La faille en toute chose

lafailleentoutechose_portrait1406831197Le monde s’écroule autour de l’inspecteur-chef Armand Gamache. Son équipe est dispersée, ses membres mutés volontairement ou non au quatre coins de la Sûreté. Leurs remplaçants sont incompétents et peu motivés, quant à son fidèle second, Jean-Guy Beauvoir, il s’est retourné contre lui et sombre peu à peu dans la drogue. C’est donc avec un certain soulagement que Gamache s’empresse de répondre à l’appel de la libraire du petit village de Three Pines – Myrna, inquiète de la disparition d’une de ses amies. Et bien lui en prend car l’amie en question se révèle rapidement dissimuler une identité aussi passionnante que célèbre…
Quel plaisir de retrouver Louise Penny au meilleur de sa forme. Le précédent opus des enquêtes de l’inspecteur-chef m’avait profondément déçue (en fait il m’est tombé des mains, littéralement – Le Beau mystère n’en fut pas un), certes c’était la première fois qu’une telle chose se produisait, je gardais donc espoir de retrouver la magie distillée par le petit village aux trois pins et les personnages truculents qui s’y rencontrent. Et je fus plus que largement exaucée. Louise Penny retrouve ici sa verve et mêle très habilement une enquête poétique librement inspirée par les célèbres sœurs Dionne et une tortueuse intrigue politique conjuguant corruption, argent et pouvoir. Le tout sans jamais oublier ce qui fait la force de ses romans, des personnages complexes, attachants et, ce qui ne gâche rien, dotés de belles qualités humaines et de vraies valeurs. Captivant !
La faille en toute chose – Louise Penny – 2014 – Flammarion Québec
J’ai déjà parlé des aventures de l’inspecteur-chef Gamache par ici
PS : J’ajoute que cette enquête distille un vrai suspens, ce qui est véritablement un signe parce qu’habituellement le suspens, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé…
PPS : Les soeurs Dionne sont, encore aujourd’hui, les seules quintuplées naturelles (et de surcroit identiques) à avoir survécu à l’accouchement. Nées en Ontario dans les années trente et devenues célébrissimes, elles furent considérablement exploitées pendant toute leur enfance.

logoquebec2

Ce contenu a été publié dans Polar, roman québécois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à La faille en toute chose

  1. Anne dit :

    Rhaaaa j’ai pas eu le temps de découvrir Louise Penny en septembre ! Elle ne perd rien pour attendre !

  2. J’ai lu le 1er et le 2ième, mais je dois dire que celui-ci m’a plus ou moins intéressée du côté des enquêtes! C’est plus pour l’ambiance et les habitants de Three Pines que j’ai aimé…

    • yueyin dit :

      C’est vrais ue ce sont des polars d’ambiance mais je trouve les histoires assez bien troussées… de toutes façons ce sont les seuls polars qui me plaisent, je n’aime ni la violence, ni le sang, ni, en général, le suspens 😉

  3. Parce qu’en plus, c’est québécois !?
    Ça m’intéresse.
    Malgré ma PAL en croissance exponentielle. Tu es contagieuse, je te l’ai dit. Et, cerise, je me suis remis à jouer au Monopoly (édition de 1936, comme du neuf).
    Hier soir, j’ai perdu. J’avais trois maisons sur la rue de la Paix et l’avenue des Champs-Elysées. Il a esquivé, je suis tombé rue de Paradis où il avait quatre maisons. Le paradis n’est plus ce qu’il était.

  4. ‘La faille’ est introuvable, en France.
    Je sais, tu as des relations, nantie !
    Au mieux, on peut le commander au Québec : 29 dollars, et autant pour le port, et délai d’acheminement de deux mois – je connais.

    Au Monop’, j’ai droit à une revanche. C’t’aprèm’, je l’aurai.

    • yueyin dit :

      J’ai surtout une liseuse Lou 🙂 ça aide beaucoup, beaucoup pour les romans québécois 🙂 Sinon la série est publié en France chez Acte sud noir mais celui-ci vient de sortir au Québec, il va falloir attendre un peu 🙂

  5. jerome dit :

    Une auteure que j’aimerais découvrir depuis longtemps mais je ne sais pas avec lequel commencer.

    • yueyin dit :

      Éventuellement le premier, Nature morte, c’est celui par lequel j’ai commencé (en plus il est paru en France, c’est pratique) et j’en avais lu cinq d’un coup si je me souviens bien… mais bon, je suis un tantinet obsessionnelle quand quelque chose me plait 🙂

  6. Il m’attend (avec impatience) dans ma liseuse…..

  7. Suzanne dit :

    J’ai beaucoup aimé malgré quelques petites déceptions mais bon j’avoue que les mots de Louise Penny et moi ça colle hihi.

    • yueyin dit :

      J’ai vraiment beaucoup cet opus, j’ai trouvé qu’on retrouvait la patte de Louise Penny pour les personnage et la poésie de Three Pines avec en plus une histoire bien haletante 🙂 et puis bon, il fallait que toute cette histoire de la Sûreté aboutisse enfin 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *