Géographie de Sherlock Holmes

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le clamer ici, je suis une grande admiratrice de Sherlock Holmes et de son inséparable compagnon John Watson. Et si je lis et relis le canon régulièrement, j’aime aussi tout ce qui le concerne de près ou de loin, réécritures, gadgets (j’ai un stylo seringue du meilleur goût offert par Isil, un très beau magnet de Fashion et quelques autres indispensables bidules achetés dans son musée personnel que je vous recommande – 221b Baker Street of course !) et, bien sûr, livres de références, parfois illustrés, comme ceux dont je tiens à vous parler aujourd’hui.

Pour tous ses admirateurs, Holmes est intimement associé au cadre de ses aventures toujours admirablement décrit par Doyle, Londres bien sûr qui est un personnage à part entière des nouvelles holmesienne, mais aussi la lande par exemple (rien que de repenser au Chien des baskerville il me prend l’envie d’aller passer mes vacances à Dartmoor). Ainsi donc soucieux d’encourager les diverses obsessions des lecteurs compulsifs, les moutons électriques présentent dans leur Géographie de Sherlock Holmes, une série de photos prises entre le milieu du XIXe et le début du XXe siècle, toutes en rapport de près ou de loin avec les aventures du célèbre détective. Baker Street bien sûr, les docks et l’embankment, Scotland Yard, Pall mall et ses clubs, les gares (Saint-Pancras n’a pas tellement changé en fait), Regent’s street, le Strand et même Grosvenor square (on y souligne que Fitzwilliam Darcy y avait sa résidence londonienne dans Pride and Prejudice – vrai de vrai, je n’invente rien), sans parler des fameuses landes du Dartmoor avec la triste prison de Princetown ou des chutes de Reichenbach de sinistre mémoire. Bref un très joli catalogue pour qui aime à se promener dans le passé voire dans les romans des ses personnages favoris.

Dans un autre genre, mes adorables filles m’ont offert à noël, les Dossiers personnels de Sherlock Holmes par le Docteur Watson soi-même. L’objet se présente comme un de ces carnets que tenaient le bon docteur, contenant outre ses notes, toutes sortes de documents en rapport avec les six affaires qui sont présentées ici : photographies (y compris celle de La Femme), shéma, cartes, lettres, coupures de journaux, télégrammes etc. Toute une iconographie absolument magnifique (les dessins sont vraiment superbes – certains sont certainement des illustrations d’anciennes éditions du canon) qui ne peut que parler à l’imagination des amateurs.  Vous dirais-je mon émotion quand dépliant une grande feuille de parchemin jauni couverte d’une fine écriture manuscrite, je suis tombé tout en haut sur une grande date tracée à l’encre, 1792 (Oui la signature, Hugo Baskerville était aussi en bas). Il me faut peu de chose, j’en conviens, mais au moins ma réaction (un tantinet exubérante) a dû convaincre mes donatrices qu’elles avaient choisi judicieusement leur cadeau. Bref un très beau livre également pour les amateurs du plus grand détective londonien de tous les temps (Objectivité j’écris ton nom).

 

Géographie de Sherlock Holmes – AF Ruaud & X. Mauméjean – Les moutons électriques – 2011

Les dossiers personnels de Sherlock Holmes – Docteur Watson – (G. Adams & Lee Thompson) – Tornade 2009

 

PS : Il y a vraiment plein de cartes, des vraies, des shématiques tracées à l’encre, toutes sortes de cartes, vous ai-je déjà avoué que j’aimais les cartes ?


Ce contenu a été publié dans essais. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Géographie de Sherlock Holmes

  1. anjelica dit :

    la fan que tu es a du se régaler  J’imagine bien ta tête ravie et béatement heureuse !

  2. Karine:) dit :

    J’ai beaucoup aimé « Les dossiers personnels de Sherlock Holmes ».  Du moins la partie que j’en ai lue, je ne voulais pas me spoiler les histoires que je ne connaissais pas encore.  Et toi, une fan de Sherlock? Noooon? Quelle surprise!

  3. Le Papou dit :

    Ça à l’air super ! Que penses-tu des bouquins écrits par des nobody qui pour vendre utilise le nom de Holmes. Il me semble avoir vu les aventures d’une fille (?), nièce cousine, je ne sais plus quel lien parental ?

  4. lou dit :

     

    Très intéressant, une découverte !

    Ces ouvrages n’auraient-ils pas guidé un dessinateur que nous connaissons dans une récente bande dessinée ?

     

  5. Joelle dit :

    Je suis hyper tentée par le deuxième … j’adore ce genre de livre, qui ressemble à des archives dans lesquelles fouiner 😉 Et quand, en plus, c’est en rapport avec Sherlock Holmes, c’est carrément le top !

  6. Nous allons à Londres en juillet, et je compte bien aller y faire un tour, cette fois. Tu veux que je te rapporte quelque chose ?

    • yueyin dit :

      Ah c’est vraiment très gentil Alex ! ne t’embête pas pour moi, j’y suis allé l’été dernier… tu vas voir le musée est très sympa et la boutique c’est la caverne d’Ali baba 🙂

  7. Hara Kiri dit :

    Si vous aimez tout ce qui se rattache à Sherlock Holmes, je ne serais trop vous conseiller les oeuvres de René Reouven (mais probablement que vous le connaissez déjà ) dont la qualité d’écriture à la sauce Doyle est bluffante, ainsi que le roman Wan & Ted, dont l’un des personnages principaux est détective privé fan de Sherlock Holmes. Vous pourrez trouver ce dernier livre sur le site de l’éditeur, http://www.oxymoron-editions.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *