fasciné par l’originalité et la créativité de la jeune femme, il ne tarde pas à tomber sous le charme, tandis que le cour s’interroge sur cette personnalité peu conventionnelle…
Il y a du pour et du contre dans ce film, beaucoup de pour et pas mal de contre je dois bien le reconnaitre même si j’y suis retournée deux fois – my bad, je revendique mon droit au bovarysme cinématographique. Alors côté contre, notons la reconstitution historique hautement fantaisiste, non seulement pas l’adjonction d’un personnage entièrement fictif – Sabine de Barra – à la création du Bosquet des Rocailles aménagé par Le Nôtre entre 1680 et 1685, mais aussi par une vision totalement décalée – mais très anglaise voire victorienne – de la cour du roi soleil. Mention spéciale à la scène d’ouverture qui voit le roi réveillé par ses enfants porteurs du plateau du petit-déjeuner et bientôt rejoint par Marie-Thérèse en chemise de nuit cabriolant joyeusement sur le lit de son bien aimé époux.  Oui je vous vois hausser le sourcil, à cela on pourrait ajouter un propos féministe bien sympathique mais totalement anachronique, un Lauzun joué par Ruper Penry-Jones (charmant mais grand et blond) et quelques conversations hallucinantes entre la Palatine et Sabine (je vous laisse découvrir, je m’en voudrais de spoiler)…
Pourquoi diantre y suis-je retournée me direz-vous ? A cause du pour, vous répondrais-je (et probablement de mon petit coeur tout mou). Car il y a du pour et tout d’abord le charme étonnant qui se dégage de l’ensemble, de ses images somptueuses et de ses paysages sublimes (et très anglais, mais ne boudons pas le plaisir des yeux). L’interprétation ensuite, qui associe une lumineuse Kate Winslet à Alan Rickman (toujours parfait) et Matthias Shoenaerts (oui le Mr Oak de Far from the madding crowd – est-il besoin d’en dire plus ?), une romance sensible enfin qui réussit à nous intéresser à ces amoureux improbables mais attachants. Alan signe ici un film plein de charme à condition de le prendre pour ce qu’il est, une somptueuse comédie romantique.
Les jardins du Roi (A Little Chaos) – 2014 – de Alan Rickman avec Kate Winslet, Matthias Shoenaerts, Alan Rickman, Jennifer Ehle,…
Chroniqué dans le cadre enchanteur du mois anglais des enchanteresses Titine, Lou et Cryssilda

moisanglais

Ce contenu a été publié dans films et séries, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Les jardins du roi

  1. Karine:) dit :

    J’ai lu « Alan Rickman ».
    Ca me suffit. Peu importe le reste! Même le contre.

  2. « un personnage entièrement fictif – Sabine de Barra – à la création du Bosquet des Rocailles »
    Fictif ? Tu y étais ? Magnifique bosquet !

    « le roi réveillé par ses enfants porteurs du plateau du petit-déjeuner »
    La reine Yueyin en rêve.

    • yueyin dit :

      Oui ça m’a donné envie d’aller le revoir (car j’ai déjà du le voir mais je ne m’en souviens pas) 🙂 Il y a une scène de ballet sur la fameuse piste de danse qui a été détruite qui est fort jolie 🙂

  3. keisha dit :

    J’aime quand les anglo saxons réécrivent notre histoire (le plateau p’tit déj?). Je me souviens d’un masque de fer avec Leonardo di Caprio qui valait son pesant de pop corn.

  4. Missycornish dit :

    J’étais justement en train de me dire que je n’ai pas vu assez de films romantiques cette année. Je me fiche des contre j’aime tous les acteurs principaux de ce film et cela ne me dérange pas de voir une version édulcorée et très british des jardins du roi. Donc je suis pour, merci pour ton billet enthousiaste. Moi aussi j’ai un petit cœur de midinette. Lol

  5. yueyin dit :

    Voilà c’est tout à fait l’état d’esprit qui va bien 🙂

  6. Cryssilda dit :

    Ah d’accord… moi j’ai même pas vérifié que le personnage de Kate Winslet existait… mdr… Mais bon, Mr Oak était là, c’est pour ça, j’en ai oublié le reste ! Ahah!

  7. J’avais aussi été agréablement surprise, n’en attendant rien de spécial. J’ai raté le coche pour un deuxième visionnage mais ça aurait été possible. 🙂

  8. Aelys dit :

    Malgré les critiques négatives, je reste tentée..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *