Otages intimes

91fokoDHGJLAprès plusieurs mois de captivité, Étienne, photographe de guerre, rentre enfin chez lui, libéré – du moins physiquement. Car comment revenir à sa vie d’avant quand  on a été réduit à l’état d’objet, isolé, affamé, dépersonnalisé, aveuglé, otage en un mot ? Il reste l’enfance, les souvenirs, la nature, l’amour d’une mère ou les amitiés les plus anciennes, les plus solides. Réfugié dans son village natal, Étienne va tenter de reconstruire, de donner du sens à cette nouvelle vie – ce nouveau départ – qui lui échoit et dont il ne sait que faire…
Tentée par les billets plus qu’enthousiastes de Jérôme et Noukette, je me suis précipitée sur ce nouvel opus de Jeanne Benameur dont j’avais aimé Profanes. Et effectivement, j’ai beaucoup apprécié la délicatesse du style de l’auteur, sa façon si évocatrice de parler du retour au corps, aux sensations perdues, des sensations aussi simples que celle de l’eau sur la peau, du café chaud dans la gorge ou du pain sur la langue. Pour autant, il m’a manqué quelque chose pour vraiment m’attacher aux personnages qui me sont restés distants – des archétypes plutôt que des êtres de chair – un fil narratif plus serré peut-être, un but, une destination. Une agréable expérience de lecture mais avec un petit goût de trop peu. Délicat !
Otages intimes – Jeanne Benameur – Acte sud 2015

c'est la rentrée

Ce contenu a été publié dans roman français, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Otages intimes

  1. BlueGrey dit :

    Ben j’hésite… De Jeanne Benameur, j’avais bien aimé « Les Demeurées », court récit très délicat d’un amour filial, et les avis enthousiastes autour de ces « Otages intimes » m’avaient tentée… A lire peut-être avoir moins d’attente du coup…

    • yueyin dit :

      peut-être 🙂 comme je suis apparemment la seule à ne pas être entièrement enthousiaste, tu seras peut être heureusement surprise et d’autant plus enchantée 🙂

  2. noukette dit :

    Tu sais que je ne suis pas objective, j’aime tout chez Benameur, mais celui-ci a une saveur particulière je trouve… C’est beau… et j’aime ! 😉

  3. jerome dit :

    Pas de goût de trop peu pour moi 😉
    Autant « Profanes » m’avait déçu, autant là j’ai retrouvé tout ce que j’apprécie chez cette auteure.

    • yueyin dit :

      Ah j’ai bien vu, j’aurais bien aimé avoir le même ressenti que toi, j’y comptais même 🙂 mais bon, le style est tellement beau que je suis ravie de l’avoir lu

  4. Vous avez examiné avec lucidité le sujet

  5. Un peu trop long à mon goût. J préfère la poésie d l’auteure dans ses romans plus courts. Billet à venir.

  6. Le Papou dit :

    Elle fait partie des auteurs que je note régulièrement et dont, au moment d’entreprendre une nouvelle lecture, je passe dessus aussi régulièrement. Mais pourquoi ?
    Le Papou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *