Mon bel amour

Continuons notre exploration de la poésie québécoise avec un autre classique : « Gaston Miron est considéré comme l’un des plus grands poètes québécois et comme une sorte de modèle pour les générations qui le suivent. Son écriture, placée au cœur de la langue de son pays, est riche en rythmes, mélodies et mots évocateurs de la réalité québécoise. Ses poèmes d’amour, amour pour les êtres et pour sa nation, sont à la fois les plus passionnés et les plus révoltés des textes de son époque. » Katia Stockman

Mon bel amour navigateur
mains ouvertes sur les songes
tu sais la carte de mon cœur
les jeux qui te prolongent
et la lumière chantée de ton âme

qui ne devine ensemble
tout le silence les yeux poreux
ce qu’il nous faut traverser le pied secret
ce qu’il nous faut écouter
l’oreille comme un coquillage
dans quel pays du son bleu
amour émoi dans l’octave du don

sur la jetée de la nuit
je saurai ma présence
d’un vœu à l’azur ton mystère
déchiré d’un espace rouge-gorge

Gaston Miron (1928-1996) – L’homme rapaillé

Ce contenu a été publié dans poèmes, Québec en novembre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Mon bel amour

  1. Luocine dit :

    Joli poésie simple et belle

  2. Karine dit :

    Gaston Miron mon amour! J’ai justement pioché dans ce recueil parce que David Goudreault en parle (un peu) dans le roman que je viens de lire!

  3. isallysun dit :

    Bon, c’est aujourd’hui que je fais ma totale inculte. Je connaissais le nom, mais je ne savais même pas que c’était un poète.youps

  4. Hélène dit :

    J’aime tant la poésie c’est une excellente idée d en parler aussi ! Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *