De grands détectives…

Comme j’ai pris beaucoup de retard dans mes billets, j’ai pensé faire une revue de détails de quelques unes de mes séries « Grands détectives » en cours… avis aux amateurs de polars historiques !

La suite des aventures de Clémence de Rozmadec après Eté meutrier à Pont-Aven s’est révélée un rien décevante. Le décor est certes toujours fort agréable. Cette fois l’intrigue se noue dans le Paris des artistes de cette toute fin du XIXe, mais l’auteur essaie un peu trop de faire tenir toutes les célébrités du temps en si peu de pages et sans qu’elles aient forcément grand chose à voir avec l’histoire. C’est dommage mais finalement le meilleur moment du récit est probablement l’escapade de Clémence à… Pont Aven  ! Cela dit la série est encore riche de promesses et peut s’améliorer… à suivre !

La noyée du pont des invalides – Yves Joss – 10/18 – 2008

667 de notre ère, soeur Fidelma de Cashel (déjà rencontré ici, ou encore ici) rentre précipitament du pélerinage de Compostelle en apprenant que son ami et alter ego saxon Eadulf est accusé d’un crime atroce. Bien décidée à mener l’enquête que son rang d’anhrun ou avocat des brehons l’autorise à prendre en main, Fidelma se retrouve une fois encore confrontée aux changements induits par la récente adoption par l’église celte des rites romains. Les lois et traditions irlandaises se confrontent aux nouvelles pratiques et deviennent l’enjeu de complots des plus retords…
Un bon cru que ce Fidelma, probablement meilleur que le précédent et qui apporte de surcroit quelques avancements dans la relation de Fidelma et d’Eadulf… que du plaisir !

La dame des ténèbres – Peter Tremayne – 10/18 – 2008

Le temple des muses met en scène Décius Cécilius Metellus, citoyen d’une Rome encore république et contemporain remuant de César, Pompée et Crassius. C’est le second livre de cette série que je lis et je vais m’en tenir là je pense. Pour l’antiquité romaine, je resterai fidèle à Danila Comastri Montanari et son sénateur Publius. Cela dit j’ai pris plaisir à ce récit notamment parce qu’il se déroule à Alexandrie à une période tout à fait intéressante puisqu’on y rencontre une toute jeune princesse appelée à un grand avenir. Mais le décor reste trop froid, un peu carton pâte à mon goût et les personnages pas vraiment attachants. Distrayant mais sans plus.

Le temple des muses – John Maddox Roberts – 1992 – 10/18  (2006)

Après La justice de l’inconscient et Du sang sur Vienne, j’ai retrouvé avec plaisir les carnets de Max Lieberman et ce troisième épisode s’est révélé tout à fait à la hauteur des précédents.
Dans la Vienne du tout début du XXe siècle un cadet meurt apparement de mort naturelle dans une école militaire. Les circonstances ne satisfont cependant pas entièrement le rigoureux inspecteur Rheinhard qui fait appel aux services de son ami Max, jeune psychanalyste enthousiaste.
Peu à peu l’histoire prend des résonnances troubles impliquant la communauté hongroise de Vienne et peut être plus encore… une enquête très réussie mélant élégament psychanalyse, enquête policière et espionnage, le tout dans le cadre somptueux de la capitale austro-hongroise. Les relations entre les personnages s’approfondissent, leurs caractères s’affirment et nous avons même le plaisir de rencontrer Sigmund. Vivement le prochain.

Les mensonges de l’esprit – Franck Tallis – 10/18 – 2008

Les aventures de Victor Legris (déjà évoquées ici), libraire professionnel, photographe amateur et enquêteur dilletante dans le Paris des années 1890, ont cela de bon que les cuvées ont tendance à s’améliorer de livre en livre. Ce septième épisode nous entraine dans une rocambolesque suite de crimes qui semble reliés entre eux par la chute d’une météorite en forêt de Montmorency. Victor et son inséparable Joseph, ex commis aujourd’hui beau-frère, se lancent allègrement sur la piste en cachette de leur entourage mais chaque fois qu’ils approchent un témoin celui-ci à la facheuse manie de mourir dans des circonstances improbables… Encore une belle balade dans un Paris populaire, haut en couleur et plein de gouaille. Réjouissant !

Rendez-vous passage d’enfer – Claude Izner – 10/18 – 2008

Ce contenu a été publié dans Polar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à De grands détectives…

  1. pom' dit :

    j’aime beaucoup ces serie 10/18
    je note Yves joss et John Maddox roberts que je ne connais pas

    • yueyin dit :

      Ah moi aussi, si je m’écoutais je les essaierais toute mais je DOIS être raisonnable et faire une selection (sous peine d’être déçue de toute façon…)

  2. Karine:) dit :

    Le Tallis et le Josso me tentent depuis un petit bout de temps (du moins, le début de la série!).   Je crois que je vais noter la série de Tremayne aussi!!!  Duuur pour les LAL, ces billets qui comportent plusieurs livres!!!

    • yueyin dit :

      Tallis c’est vraiment bon je trouve et j’aime vraiment beaucoup la série des fidelma, les deux premiers en particuliers 🙂
      Je sais c’est pas vraiment fair play de mettre plusieurs livres d’un coup mais sinon je ne rattraperai jamais mon retard 🙂

  3. lamousme dit :

    hihi je note au mon grand etonnement que nous partageons le meme gout pour cette serie!!! :o))) mais j’avoue une grosse preference pour victor!!!!! ;o)

    • yueyin dit :

      Ah oui Victor !!!! intéressant, c’est vrai qu’il est sympathique et son père adoptif ne l’est pas moins… mais ce que j’aime surtout c’est le cadre : ce paris populaire et grouillant me captive à tous les coups 🙂

  4. Chimère dit :

    Pour Josso, hum, je pense que je continuerai si je trouve la suite en biblio et si je n’ai pas autre chose à lire.

    Là je viens d’emprunter en grand format le premier tome de la série de L.J Parker sur le japon médiéval du XIème siècle qui vient de sortir en poche chez 10/18. Si ça me plait je prendrais la suite chez eux.

    • yueyin dit :

      Ahah une nouvelle série, j’ai hâte de lire ce que tu vas en dire :-))) pour josso, je en sais pas je ferai peut être comme toi, c’est dommage quand même…

  5. michel dit :

    Seul la série de Roberts m’echappe ! mais on ne peut tout lire , snif

    Pour le japonnais qui vient de sortir il sur sur le dessus de ma PAL

  6. M agali dit :

    J’avais déjà entendu parler de Tallis en bien, cela confirme mon impression et donne envie d’aller y goûter…

    Je recommande un bon polar historique: Un chien du diable de Fabienne Ferrère. Rouen pluvieux à la Renaissance…
    Le héros, Gilles Bayonne, va bientôt vivre de nouvelles aventures, on pourra le suivre…Et le livre sortira peut-être en poche à cette occasion-là?

    • yueyin dit :

      J’aime breaucoup Tallis qui allie un grand pouvoir d’évocation au talent de tisser des intrigues bien complexes… en plus c’est une lecture extrèmment gourmande, ces gâteaux !!!! :-))
      Je note le polar historique bien sûr… et avec enthousiasme !

  7. Choupynette dit :

    Au final, malgr une petite déception, plutôt une bonne série de lectures non?

  8. Chimère dit :

    Tu m’a contaminée avec ta malédiction du tome 2. Je viens de m’en rendre compte avec le Parker que j’ai en réserve. Bon ben, s’il me plaît j’achète le 1 et le 2 aussi en poche, les couvertures me plaisent beaucoup.

  9. Lou dit :

    Concernant le Josso, c’est peut-être dû au fait que les auteurs doivent écrire deux romans pour lancer une collection dans les Grands Détectives… peut-être que l’auteur s’est un peu plus forcé pour le 2e, cette fois-ci sur commande… ?

  10. Naïk dit :

    Cette collection permet de bien belles découvertes ! Pour Josso, j’avais  prévu de lire le tome 2, mais la difficulté de ce genre littéraire reste de trouver un bon équilibre entre l’enquête et le contexte. Peter Tremayne est dans ma LAL depuis longtemps ! Et Frank Tallis me tente beaucoup !

  11. Nanne dit :

    Je deviens accro à cette série 10/18 des « Grands détectives ». Comme il y a pléthore de livres, il est nécessaire de faire des choix judicieux. Personnellement, j’ai les 3 Tallis en rayon et quelques Izner, aucun commencé … Par contre, je viens d’en terminer un dans le cadre du challenge ABC 2008 que j’ai adoré. « Le cuisinier de Talleyrand » est un livre culinaire et policier … Que du plaisir avec cette série :o)))

    • yueyin dit :

      ahaha je note, une nouvelle série pour yueyin (non je ne parle pas de moi à la troissième personne en général) les 10/18 sont depuis longtemps la plaie de mon porte monnaie, comment y résister ????

  12. Thom dit :

    MMMMMM…tous ces 10/18 d’un coup. C’est trop grave miam 🙂

    Sinon j’aime bien Tallis, moyennement Tremayne. Connais pas les autres.

    • yueyin dit :

      T’as vu ça brother, j’ai fait fort hein :-)))
      Ah tu n’as pas apprécié Tremayne, j’ai trouvé les premiers particulièrement réussi côté cadre, athmosphère et personnages mais je ne savais pas que tu lisais des polars historiques ???? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *