La brocante Nakano

Dans la brocante Nakano, il n’est pas fait commerce d’antiquité mais d’objets essentiellement utilitaires de l’ère Showa (disons des années d’après-guerre pour nous), entassés en un vaste bric à brac de chaises dépareillées, de vaisselles kitsh, de vieux porte-clés publicitaires et autres poèles plus ou moins en état de marche. Rien de très cher, rien de précieux, une manne pour les habitants du quartier un peu gênés, une occasion de promenade distraire pour tous.

Dans cette boutique un peu miteuse, quatre personnes un tantinet solitaires forment pendant un temps ce qui pourrait bien ressembler à une famille: Hitomi, la narratrice, jeune fille sans but ni qualification particulière s’occupe de vendre, Takeo le silencieux récupère les objets, Monsieur Nakano règne sur l’ensemble, fixant les prix, refusant les objets trop anciens, gardant un oeil sur tout. Quant à la soeur de ce dernier, Masayo, elle passe régulièrement en coup de vent, éclairant de sa fantaisie et sa bonne humeur une routine peut être un peu grise parfois. Une famille qui n’en est pas vraiment une, appelée sans doute à se dissoudre un beau jour, à moins que des liens plus profonds ne se soient finalement tissés…

J’aime le style de Kawakami Hiromi, épuré, tranquille, lumineux, il m’enchante. Certes la Brocante Nakano est plus une chronique qu’une histoire car il n’y a guère d’intrigue, plutôt une suite de tableaux tout simples, de tranches de vie qui s’agencent en ce qui pourrait bien être un roman d’apprentissage à la japonaise. Les liens se font et se défont autour d’Hitomi, l’amenant à réfléchir et à considérer le monde sinon autrement du moins avec un certain recul. Une oeuvre peut être moins aboutie que les Années douces, un de mes romans préférés entre tous, mais d’une lecture délicieuse pour qui aime goûter le passage doux-amer des jours. Serein!

La brocante Nakano – Kawakami Hiromi – traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu – Philippe Picquier – 2005

L’avis de Bluegrey (que j’ai contaminée et j’en suis bien heureuse car comme elle vous le dirait aussi bien elle-même : il FAUT lire Kawakami Hiromi… enfin si c’est votre genre)

Ce contenu a été publié dans roman japonais. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à La brocante Nakano

  1. Joelle dit :

    Je ne suis vraiment pas sûre que ce soit un auteur qui me convienne … mais c’est que la littérature asiatique en général et moi, ça fait deux 😉 D’ailleurs, cet après-midi, c’est la rencontre de mon club lecture avec pour thème  la littérature asiatique et je me demande ce que je vais pouvoir dire sur ma lecture 😉 mdr !

  2. Une lecture qui rend serein, je note tout de suite ce titre…

  3. Le Papou dit :

    J’avoue ne pas être attiré par la littérature nippone et j’avoue aussi que je ne sais pas pourquoi. (À l’exception des aventures samouraïenne) Va falloir hein ?

     

    Le Papou

  4. Grominou dit :

    Donc si je veux découvrir cet auteur, je devrais commencer par Les Années douces, je suppose? Et en parlant de ce dernier, savais-tu qu’une BD en avais été tirée?

    • yueyin dit :

      Ah ben oui je conseille toujours et à tous les années douces Grominou… un de mes romans chouchous… et oui bien sûr j’ai acheté les bd, très sympa mais pas autant que le roman 😉

  5. Karine:) dit :

    So very tempting… je me demandais bien où j’avais pu lire le nom de cet auteur et voilà, c’était « Les années douces »… que j’avais adoré d’ailleurs!

  6. clara dit :

    encore un auteur à découvrir alors ! Chouette !

  7. Choupynette dit :

    j’avais noté Les années douces qu’il FAUT lire… 😀

  8. Chimère dit :

    Pourquoi ai je l’impression de l’avoir lu mais sans en être sure. Bah au pire ce sera une relecture 

     

     

    • yueyin dit :

      Ah c’est ennuyeux quand ça fait ça (quoiqu’une relecture agréable c’est toujours bon à prendre)… je pensais que le blog me permettrait d’avoir moins de trou de mémoirs mais bernique je suis loin de chroniquer tout ce que je lis tss tss 🙂

  9. **Fleur** dit :

    J’ai failli acheter « Les années douces » au salon du livre ce week-end, je me disais bien que c’était toi qui l’avait recommandé… Et puis finalement, j’ai acheté d’autres japonais…mais je retiens qu’il FAUT lire Kawakami 😉

  10. Turquoise dit :

    Après avoir aussi lu l’avis de Bluegrey, je suis convaincue, c’est sûrement un livre pour moi…(Mais c’est mal mal mal, je m’étais juré de ne pas faire augmenter la PAL avant au moins 1 mois !!! Damned !!!!)

  11. Ma lecture du moment est un Hiromi Kawakami. Les années douces. Un billet bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *