De bons présages

L’apocalypse selon Pratchett et Gaiman…

La fin du monde aura lieu bientôt, quelques jours disons, en effet l’antechrist va avoir 11 ans et cette date marque le début de la fin. Bon jusque là tout va bien… C’est écrit après tout…N’empêche, l’ange et le démon qui ont supervisé discrètement l’éducation de l’enfant  grande bête nommé dragon, seigneur des ténèbres, destructeur de rois etc. sont un peu inquiets. Depuis toujours cet enfant leur semble disons un peu trop "normal" : il y a comme un truc qui cloche, mais les voies du seigneur, comme celles du diable, sont impénétrables après tout. Les choses se gâtent vraiment quand le molosse des enfers envoyé pour escorter ledit prince de ce monde, ange de l’abîme sans fond, engeance de satan et tutti quanti n’apparait pas à l’heure dite. Il y a décidement quelquechose qui ne tourne pas rond… Et quelle chose, un échange de bébé à la naissance à fait que l’antéchrist, le vrai (celui qui doit mériter tous les titres précédemment cités) s’appelle Adam Young et vit, une enfance somme toute assez banale dans la banlieue de Londres, et là rien ne va plus… Le bien et le mal eux-même en perdent leur latin… Finalement cette fin du monde alors, ça va se passer comment ?

Soyons clairs, je ne suis pas habituellement une fan de Pratchett, bien qu’il soit, dit-on, l’écrivain anglais le plus populaire actuellement, cependant cette farce réjouissante qui retourne, parodie et concasse  tous les clichés du genre mérite vraiment le détour. L’histoire est drôle, les personnages hilarants, l’écriture allègre, bref un roman à rire…

Mon passage préféré, l’arrivée du Molosse des enfers, gros chien noir effrayant aux yeux rouge démon qui, à la recherche de son maitre, change de forme à mesure qu’il entend la voix dudit maitre décrire à ses amis son idéal canin… et se retrouve à l’état de petit corniaud malin à l’oreille retroussé :

_ "et je l’appelerai…

_ oui comment tu l’appelera ? s’enquit la petite fille.

Le molosse attendit, c’était le grand moment. Le Nom. Il définirait ses buts, sa fonction, son identité. Ses yeux luisirent d’iune flamme rouge sang, même s’ils étaient nettement plus près du sol, il saliva sur les orties.

_"Je l’appelerai Toutou, décida son maître. Avec un nom comme ça, y a pas de souci à se faire.

Les légions angeliques et demoniaques n’ont qu’à bien se tenir…

De bons présages – Terry Pratchett et Neil Gaiman – J’ai lu fantastique -1975 (1995 pour la traduction française)

Ce contenu a été publié dans SFFF. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à De bons présages

  1. choupynette dit :

    Ca me donne bien envie ça!

  2. yueyin dit :

    Merci thom, tu es bien aimable… c’est fou un blog, si on le quitte même quelques jours de rien du tout, ça se déglingue… 🙂

  3. calimero dit :

    Ca c’est un de mes livres préférés. je le relis régulièrement, quand j’ai un coup de blues, pour "toutou" mais aussi pour  les 4 cavaliers de l’apocalypse, qui sont géniaux. L’idée de diables et d’anges, qui ne veulent pas que l’humanité disparaisse, n’est pas nouvelle en SF (Zelazny, il me semble, a commis un roman de ce genre dans les années 80, nettement moins drôle), mais ceux de Pratchett sont vraiment attachants. Et le texte est un parfait parallèle de l’Apocalypse de St Jean (n’est-ce pas Yue-Yin, avec les cavaliers, les sauterelles et tout et tout).

    Ce livre m’en rappelle un autre de Sf  française, qui n’a absolument rien à voir, mais qui pour moi est toujours aussi jubilatoire : "le temps du twist" de joël houssin (réédité en folio sf) : dans un futur proche, un virus bien méchant transforme tout le monde en zombie … sauf si on boit de l’alcool. Du coup, tout le monde a une cirrhose du foie à partir de 18 ans. Une bande de jeunes qui en a marre de ce monde pourri invente une voiture à remonter le temps … qui fonctionne uniquement en se calant sur les concerts de Led Zeppelin. Ca n’a pas l’air comme ça, parce que je ne sais pas rédiger une bonne critique de bouquin, mais c’est assez marrant.

    Enfin, Neil Gaiman (coauteur de "de bons présages" avec Pratchett) a commis d’autres romans que je trouve pas mal : Neverwhere (se passe dans un Londres parallèle et souterrain, un peu gothique mais très rêveur, jouant sur les noms des quartiers de Londres) et "Américan Gods" où l’on voit que les anciens dieux disparaissent parce qu’on ne croit plus en eux.

    Un peu long mon commentaire, mais quand on parle de ce bouquin, je deviens un peu logorréique.

    • yueyin dit :

      Oui mâme tina-castro, on était ensemble pour affronter ces foutus cavaliers de l’apocalypse : après on dira que les jeux de rôle ne sont pas bons pour la culture…en tout cas grâce à celui-là on est devenue calé sur l’apocalypse de St Jean toute les deux. Sinon je ne sais plus trop qui a gagné dans l’historie mais je suis sûre qu’on a survécu c’est déjà pas si mal vu les adversaires  🙂

  4. Loba dit :

    L’association Gaiman/pratchett est excellente , surtout pour une personne comme moi, qui les adore quand ils écrivent en solo

  5. Loba dit :

    c’est logique…;)

  6. Systool dit :

    Décidément, quelques articles (et lectures) en commun… c’est le seul roman de Pratchett que j’ai lu et en effet, il m’a bien fait marrer… SysT

    • yueyin dit :

      Syst, il y a des passages vraiment extras dans ce roman (j’adore la naissance de toutou, le molosse des enfers ;-)). je ne suis pas une vraie fan de Pratchett, je préfère Gaiman mais de bons présages c’est… trop drôle !!!!

  7. Groucho dit :

    Bonjour!
    J’ai moi aussi beaucoup aimé ce livre! J’avais poursuivi avec « Le grand livre des gnomes », de Terry Pratchett, avec lequel j’ai beaucoup ri aussi. Ces aventures d’une tribu de gnomes ayant toujours vécu cachés dans un grand magasin, et ignorant l’existence d’un dehors (de légende…), et qui se retrouvent confrontés à la réalité de cet « inconnu » le jour où le magasin brûle! C’est très drôle, et en même temps ça donne l’occasion de voir notre monde par les yeux de petits êtres hauts de 10cm…5

    • yueyin dit :

      Oui je connias le livre des gnomes qui est très drôle. Après de bons présages, j’a lu d’autres choses des deux auteurs et je crois que pour l’instant je suis plus gailman que pratchett si du moins on devait établir une distinction car ceux sont deux excellents auteurs 🙂

  8. Thom dit :

    J’ai déjà lu ta critique ailleurs, mais je préfère te dire ici qu’elle est très bien, par égard pour ton blog-rank 🙂

  9. fashion victim dit :

    Je suis comme Loba, je les adore chacun de leur côté (je crois que je suis carrément amoureuse de Neil Gaiman, mais en tout bien tout honneur, hein ?) alors ensemble, merci les fous rires et le super roman!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *