La bibliothèque, la nuit

« Une bibliothèque est une entité en perpétuelle accroissement ; elle se multiplie sans intervention apparente, en se reproduisant au fil d’achats, de vols, d’emprunts, de dons,… « (extrait)

Je vais classer ce titre dans les essais mais c’est plutôt un récit de voyage. Alberto Manguel nous convie à une expédition (une exploration ?) dans sa bibliothèque et dans toutes les bibliothèques : physiques, mentales, disparues, sauvées, imaginaires, limitées, exhaustives, comme demeure, comme lieu de travail, comme but, comme contraintes de classement, comme rêve, virtuelle même. Et pourtant le lecteur sent bien que pour Manguel, une bibliothèque sans papier, sans couverture, sans odeur en somme, pour utile qu’elle soit ne sera jamais tout à fait une « bibliothèque ». Peut-il d’ailleurs y avoir un article indéfini devant ce mot. Une bibliothèque c’est un meuble, La bibliothèque c’est l’ensemble de tous les livres qui existeront jamais et de tous les lieux qui les contiennent.

Je sais que les avis sont partagés sur cet ouvrage. Certains se sont ennuyés au possible voire l’ont lâché en route, d’autres ont adoré… j’appartiens sans conteste à la seconde catégorie. Bizarrement d’ailleurs, car je l’ai lu lentement. En général ce n’est pas bon signe chez moi et pourtant ici aucune frustration, pas même une petite tentation de lire autre chose vite fait entre deux chapitres. Je me sentais comme sur une île, ou plutôt un bateau, Guillaume de baskerville à mes côtés, en compagnie des livres de toute une vie… et de m’embarquer pour l’Argentine, l’Egypte antique, l’Allemagne ou d’autres lieux, impatiente de me précipiter lentement vers d’autres horizons chargés de livres…Superbe !

« Nous avons deux façons possible de percevoir le monde – comme une terre étrangère ou comme la nôtre – et nos bibliothèques reflètent ces deux visions opposées. Lorsqu’errant entre nos livres, nous prenons sur les étagères un volume au hasard, ses pages nous surprennent par leurs différences d’avec notre expérience personnelle ou nous rassurent par leurs similitudes. (…) Tout lecteur est un voyageur qui fait une pause ou quelqu’un qui rentre chez lui. » (extrait)

Les avis de chimère(prix Chimérique), de florinette, de flo(moins enthousiaste)

 

La bibliothèque, la nuit – Alberto manguel – Acte sud – 2006 – Traduit de l’anglais par Christine Leboeuf

Ce contenu a été publié dans essais. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

26 réponses à La bibliothèque, la nuit

  1. Moustafette dit :

    C’est un beau voyage. Et comme avec « histoire de la lecture », il faut prendre son temps et faire des escales. J’attends la sortie en poche avec impatience.

  2. choupynette dit :

    Après Bouquin de Je-sais-plus-qui, le voyage dans la bibli n eme tente pas trop…

    Dis moi qu’est-ce que tu lis en cemoment? La photo n’est pas claire…moi je suis dans The thirteenth tale, j’adore!

    • yueyin dit :

      Je lisais le pélerinage de soeur Fidelma de Peter Tramayne (une de mes séries fétiches)…
      Si tu parles bien de bouquiner d’Annie François, c’est très différent je trouve. Là c’est vraiment une série de réflexions sur les différents aspects que peuvent prendre les bibliothèques, pas une liste de manies de lecteur (même si j’ai eaucoup aimé bouquiner ;-))

  3. Florinette dit :

    J’ai beaucoup apprécié ce voyage dans le temps, découvrant tour à tour la vie des bibliothèques, des livres, des auteurs…Un livre à déguster sans aucun doute ! ;-))

  4. chiffonnette dit :

    Fichtre! Je viens de le louper! Reservé,emprunté et rendu sans l’avoir lu faute de temps! Va falloir que j’y retourne!

  5. Gaelle dit :

    Ah… j’avoue que quand on me parle de Guillaume de Baskerville, je suis aussitôt appâtée !
    Je rêve depuis des années de me perdre dans la bibliothèque du Nom de la Rose (enfin sans rencontrer le vieux grigou qui y crèche).
    Cela dit je le feuilletterai d’abord, au cas où j’appartiendrais à la première catégorie des lecteurs de ce livre 🙂
    Cela dit… Guillaume de Baskerville… (soupir ému).

  6. Moustafette dit :

    Ouh ! qui est-ce qui va se régaler avec les cafards !!!! Passe un bon moment, Yueyin.

     

  7. anjelica dit :

    J’ai lu les commentaires et il me semble quelquefois que vous parlait un language que je ne connais pas !!!!
    En tout les cas,c’est étonnant comme quelquefois un genre ou un style nous accroche alors que ce n’est pas le cas habituellement .
    Cela m’arrive de temps en temps surtout pour les films !

  8. Anne-Sophie dit :

    Alberto is my love…

  9. Flo dit :

    Je crois bien être la seule à l’avoir lâché en route 😉 Mais j’ai l’habitude avec Manguel. Il faudrait qu’il vienne me parler personnellement de tout ça pour que je sois captivée 😉 En livre, c’est too much pour moi 😮   

    • yueyin dit :

      Je ne pense pas que tu sois la seule, c’est un livre qui provoque des avis… contrasté ! Cela dit si un jour Manguel vient parler personnellement de ses livres, j’en suis !

  10. BelleSahi dit :

    De lui j’ai lu « Pinocchio et Robinson » , « Une histoire de la lecture » et « Stevenson sous les palmiers » et j’ai trouvé cela très intéressant. Celui là attend son tour.

    • yueyin dit :

      Bellesahi, après cette première expérience j’ai très envie de m’attaquer à « Une histoire de la lecture », et si ça me plait autant, tous les autres !

  11. Vanden dit :

    Livre à noter…. (Il y en a tellement !)

  12. Thom dit :

    Je connaissais bien sûr le célèbre « Prix Chimérique », en revanche le Prix Moins Enthousiaste est pour moi une découverte fort agréable…je pense qu’on devrait populariser cette méthode de prix. 😉

    • yueyin dit :

      Cela signifie-t-il que tu apprécies modérément Manguel, ou est-ce juste l’idée d’un prix « moins enthousiaste » qui t’emballe… pourtant je t’ai lu TRES enthousiaste parfois, et l’inverse aussi 🙂

  13. fashion victim dit :

    Je suis comme Flo, cet auteur (pourtant essayé plusieurs fois), me tombe des mains, alors qu’à chaque fois que je lis une critique, je me dis « cool, ce livre est pour moi ». J’ai fini par appeler ça les « livres-concepts » : l’idée du livre me plaît mais pas le livre lui-même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *