Eleanor Oliphant va très bien

A trente ans, Eleanor Oliphant est comptable dans l’entreprise même qui l’a embauchée à la fin de ses études. Ses semaines sont parfaitement ordonnées, repas, trajet, travail – toujours seule, toujours efficace. Le mercredi elle parle à sa mère, toujours à la même heure ; le week end elle passe le temps en compagnie de deux bouteilles de vodka. En neuf ans, elle n’a pris que trois jours de congé – pour raisons techniques – et il lui semble bien que tout devrait continuer ainsi. Mais un soir, pendant un concert ou elle s’est rendue par devoir, la compagnie de ses semblables lui étant toujours aussi incompréhensible que peu satisfaisante – elle a, à sa considérable surprise, un véritable coup de cœur et décide de changer : de vêtements, de coiffure, de vie en somme. Et ce n’est pas si simple car Eleanor n’est pas tout à fait celle qu’elle parait…

Mais quel merveilleux roman ! On s’attache immédiatement à ce personnage atypique qui apparait tout d’abord simplement asociale, autiste sans doute, barje selon ses collègues, puis révèle des profondeurs insoupçonnées et une terrible capacité à s’émerveiller – ou disons à s’émouvoir. On la suit dans ses réflexions – toujours surprenantes, passant de bons jours en mauvais jours puis en jours meilleurs. Découvrant l’amitié, allant de découvertes en découvertes et réservant aux lecteurs de considérables surprises. A la fois plein d’humour et poignant, allègrement menée et incroyablement confortable, Eleanor Oliphant va très bien est une pépite impossible à lâcher. Surprenant !

Eleanor Oliphant va très bien – Gail Honeyman – 2017 – traduit de l’anglais (écosse) par Aline Azoulay-Pacvon – Fleuve noir édition – 2017

Le billet de Cuné qui m’a donné envie

Cette histoire se déroulant à Glasgow où l’auteure réside, je n’aurais garde d’intégrer cette lecture au mois anglais (même si cette histoire pourrait aisément se passer dans n’importe quel endroit du Royaume uni). Mais comme je tiens à marquer le coup en quelques sortes, je recycle pour vous un vieux logo de ma très ébouriffante cousine Cryssilda qui anime, en ce moment, avec Lou, le mois anglais.

Ce contenu a été publié dans Non classé, roman britanique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à Eleanor Oliphant va très bien

  1. lcath dit :

    Je lui ai trouvé du charme sans être une grande oeuvre littéraire c’est un bon moment de lecture

  2. athalie dit :

    Le logo est juste excellentissime ! Rien que pour pouvoir le recycler à mon tour, je note ce titre ! (Mais aussi, parce que tu as dit « pépite » …

  3. Très réservé au début de ma lecture par ce qui m’apparaissait (à tort) comme une banale romance sans grande originalité, je me suis laissé emporter pour finalement trouver le propos de l’auteur beaucoup plus profond qu’il n’apparaissait au premier abord.
    Une lecture sympathique, à la fois drôle et émouvante.

  4. Qu’est-ce que j’avais aimé ce roman. J’attends maintenant la suite.

  5. Karine dit :

    J’avais bien aimé aussi. Moins que toi, peut-être, à cause du timing, mais ça m’avait beuacoup plu. J’aime rencontrer ce type de personage dans un roman!

  6. Violette dit :

    je l’ai encore vu sur ma LAL récemment en me demandant si ça valait le coup… tu réponds à mes doutes! 🙂

  7. gambadou dit :

    oh, bien envie de le découvrir

  8. Suzanne dit :

    Bien aimé aussi. Moins que toi c’est un fait mais j’ai passé un agréable moment aux côtés de Eleanore.

  9. jerome dit :

    Une jolie découverte écossaise !

  10. Sandrine dit :

    Eh bien, voilà qui est enthousiasmant ! Tu en dis juste assez pour donner envie, et voilà que je me demande en quoi cette Eleanor Oliphant est différente… genre radicalement différente… du genre qui pourrait faire basculer ce roman de la littérature blanche aux littératures de l’Imaginaire ?

    • yueyin dit :

      Hihi je te vois venir Sandrine, ce serait tentant hein mais non… restons ancrée dans le rationalisme le plus terre à terre… même si d’aucun la trouve étrange, Eleanor est une femme et c’est déjà pas mal 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *