La Crique du français

criqueAu XVIIIe siècle, la très mondaine lady Dona St Columb fuit soudain une vie en apparence agitée mais dont la vacuité la mine pour se réfugier avec ses deux enfants en Cornouailles dans une propriété de famille du bord de mer où elle espère se retrouver elle-même. Elle trouve la maison presque à l’abandon, régie par un domestique unique qui semble avoir pris de singulières initiatives. Alors que dans la région des rumeurs courent sur les exactions de pirates français, Dona relève d’étranges indices autour de la maison…

Certes ce résumé pourrait être celui d’une romance tout ce qu’il y a de plus classique et cela ne serait déjà pas si mal mais comme toujours avec Daphne, les choses sont un tantinet plus compliquées. Elle réussit le pari de nous servir l’histoire la plus romanesque du monde – oui, oui, la mondaine rebelle et le pirate, bien évidemment dans une grande propriété de Cornouailles – Manderley forever, sans jamais tomber dans la facilité ni la guimauve mais avec une bonne dose de méditation sur la vie, la nature, le mariage, la maturité, le renoncement, l’amour bien sûr, le tout sans que l’on s’ennuie une seconde dans une histoire menée tambour battant. Moins étrange que Rebecca, moins ambigu que Ma Cousine Rachel, plus solaire que L’Auberge de la Jamaïque, la Crique du français est un roman faussement léger mais réellement entrainant, qui nous laisse le sourire aux lèvres mais teintée d’un brin de nostalgie pour nos rêves d’enfant pleins d’aventures et de pirates. Lumineux

La crique du français – Daphne du Maurier – 1941

moisanglaisPS : Oui, oui je suis toujours aussi fan de Daphne, qu’on se le dise

De la même auteure également dans ces pages Le Général du Roi, Les Souffleurs de verre

 

Ce contenu a été publié dans roman britanique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

23 réponses à La Crique du français

  1. Le Papou dit :

    Jamais lu Daphné et je dois en avoir un qui traîne. Mais, bon, vu mon état d’esprit actuel je vais me faire un Agatha ou un Viveca Sten, un truc léger quoi.
    Le Papou

  2. rachel dit :

    Et bin un autre livre de Du Maurier a lire…oui didonc…l’annee prochaine il va falloir que je me lance dans cette LC..;)

  3. Cryssilda dit :

    Je ne connais pas ce roman mais forcément, ton billet me donne envie de le lire ! J’ai eu tellement de travail ces dernières semaines que je n’ai pas encore eu le temps de me plonger dans mon Daphne annuel du mois anglais… j’espère y arriver mais j’ai comme un doute ! (Le mien, c’est « L’auberge de la Jamaïque »)

    • yueyin dit :

      L’auberge de la Jamaïque est surprenant, c’est un roman de jeunesse – avec une dimension grave romanesque – mais l’atmosphère est excellemment rendue et les non-dits et sous-entendus sexuels sont étonnants pour l’époque et l’âge de l’auteure.

  4. ingannmic dit :

    Ah, c’est un des Du Maurier qu’il me reste à découvrir, avec Le général du roi et Mary Anne, prévu en lecture commune pour le mois prochain..

  5. Il m’en reste tant à lire de Daphne mais je m’en frotte les mains d’avance. J’ai l’impression qu’elle ne pourra jamais me décevoir vraiment. Ses romans semblent assez variés ( elle a de la ressource cette Daphne) même si on reconnaît sa plume et son univers, et ton billet me laisse entendre que je prendrai plaisir à lire ce roman-ci. Chouette !

    • yueyin dit :

      Elle ne m’a jamais déçue en tout cas, même Les Souffleurs de verre, récit de l’histoire de la famille Du Maurier plutôt que roman et tout à fait excellent et se lit comme un roman 🙂

  6. Papillon dit :

    Un de mes préférés, que je relis régulièrement !

  7. Les pirates étaient déjà à la mode au temps de Daphné !

  8. Définitivement prévu pour l’an prochain ! 🙂

  9. ellettres dit :

    Pas à dire, tu fais envie. J’avais adoré Rebecca et L’auberge de la Jamaïque. Sûrement mon prochain, même si c’est Ma cousine Rachel que j’ai dans ma PAL… (peut-être faudrait-il que je lise ta critique de celui-ci pour me motiver !)

  10. Violette dit :

    et je découvre encore des titres de l’auteur que je ne connais pas! Tout est bon, quoi !

  11. Karine dit :

    JE pense que je ne l’ai pas lu celui-là… du moins ça ne me dit rien! A lire… comme les autres!

  12. Lilly dit :

    J’avais essayé sans succès de le lire il y a très longtemps (si je ne confonds pas). Il me semble que je l’avais trouvé assez mièvre contrairement à toi. Cela dit, je compte renouer avec Du Maurier un de ces jours, peut-être que j’en profiterai pour redonner une chance à ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *