La Rage

La-rage-de-Zygmunt-MiłoszewskiTeodor Szacki est désormais procureur dans la ville d’Olsztyn célèbre pour ses onze lacs, son passé prussien et les beaux bâtiments qui lui restent de cette époque. Nouvelle ville, nouveau départ pour notre atrabilaire procureur qui vit avec une nouvelle compagne et son ado de fille. Ce qui ne va pas sans heurts et lui cause bien des contrariétés. D’autant que c’est un peu calme sur le plan professionnel et qu’il aimerait bien un peu plus d’action, une belle enquête peut être, ou plutôt un bon meurtre pour dire les choses, quelque chose qui lui stimule un peu les neurone et lui permette d’utiliser ses bien réelles compétences d’enquêteurs. Et malheureusement, il va être exaucé, notre Téodor, et au delà de ses rêves les plus obscurs.

Après s’être frotté aux souvenirs douloureux de la Pologne communiste à Varsovie dans Les Impliqués et avoir exploré les relents de l’antisémitisme à Sandormierz dans Un fond de vérité*, Zygmunt Milosewski confronte ici son procureur fétiche – un peu aigri et bien mal embouché – aux violences faites aux femmes. Et comme toujours il le fait avec une précision et une pertinence qui fait un tantinet froid dans le dos. Du sexisme le plus ordinaire, dont Szacki est loin d’être exempt, aux pires violences, il entrelace les fils de son intrigue et conduit ses personnages jusqu’au point de non retour, brossant en creux le portrait d’une Pologne contemporaine à la fois tournée vers l’avenir et rongée par le passé, la désorganisation voire l’incurie. La Rage est un très bon polar prenant et bien écrit, tout au plus – si je devais mettre un bémol – regretterais-je quelques questions restées sans réponses mais mon rationalisme est un peu chatouilleux. Cet opus marque, semble-t-il, la fin des aventure du procureur Szacki et c’est bien dommage. Objectivement son égotisme finissait par considérablement m’agacer je l’avoue, mais le suivre dans ses enquêtes fut un vrai plaisir… Dépaysant !

La rage – 2014 – Zygmunt Milosesewski – traduit du polonais par Kamil Babarski – Fleuve éditions 2016

L’avis de Ys qui l’a fait connaitre ce cher et agaçant procureur

*non chroniqué, my bad

Ce contenu a été publié dans Polar, roman polonais. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à La Rage

  1. Aifelle dit :

    Ah il a une nouvelle compagne ! Je vais le lire dès que possible, j’ai aimé les deux premiers, même s’il n’est pas toujours sympathique le procureur. J’espère que l’auteur va continuer à écrire des polars, ou autre chose d’aussi bien.

  2. Le Papou dit :

    Connais pas encore mais c’est c’est prévu…un jour. 🙂
    Le Papou

  3. Moi aussi, j’ai été bien déçue en apprenant la fin de ses aventures….

  4. Suzanne dit :

    J’ai  »La rage » mais n’ai pas encore lu les deux premiers. Est-ce nécessaire ou je peux lire le troisième opus sans crainte.

    • yueyin dit :

      C’est une bonne question, en terme d’intrigue pure je dirais que tu peux lire La Rage directement, en ce qui concerne le personnage central de Teo Szacki disons qu’il évolue de façon marquée d’un roman à l’autre, alors les lire dans l’ordre permet de suivre cette évolution (chaque roman est espacé de quelques années 🙂 )

  5. jerome dit :

    C’est toujours décevant de savoir que l’on retrouvera pas une série que l’on apprécie.

    • yueyin dit :

      Oui c’est décevant mais parfois pas si mal quand on y songe, après tout des séries trop longues, on en connait aussi m’enfin trois opus c’est vraiment une toute petite série 🙂

  6. Cryssilda dit :

    Je ne connais pas cette série mais ça m’intéresse un polar polonais ! J’ai mis le premier dans ma liste à lire, donc ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *