les courants fourbes du lac Tai

null

L’inspecteur Chen se voit soudainement offrir (sans possibilité de refuser) une semaine de luxueuses vacances pour cadre de haut rang sur les bords du lac Tai, lieu de villégiature réputé pour son cadre et sa nourriture. Hélas le lac, autrefois célèbre pour ses eaux pures, sert désormains d’égoût aux nombreuses usines de produits chimiques du district. Il est recouvert  d’une épaisse couche d’algues vertes et ce qu’on y pêche est réservé aux touristes peu regardants. Lorsque le patron de la plus grande et la plus polluante de ces usines est assassiné, les quelques écologistes du lieu sont immédiatement soupçonnés, en particulier la ravissante Shanshan pour laquelle Chen commençait justement à éprouver un certain intérêt. Mais loin de sa juridiction peut-il vraiment l’aider – en admettant qu’elle soit innocente ?

Une fois encore, Qiu Xialong nous offre une agréable plongée dans la Chine d’aujourd’hui autour d’une thématique qui commence à peine à affleurer dans un pays pourtant réputé pour son intense pollution (quiquonque ayant respiré voire goûté l’air de Pékin ne saurait en douter). J’apprécie énormément cet auteur qui sait à la fois mettre en scène la vie quotidienne de gens ordinaires et la complexité d’un système oscillant entre hiérarchie rigide du parti unique et course effrénée vers un développement économique ultracapitaliste. Le tout saupoudré d’une bonne dose de poésie par la grâce d’un enquêteur poète particulièrement inspiré.  Dépaysant !

 

Les courants fourbes du lac Tai – Qiu Xiaolong – liana levi 2010 – point seuil 2011 – traduit de l’anglais par Fanchita Gonzales Battle

 

du même auteur :

Mort d’une héroïne rouge
Le très corruptible mandarin
La danseuse de Mao

Voici une bien jolie photo du lac Tai qui vous mènera à son blog d’origine et à d’autres belles photos en un clic, pour une vision moins idyllique, hélas, allez voir par là

Ce contenu a été publié dans Polar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à les courants fourbes du lac Tai

  1. BMR dit :

    Bon on avait été un peu déçus par les derniers épisodes de l’inspecteur Chen …

    La veine et le charme d’origine semblaient se tarir peu à peu … les eaux du lac Taï ont-elles redonné une vigueur de mille ans à Qiu Xiaolong ?

    • yueyin dit :

      Je ne saurais dire si cette aventure vous plairait, je suis fan de l’inspecteur Chen même si effectivement les romans sont un peu inégaux, le précédent que j’ai lu m’avait bien plu aussi (la danseuse de Mao) 🙂

  2. Le Papou dit :

    C’est pour bientôt ! Nous nous apprivoisons petit à petit à chaque fois que je dois choisir une prochaine lecture. Pour le moment je suis dans les fraises et les templiers, ensuite viendront les pépins de pommes et peut-être les pépins en Chine.

  3. Le Papou dit :

    Il n’y a rien de compliqué si tu regardes mes lectures actuelles sur mon blog:

    –  »2 caravanes » histoire d’émigrés en Angleterre qui commence par ramasser des FRAISES

    – l’Héritage des Templiers de Steve Berry

    et voilà the explanation

     

    Le Papou

  4. Marie dit :

    Il faudra que j’essaie de découvrir les aventures de l’inspecteur Chen !

     

  5. Manu dit :

    J’ai Mort d’une héroïne rouge dans ma PAL et de plus en plus envie de l’en sortir !

  6. Syl. dit :

    Bonjour YueYin, Mon dernier commentaire date depuis quelques temps déjà !
    Ce livre, je l’ai lu et je l’ai beaucoup apprécié. Alors, lorsque j’aurai réduit ma PAL à un minimum, j’attaquerai cette série. A bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *